La Région impose aux scènes régionales une photo et un édito de Laurent Wauquiez

sep article



FIL INFO – La Région demande aux salles de spectacle labellisées « scène régionale Auvergne-Rhône-Alpes » de faire figurer dans leurs programmes un éditorial et… une photographie de Laurent Wauquiez. Une « wauquiezerie » et une « dérive », estiment les conseillers régionaux d’opposition du groupe RCES.

 

 

Une nou­velle « wau­quie­ze­rie » juste après l’af­faire du « bull­shit » ? C’est ainsi en tout cas que les élus du groupe d’op­po­si­tion régio­nale RCES (Rassemblement Citoyens, éco­lo­gistes et soli­daires) moquent la demande adres­sée à dif­fé­rents lieux de spec­tacle par la Région Auvergne-Rhône-Alpes d’in­clure dans leur pro­gramme un édito et une pho­to­gra­phie de son pré­sident Laurent Wauquiez.

 

L'Espace 600 de Grenoble, projection du film La Villeneuve malgré tout en 2015 © Joël Kermabon - Place Gre'net

Espace 600 de Grenoble © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

L’exigence en ques­tion accom­pagne l’ob­ten­tion du label « scène régio­nale Auvergne-Rhône-Alpes », créé par la Région en 2017. Un label, assorti d’une sub­ven­tion, réservé aux éta­blis­se­ments pre­nant en consi­dé­ra­tion « les esthé­tiques peu repré­sen­tées », appor­tant un « sou­tien consé­quent » à la créa­tion, ou met­tant en œuvre des pro­jets à des­ti­na­tion des lycéens ou des publics éloi­gnés de la culture.

 

 

« Culte de la personnalité et instrumentalisation de la culture »

 

Vingt-cinq salles ont obtenu le fameux label, parmi les­quelles l’Espace 600 de Grenoble ou le Grand Angle de Voiron. Aux côtés du Théâtre de Vienne, du Théâtre Jean-Vilar de Bourgoin-Jallieu ou du Théâtre du Vellein de Villefontaine. Autant de salles qui ont reçu, le 15 février der­nier, un cour­riel de la Région conte­nant des outils de com­mu­ni­ca­tion à inclure dans leur pro­gramme.

 

La photographie que Laurent Wauquiez veut voir figurer sur les plaquettes. © Région Auvergne-Rhône-Alpes

La pho­to­gra­phie que Laurent Wauquiez veut voir figu­rer sur les pla­quettes. © Région Auvergne-Rhône-Alpes

Quels sont ces élé­ments « à faire figu­rer dans les pre­mières pages [des] pla­quettes » ? Un por­trait de Laurent Wauquiez et un édi­to­rial. En l’oc­cur­rence, un texte type dans lequel le pré­sident de la Région vante son ambi­tion « d’al­lier la proxi­mité à la qua­lité », tout en lais­sant à la salle le soin de rem­plir les blancs. Avec notam­ment une men­tion « Nom du direc­teur » qu’ap­pré­cie­ront les direc­trices au nombre des des­ti­na­taires.

 

Juste retour des choses ? Pas du tout, consi­dèrent les élus d’op­po­si­tion, pour qui cette exi­gence régio­nale est « une dérive à mi-che­min entre le culte de la per­son­na­lité et l’instrumentalisation de la culture ».

 

Et le groupe d’op­po­si­tion de rap­pe­ler que d’autres finan­ceurs des salles de spec­tacle, par­fois plus impor­tants, comme les com­munes ou les métro­poles, n’im­posent pas de leur côté les mêmes condi­tions aux éta­blis­se­ments qu’elles accom­pagnent.

 

 

FM

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
48537 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.