SOS médecins va devoir réorganiser ses visites pour privilégier les appels émanant de son centre d'appel. En toile de fond, la pénurie de médecins traitants

A Grenoble, SOS Médecins sus­pend ses visites après le coup de rabot fis­cal de l’ARS

A Grenoble, SOS Médecins sus­pend ses visites après le coup de rabot fis­cal de l’ARS

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Après la déci­sion de l’Agence régio­nale de santé de sup­pri­mer une mesure de défis­ca­li­sa­tion sur cer­tains actes, SOS Médecins Grenoble sus­pend ses visites à domi­cile. Et dénonce des dys­fonc­tion­ne­ments révé­la­teurs de la crise du sys­tème de soins français.

SOS Médecins Grenoble regroupe vingt et un médecins généralistes.

SOS Médecins Grenoble regroupe vingt et un méde­cins géné­ra­listes. DR

SOS Médecins Grenoble a décidé de sus­pendre ses visites à domi­cile jus­qu’à nou­vel ordre*. La struc­ture basée à Échirolles et qui regroupe vingt et un géné­ra­listes estime que son orga­ni­sa­tion est remise en cause depuis que sa tutelle, l’Agence régio­nale de santé (ARS), a décidé de remettre en cause cer­taines mesures fiscales.

« Le mode de rému­né­ra­tion des méde­cins géné­ra­listes libé­raux a évo­lué ces dix der­nières années avec l’apparition de la for­fai­ti­sa­tion, sou­ligne l’as­so­cia­tion sur son site. Actuellement, SOS méde­cins Grenoble ne béné­fi­cie d’aucun for­fait de ce type qui sont exclu­si­ve­ment réser­vés à votre méde­cin trai­tant (lui-même débordé et ne trou­vant plus le temps pour la réa­li­sa­tion de visites non pro­gram­mées). Seules des mesures fis­cales venaient com­pen­ser cette absence, et nous per­met­taient de com­pen­ser la faible rému­né­ra­tion de la visite à domi­cile en jour­née [35 euros en jour­née, ndlr]. Ces mesures fis­cales vont dis­pa­raître alors qu’elles repré­sen­taient 10 à 15 % de nos revenus. »

Des visites à domi­cile de plus en plus lourdes à prendre en charge

Pour SOS Médecins, les visites à domi­cile, qui repré­sentent les deux tiers de leur acti­vité mais un tiers de leurs reve­nus, sont d’au­tant plus mena­cées qu’elles sont de plus en plus dif­fi­ciles à prendre en charge du fait de l’é­vo­lu­tion de la société. Et l’as­so­cia­tion d’é­nu­mé­rer les maux qui, par contre­coup, lui reviennent comme un boomerang.

« Personnes âgées seules sou­vent por­teuses de plu­sieurs patho­lo­gies com­plexes, absence d‘aidants ou aidants épui­sés, absence de solu­tions satis­fai­santes, contraintes en aval avec des centres hos­pi­ta­liers sur­char­gés, patients en dif­fi­cul­tés sociales/financières, décom­pen­sa­tion psy­chia­trique violente/agressive, soins pal­lia­tifs, pres­sion du Samu et des urgences débordés »…

Pour SOS Médecins, ce n’est pas seule­ment le modèle éco­no­mique de leur struc­ture qui est remis en cause mais éga­le­ment leur enga­ge­ment face au « manque chro­nique de recon­nais­sance de nos ins­ti­tu­tions de tutelle », sou­lignent-ils. Autant de dys­fonc­tion­ne­ments qui sont révé­la­teurs, selon eux, de la crise du sys­tème de soins fran­çais, « que nous ne pou­vons cau­tion­ner ».

PC

* Seules les consul­ta­tions au centre médi­cal d’Échirolles sont assurées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pour le président du conseil de l'Ordre des médecins de l'Isère Didier Legeais, proposer la chloroquine à tous les patients est stupide.
Didier Legeais, pré­sident de l’Ordre des méde­cins de l’Isère : “pres­crire l’hy­droxy­chlo­ro­quine à tous les patients est stupide”

  ENTRETIEN - En Isère, Didier Legeais avait tiré la sonnette d'alarme et enjoint tout un chacun à porter un masque en public, en lançant Lire plus

Covid-19 : le dis­po­si­tif de crise en place au CHU Grenoble Alpes va bien­tôt concer­ner la méde­cine de ville

  FOCUS – Au CHU Grenoble Alpes, le dispositif de crise contre le Covid-19 est fonctionnel à 100 %, assure la direction. Et celui de la Lire plus

Plan blanc express au CHU de Grenoble. Vingt-quatre heures après l'avoir déclenché, les autoritaires sanitaires ont levé le dispositif de crise.
Crise aux urgences du CHU de Grenoble où la moi­tié des lits d’hos­pi­ta­li­sa­tion de courte durée ont dû être fermés

  EN BREF - La situation devient tendue aux urgences du CHU de Grenoble. À la grève vient se greffer une pénurie de médecins qui Lire plus

Trente médecins du CHU de Grenoble ont annoncé démissionner de leurs fonctions administratives si la ministre de la Santé ne rouvre pas les négociations.
Trente méde­cins du CHU de Grenoble menacent de démis­sion­ner si la ministre ne rouvre pas les négociations

  FIL INFO - Trente médecins du CHU de Grenoble menacent de démissionner de leurs fonctions administratives si la ministre de la Santé ne rouvre Lire plus

© Le Tichodrome
La Métropole ren­force son sou­tien au Tichodrome, le centre de sau­ve­garde de la faune sau­vage en Isère

  REPORTAGE VIDÉO - Suite aux canicules qui ont engendré un afflux massif d'animaux, le Tichodrome, seul centre de sauvegarde de la faune sauvage en Lire plus

La proposition d'Olivier Véran (LRM) d'une prime pour les hôpitaux réorientant les patients des urgences a suscité un tollé sur les bancs de l'opposition.
Un amen­de­ment du député Olivier Véran élar­git la liberté d’exer­cer des méde­cins retraités

FIL INFO - Le député de l'Isère Olivier Véran (LREM) a fait adopter un amendement permettant aux professeurs des universités retraités d'exercer quelques années encore, Lire plus

Flash Info

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

|

19/05

9h27

|

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Abonnement| Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin