La petite Élisa dans le simulateur IRM de jeu accompagnée par sa maman et Hervé Jigou. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le CHU Grenoble Alpes se dote d’un simu­la­teur d’IRM pour pré­pa­rer les enfants à l’examen

Le CHU Grenoble Alpes se dote d’un simu­la­teur d’IRM pour pré­pa­rer les enfants à l’examen

REPORTAGE VIDÉO – Familiariser les enfants avec le pas­sage à l’IRM, telle est la fonc­tion de l’IRM de jeu inau­guré ce mer­credi 28 février à l’hô­pi­tal couple enfant du CHU de Grenoble. Ce nou­vel appa­reil ludique per­met en effet de simu­ler les dif­fé­rentes phases de l’exa­men médi­cal, sou­vent anxio­gène pour les petits patients. L’objectif pour­suivi ? Atteindre par le jeu une coopé­ra­tion opti­male de l’en­fant afin d’é­vi­ter le recours à la séda­tion ou à l’anesthésie.

Un simulateur ludique d’IRM permettant de familiariser les enfants avec cet examen a été inauguré ce 28 février au pôle couple enfant du CHU de Grenoble.L'antenne vient d'être apposée au dessus du visage d'Élisa. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L’antenne vient d’être appo­sée au des­sus du visage d’Élisa. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’examen d’i­ma­ge­rie par réso­nance magné­tique (IRM) dont la durée peut s’é­tendre d’une ving­taine de minutes à plus d’une demi-heure est un exa­men très anxio­gène pour les jeunes patients qui doivent le passer.

Débordants de vie, les bam­bins ont sou­vent du mal à res­ter immo­biles autant de temps – condi­tion sine qua non du suc­cès de l’o­pé­ra­tion – dans un appa­reil très bruyant et quelque peu angois­sant. Pour pal­lier cet état de fait, le pôle couple enfant du CHU Grenoble Alpes (Chuga) vient de se doter, après une phase d’ex­pé­ri­men­ta­tion, d’un IRM de jeu, simu­la­teur inau­guré ce mer­credi 28 février per­met­tant de fami­lia­ri­ser les enfants avec l’IRM.

L’objectif ? Obtenir de leur part une coopé­ra­tion pleine et entière pour évi­ter à l’é­quipe médi­cale de recou­rir à la séda­tion ou à l’anes­thé­sie géné­rale. Le fonc­tion­ne­ment de cet appa­reil ludique en forme de fusée sera assuré par les béné­voles des Blouses roses de Grenoble, en lien avec les pro­fes­sion­nels du ser­vice d’i­ma­ge­rie pédia­trique diri­gés par le Dr Chantal Durand.

Un accom­pa­gne­ment ras­su­rant pour « faire la sta­tue »

Dans la salle d’at­tente du ser­vice d’i­ma­ge­rie pédia­trique, Élisa n’en mène pas large. Suite à deux crises d’é­pi­lep­sie cet hiver, la fillette a déjà passé deux encé­pha­lo­grammes et une IRM. C’est tout de même de bonne grâce qu’elle va se prê­ter au jeu et « faire la sta­tue » tout au long de cette simu­la­tion d’IRM, ras­sé­ré­née par la pré­sence ras­su­rante de Hervé Gigon, le pré­sident du comité Blouses roses de Grenoble. Retour en images.


Reportage Joël Kermabon

« Les parents sont sou­vent aussi stres­sés que leurs enfants »

L’IRM de jeu est une ini­tia­tive de l’as­so­cia­tion des Blouses roses, qui ras­semble à Grenoble 70 béné­voles inter­ve­nant dans huit ser­vices de l’hô­pi­tal couple enfant auprès de 14 000 enfants par an. Outre les dons des Blouses roses, ceux de plu­sieurs autres asso­cia­tions (voir enca­dré) ont financé ce pro­jet médi­cal repéré par l’as­so­cia­tion à l’hôpital femme-mère-enfant de Lyon. Le CHU de Grenoble est ainsi le 16e éta­blis­se­ment en France à dis­po­ser de ce simulateur.

Ca y est, c'est fini ! Même pas mal ! © Joël Kermabon - Place Gre'net

Ça y est, c’est fini ! Même pas mal ! © Joël Kermabon – Place Gre’net

Quid de son effi­ca­cité ? « Là nous avons trop peu de recul. Cet appa­reil est en fonc­tion­ne­ment depuis le 22 jan­vier et nous n’a­vons passé qu’une quin­zaine d’en­fants dans ce simu­la­teur d’IRM », explique Hervé Gigon. Ce n’est donc qu’un début avant d’at­teindre une vitesse de croi­sière, estime le président.

« La pro­po­si­tion de cette simu­la­tion aux parents va se faire tous les lun­dis et mer­cre­dis matin. Il y aura des Blouses roses béné­voles qui assu­re­ront la pré­pa­ra­tion des enfants à cet exa­men », annonce Hervé Gigon. Rassurer les enfants, mais pas seule­ment. Car les parents sont sou­vent aussi stres­sés que leur pro­gé­ni­ture. « L’IRM est un saut dans l’in­connu. Parfois, les parents ont aussi des craintes quant au résul­tat de l’exa­men. Si déjà il se passe bien, cela per­met de contri­buer à dimi­nuer leur anxiété ».

Joël Kermabon

UN PROJET PORTÉ PAR LE MÉCÉNAT

Le pro­jet d’IRM de jeu est le fruit d’un mécé­nat effi­cace. Aux dons des Blouses roses se sont ajou­tés ceux de l’Agdermi et du Lion’s club Porte de France, de la cho­rale Mélusine, de la société Mavilla, de l’as­so­cia­tion Flo vs mala­die ainsi que ceux de quatre clubs Rotary de Grenoble et de la fon­da­tion Rotary. Le tout sou­tenu par le Fonds de dota­tion du CHU Grenoble-Alpes.

Les mécènes du projet IRM de jeu. © Chuga

Les mécènes du pro­jet IRM de jeu. © Chuga

« Je vou­drais remer­cier tous les mécènes qui ont porté ce pro­jet et per­mis son abou­tis­se­ment », déclare le Dr Chantal Durand. « Nous leur témoi­gne­rons l’ef­fi­ca­cité de cette tech­nique, fin 2018, pour leur prou­ver que leur contri­bu­tion a été effi­cace et que nous avons dimi­nué le nombre de séda­tions », affirme, confiante, la chef du ser­vice d’i­ma­ge­rie pédia­trique du CHU.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Un jeune homme de 18 ans blessé à la jambe par arme à feu près d’un arrêt de tram­way à Fontaine

FLASH INFO - Un jeune homme a été pris pour cible dans la soirée du 3 février 2023, près d'un arrêt de tramway à Fontaine. Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !