Presqu’île de Grenoble : commerces et restaurants débarquent en grappe dans le quartier Cambridge

sep article

Creative Mobilities Mou

EN BREF – Attirés par les lueurs de la « ville futuriste et durable », alias l’écocité Presqu’île, ainsi que par le potentiel grandissant de la clientèle, les commerces et restaurants affluent sur l’écoquartier Cambridge. Offrant moins d’atouts, le quartier enclavé voisin Clos des Fleurs, sorti de terre en 2012, pourrait quant à lui accueillir un projet innovant d’Intermarché…

 

 

Ecoquartier Cambridge, le 12 mars 2018 avec Vincent Fristot et Franck Izoard. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

Écoquartier Cambridge, le 12 mars 2018 avec Vincent Fristot et Franck Izoard. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

Lancé en 2015, le nouvel écoquartier Cambridge est déjà peuplé de 1 500 habitants. Ils seront 2 500 en 2020. Les habitants pionniers de l’écocité Presqu’île n’auront ainsi pas attendu trop longtemps pour faire leurs courses à proximité de chez eux.

 

« C’est du jamais vu ! », certifie Franck Izoard, directeur de projets de la Sem Innovia, commentant l’arrivée des commerces en cascade.

 

 

Alimentation, pharmacie, supérette et restaurants…

 

Courant 2017, les enseignes Cuisinons maison et la boulangerie Paul se sont installées en rez-de-chaussée d’immeubles, le long de l’avenue des Martyrs, laquelle est irriguée par le tramway B.

 

Boulangerie Paul sur le quartier Cambridge DR

Boulangerie Paul sur le quartier Cambridge DR

En janvier 2018, une pharmacie a ouvert ses portes dans la foulée. En juin, seront inaugurés le bar à salades Ankka ainsi qu’un Bagel Corner, toujours en façade de l’avenue des Martyrs. Cet été, une supérette de 400 m2 prendra ses marques, à côté de la pharmacie.

 

Au niveau de l’arrêt CEA-Cambridge du tram B, deux restaurants sont également attendus, l’un pour septembre, l’autre pour début 2019. Prévu également au pied du futur immeuble de 50 logements construit par le baille Actis, un restaurant gastronomique avec terrasse donnant sur le futur parc, à proximité de la « zone de rencontre » du quartier. Au total, 9 000 m2 de services et d’activités seront attendus sur la Zac Presqu’île, dont une large part sur le nouvel écoquartier Cambridge.

 

 

Un secteur accueillant plus de 15 000 actifs…

 

Minatec CEA Leti sur la Presqu'île à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Minatec CEA Leti sur la Presqu’île à Grenoble. © Paul Turenne – placegrenet.fr

Cette affluence de commerces dans un quartier qui n’est pas totalement terminé tient au fait qu’à quelques mètres, de l’autre côté de l’avenue des Martyrs, se trouve le campus Giant qui draine, tous les jours, quelque 15 000 actifs.

 

« Le CEA, à lui seul, amène le volume de clientèle pour ces commerces, estime Franck Izoard. C’est pour cela qu’on a la chance d’avoir les commerces en même temps que la livraison des logements. »

 

Sans compter que de nouvelles entreprises vont prochainement s’installer sur le secteur Oxford, voisin de Cambridge, avec leurs bataillons de bouches à nourrir. 700 salariés emménageront dans le nouveau siège du Crédit agricole cet été, et 1 500 salariés dans le « X-Pôle » de Schneider en 2019, pour ne citer que ces nouveaux acteurs…

 

 

Quartier Clos des fleurs, un projet d’Intermarché dans les cartons

 

Le dynamisme commercial de l’écoquartier Cambridge a de quoi faire pâlir d’envie le Clos des Fleurs, un quartier résidentiel de 520 logements.

 

Ecoquartier Cambridge, le 12 mars 2018 Vincent Fristot et Maud Tavel © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

Ecoquartier Cambridge, le 12 mars 2018 Vincent Fristot et Maud Tavel © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

Ce dernier, livré en totalité en 2013, présente, il est vrai, l’inconvénient d’être enclavé, coincé entre la voie ferrée, la rue Durand-Savoyat et l’Isère. Sa supérette de 800 m2 n’a pas tenu le coup bien longtemps.

 

« Après cette expérience malheureuse, on travaille à faire revenir du commerce », déclare Maud Tavel, présidente de la Sem Innovia. L’enseigne Intermarché porterait en effet un nouveau projet « innovant », selon l’Union de quartier Arago-Jean-Macé-Martyrs. Il s’agirait de l’installation d’une supérette plus petite cette fois, de 300 m2, à laquelle seraient accolés un « tiers lieu » et des espaces de travail, afin de constituer un pôle de vie attractif. A suivre…

 

SC

 

 

commentez lire les commentaires
10899 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.