Nouvelle manifestation des retraités et du personnel des Ehpad « pour la solidarité, pas le racket »

sep article

REPORTAGE PHOTO – Après une première manifestation nationale le 30 janvier, les retraités ont de nouveau manifesté dans les rues de Grenoble ce jeudi 15 mars, rejoints par le personnel des Ehpad. Parapluie en main, ils ont réaffirmé leur désaccord face à la hausse de la CSG et la baisse des pensions et, plus généralement, la future réorganisation du système de santé.

 

 

Malgré la pluie, ils étaient plu­sieurs cen­taines de retrai­tés, actifs et per­son­nels d’Ehpad à avoir répondu à l’ap­pel natio­nal des neuf orga­ni­sa­tions de retrai­tés dont FO, la CGT et Solidaires. Le mot d’ordre : « La soli­da­rité mais pas le racket ! »

 

Hausse de 25 % de la CSG, taxe de 0,3 % sur les retraites, gel des reva­lo­ri­sa­tions… Beaucoup de retrai­tés per­çoivent ces mesures comme injustes. Parmi eux, Lydie, qui a tra­vaillé à mi-temps dans la fonc­tion publique et se retrouve aujourd’­hui avec une retraite de 700 euros par mois. Avec la nou­velle réforme, c’est 50 euros en moins par mois et 600 euros par an.

 

 

« La retraite, on a travaillé toute notre vie pour la mériter »

 

Manifestants lors de la manifestation des retraités 15 Mars 2018. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Suzette et Bertrand, syn­di­qués FO de la pre­mière heure, veulent certes la soli­da­rité mais pas le racket ! © Léa Raymond – placegrenet.fr

Pour Bertrand, syn­di­qué FO depuis tou­jours, « les pri­vi­lé­giés sont au gou­ver­ne­ment, pas chez les retrai­tés.  La retraite on a tra­vaillé toute notre vie pour la méri­ter. » Aujourd’hui, il a le sen­ti­ment de payer pour les autres.

 

Cette géné­ra­tion qui a connu mai 68, consi­dère que ce com­bat n’est pas seule­ment le sien. « Ce qu’on défend main­te­nant c’est pour vous plus tard », expliquent Manou et Lydie, deux amies retrai­tées.

 

C’est d’ailleurs pour cette rai­son qu’Angèle Varoquier a rejoint l’Union natio­nale des retrai­tés et des per­sonnes âgées (UNRPA) dont elle pré­side la sec­tion de Saint-Martin-d’Hères. Une asso­cia­tion qui, der­rière le slo­gan « Ensemble et soli­daire », vise à regrou­per aussi bien des actifs que des per­sonnes âgées.

 

Colette, elle, mili­tante de la pre­mière heure, « pré­fère qu’on se serre les coudes et qu’on agisse ensemble ». Le ras­sem­ble­ment est à ses yeux le seul moyen de faire bou­ger les choses.

 

« Une loi santé qui pousse à la maltraitance »

 

Pancarte à la main, le per­son­nel des Ehpad a lui aussi bravé la pluie pour mani­fes­ter. Pour les aides-soi­gnants du centre hos­pi­ta­lier de La Mure, il s’a­git de « dire non à une loi santé qui pousse à la mal­trai­tance des rési­dents mais aussi du per­son­nel ».

 

Personnel soignant des EPHAD lors de manifestation des retraités, le 15 mars 2018. © Léa Raymond - placegrenet.fr

Les aides-soi­gnants de l’Ehpad du centre hos­pi­ta­lier de la Mure. © Léa Raymond – placegrenet.fr

Ce métier, ils l’ont choisi pour sa dimen­sion humaine, mais se plaignent aujourd’­hui d’être régu­liè­re­ment en sous-effec­tifs. Dans ces condi­tions, chaque minute compte. « Tout est robo­tisé », « On a moins de dix minutes le matin pour faire la toi­lette à un résident et cinq pour le faire man­ger ».

 

En quoi consiste selon eux la trans­for­ma­tion envi­sa­gée de l’or­ga­ni­sa­tion et du fonc­tion­ne­ment du sys­tème de santé ? « C’est faire de l’argent sur l’hu­main ! », dénonce une des aides-soi­gnantes.

 

Alors que d’autres mani­fes­ta­tions ont eu lieu par­tout en France, comme à Chambéry où 1 000 per­sonnes se sont réunies, une nou­velle mobi­li­sa­tion est d’ores et déjà pré­vue le 22 mars à 10 heure, place de la gare à Grenoble.

 

 

Juliette Oriot

 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2577 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La manif des égoïstes avant celle des bran­leurs de la repu­blique

    sep article