“Rafraîchissement” de la place Victor-Hugo de Grenoble : l’union de quartier aurait aimé être informée

sep article

FIL INFO – L’Union des habitants du centre-ville (UHCV) n’apprécie pas de découvrir un projet de rafraîchissement de la place Victor-Hugo de Grenoble dans Le Dauphiné libéré. Et dénonce ce qu’elle considère comme un manquement aux engagements d’information et de concertation pris par la municipalité.

 

 

« On pense avant tout aux Grenoblois et aux commerçants » : c’est par ces mots que Pascal Clouaire, adjoint de Grenoble en charge de la Démocratie locale, annonce dans les colonnes du Dauphiné libéré un “rafraîchissement” de la place Victor-Hugo. Au grand dam de l’union des habitants du centre-ville (UHCV), qui découvre le projet par voie de presse.

 

PlaceL'Union de quartier du centre-ville de Grenoble déplore amèrement avoir appris un projet de rafraîchissement de la place Victor-Hugo... par voie de presse. Victor-Hugo de Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Place Victor-Hugo de Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

 

Dans un communiqué, l’UHCV explique ainsi participer, depuis plusieurs mois, à toutes les réunions d’information et de concertation autour du projet Cœurs de ville, cœurs de métropole (CVCM). Si les rencontres concernaient l’avenir des rues de la République, Millet et Guétal, « à aucun moment n’a été évoqué le réaménagement de la place Victor-Hugo », écrivent les habitants.

 

 

Une réunion avec les habitants « dans les prochains jours »

 

Dans l’entretien qu’il a accordé au Dauphiné libéré, Pascal Clouaire annonce bien une réunion avec l’union de quartier « dans les prochains jours », puis une rencontre avec les commerçants, le tout pour des travaux prévus au second semestre 2019. Mais l’UHCV aurait, de toute évidence, aimé l’apprendre autrement qu’en lisant le journal…

 

L'Union de quartier du centre-ville de Grenoble déplore amèrement avoir appris un projet de rafraîchissement de la place Victor-Hugo... par voie de presse.Réunion d'Unions de quartier. De gauche à droite : Jean-Pierre Gambotti (UHCV), Thierry Lefèbure (Union de quartier CBCH), Gérard Hudault (Union de quartier Notre-Dame), et Lorie, habitante rue Barnave. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Réunion d’Unions de quartier. De gauche à droite : Jean-Pierre Gambotti (UHCV), Thierry Lefèbure (Union de quartier CBCH), Gérard Hudault (Union de quartier Notre-Dame), et Lorie, habitante rue Barnave. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« L’union des habitants du centre-ville aimerait connaître la définition que la municipalité donne aux mots information et concertation », écrit-elle ainsi. Il est vrai que le projet semble déjà bien avancé, Pascal Clouaire « assurant avoir pensé », par exemple, à l’accessibilité du centre-ville, avec badges pour les résidents, livreurs, taxis ou secours.

 

« Cette façon d’informer et de post-concerter n’est ni ce que nous attendions d’une relation constructive entre municipalité et union de quartier, ni la “démocratie participative” qui avait été promise », déclare enfin l’union de quartier. Qui n’oublie pas que « l’élaboration avec les habitants des grands projets municipaux » figurait en première place des engagements de l’équipe municipale durant la campagne électorale de 2014.

 

 

FM

 

 

UN COURRIER ENVOYÉ PAR LA MUNICIPALITÉ LE 12 FÉVRIER

 

L’histoire d’un malentendu ? Suite à la parution de notre article, les services de la municipalité de Grenoble font savoir qu’un courrier a été adressé le 12 février aux commerçants de la place Victor-Hugo, ainsi qu’à l’Union des habitants et l’Union des commerçants.

 

Dans ce courrier, l’adjoint en charge de la Démocratie locale Pascal Clouaire et l’adjointe déléguée à l’urbanisme Lucille Lheureux, évoquent un programme d’intervention visant à rénover les revêtements et les mobiliers pour mieux « faire le lien » avec les projets de piétonnisation. Les usages de la place, terrasses, marchés de Noël ou autres, demeureront inchangés, insiste le courrier.

 

Lucille Lheureux, adjointe de Grenoble déléguée à l'urbanisme. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lucille Lheureux, adjointe de Grenoble déléguée à l’urbanisme. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les élus ajoutent que l’occasion sera donnée «d’échanger plus longuement sur les composantes plus précises du projet » au début de mois de mars. Sans oublier de préciser : « Compte tenu du rôle important que vous jouez pour l’animation culturelle, commerciale et urbaine du centre-ville et de cet espace emblématique, nous souhaiterions que vous soyez les premiers avertis de ce projet ».

 

Un souhait qui, au regard de la réaction de l’Union des habitants du centre-ville, n’a de toute évidence pas été exaucé…

commentez lire les commentaires
3013 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. A l’image des méthodes de la municipalité et de leur « causes toujours tu m’intéresses ».

    sep article
  2. Voilà qui rappelle à s’y méprendre la concertation-démocratiquement-participative-du-fait- accompli qui est la marque de Cœur de Ville Cœur de Métropole. A part ça, la métro pourrait elle respecter le STOP LA PUB sur les boites aux lettres ? Leur dépliant à la gloire de CVCM est tellement grossièrement caricatural qu’on en vient à regretter ceux de Carrefour et à trouver subtils ceux de Lidl.

    sep article
  3. De mieux en mieux, là on touche le fond de la prétendue participation citoyenne…à quelles fins ? essayer de reprendre de quelques votants chez les commercants, mais en perdant au passage de précieux soutiens qui ne font pas de bruit dans le centre ville

    sep article