Vingt-huit présidents de départements demandent que soient mises en place des dérogations à la vitesse maxi au cas par cas.

Vitesse limi­tée à 80 km/h : le Département de l’Isère demande au gou­ver­ne­ment de renoncer

Vitesse limi­tée à 80 km/h : le Département de l’Isère demande au gou­ver­ne­ment de renoncer

FIL INFO – Le pré­sident du Département de l’Isère réclame l’a­ban­don par le gou­ver­ne­ment de son pro­jet de limi­ter à 80 km/h la vitesse maxi­male sur les routes secon­daires. Dans un cour­rier adressé au Premier ministre, Jean-Pierre Barbier et vingt-sept autres pré­si­dents de Conseils dépar­te­men­taux pré­co­nisent de déro­ger au cas par cas aux 90 km/h.

Jean-Pierre Barbier, président du Département de l'Isère. © Yuliya Ruzhechka - www.placegrenet.fr

Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département de l’Isère. © Yuliya Ruzhechka – www​.pla​ce​gre​net​.fr

Dans une lettre ouverte adres­sée au Premier ministre, vingt-huit pré­si­dents de conseils dépar­te­men­taux*, dont Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département de l’Isère, demandent au gou­ver­ne­ment d’a­ban­don­ner son pro­jet de limi­ter la vitesse à 80 km/h sur les routes départementales.

La mesure pré­voit une baisse de la vitesse maxi­male de 10 km/h sur les axes à 2×1 voies sans sépa­ra­teur cen­tral dans le but de sau­ver entre trois cents cin­quante et quatre cents vies par an. Quatre cent mille kilo­mètres de routes secon­daires sont concernés.

Alors que la mesure doit entrer en vigueur le 1er juillet 2018, les signa­taires mettent en avant un poten­tiel impact néga­tif de cette mesure sur les popu­la­tions habi­tant dans les cam­pagnes. « Les habi­tants des ter­ri­toires ruraux sont direc­te­ment impac­tés par cette mesure, la voi­ture consti­tuant sou­vent le seul moyen de trans­port de proxi­mité », sou­lignent les élus dans leur cour­rier à Édouard Philippe.

Les signa­taires demandent la pos­si­bi­lité de déro­ger au cas par cas

“Marche arrière toutes !” réclament les élus, qui prônent le main­tien de la limi­ta­tion de vitesse à 90 km/h, avec néan­moins la pos­si­bi­lité de déro­ger au cas par cas sur les sec­teurs les plus accidentogènes.

Une éva­lua­tion de cette mesure sera réa­li­sée en 2020, a de son côté annoncé la ministre des Transports Élisabeth Borne. En atten­dant, l’État va devoir rem­pla­cer tous les pan­neaux de signa­li­sa­tion cor­res­pon­dants. Ce qui devrait coû­ter au bas mot entre 2 et 3 mil­lions d’euros.

PC

  • * Les autres signa­taires sont les pré­si­dents des Conseils dépar­te­men­taux de l’Aisne, des Ardennes, de l’Aube, de l’Allier, des Hautes-Alpes, du Calvados, du Cantal, de Charente, Corrèze, de la Creuse, de l’Essonne, de l’Indre, de l’Isère, du Jura, de Haute-Loire, du Loiret, de la Manche, de la Marne, de la Haute-Marne, de la Meuse, de la Moselle, du Nord, de l’Orne, du Rhône, de Saône-et-Loire, du Val-d’Oise et de l’Yonne.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !