Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Martin Fourcade égale Jean-Claude Killy avec un troisième titre olympique !

sep article

FIL INFO – Victorieux de la poursuite 12,5 km ce lundi lors des Jeux olympiques de PyeongChang, Martin Fourcade décroche sa troisième médaille d’or après ses deux titres à Sotchi il y a quatre ans. Le biathlète, installé à Villard-de-Lans, entre dans la légende en rejoignant Jean-Claude Killy.

 

 

La réaction du champion. Après sa « grosse déception » dimanche 11 février avec seulement une huitième place sur le sprint 10 km, Martin Fourcade a prouvé qu’il est bien le patron du biathlon. Parti avec 22 secondes de retard sur l’Allemand Peiffer, le biathlète, installé à Villard-de-Lans, a pris la tête de la poursuite 12,5 km à mi-course, lundi 12 févier, lors des JO de PyeongChang. Pour ne plus jamais la quitter.

 

 

Presque parfait au tir et très rapide sur les skis

 

Après une faute sur son premier tir couché, Martin Fourcade a réalisé ensuite un 100 % au tir (19 sur 20 au final). Ultra-rapide sur les skis, le natif de Céret, dans les Pyrénées-Orientales, a su gérer son effort. Avec 40 secondes d’avance avant le dernier tir debout, Martin Fourcade avait droit à un joker. Il n’a pas eu besoin de l’utiliser. Au final, il s’impose avec 12 secondes d’avance sur le Suédois Sebastian Samuelsson et 15 secondes sur l’Allemand Benedikt Doll.

 

Martin Fourcade, au centre, s'est imposé sur la poursuite 12,5 km, en biathlon, devant le Suédois Samuelsson et l'Allemand Doll. © DR

Martin Fourcade, au centre, s’est imposé sur la poursuite 12,5 km, en biathlon, devant le Suédois Samuelsson et l’Allemand Doll. © DR

« Hier [dimanche, ndlr] c’était dur parce que j’avais le sentiment d’avoir tellement fait ce qu’il fallait [pour gagner] », a confié le Français au micro de France Télévisions. « C’était incompréhensible, décevant. Et je n’arrivais pas à retourner cette haine. Aujourd’hui, j’ai vu une photo de moi avec le vent, qui n’était pas comme je l’avais analysé. J’étais le seul à avoir loupé, à avoir mal vu le vent. Et ça m’a transcendé. Je suis extrêmement heureux. »

 

 

Une autre médaille en biathlon avec Anaïs Bescond

 

Déjà titré sur la poursuite lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014, Martin Fourcade conserve son titre à PyeongChang. Celui qui avait décroché également l’or sur l’individuel 20 km en Russie en est désormais à trois titres olympiques. Il rejoint ainsi au palmarès Jean-Claude Killy, triple médaillé d’or en ski alpin lors des JO de Grenoble en 1968.

 

Anaïs Bescond, à gauche, décroche la médaille de bronze sur la poursuite 10 km dames. © DR

Anaïs Bescond, à gauche, décroche la médaille de bronze sur la poursuite 10 km dames. © DR

« Rejoindre Jean-Claude Killy, c’est quelque chose de géant, je ressens une joie immense », s’est réjoui Martin Fourcade. « Je le remercie du message qu’il m’a envoyé hier [dimanche, ndlr] pour me réconforter. Il y a eu des marques de soutien de la part d’anonymes et de grands champions, ça m’a donné de l’énergie. »

 

Après Perrine Laffont dimanche en ski de bosses, la France compte donc deux médailles d’or lors de ces JO de PyongChang. Et trois au total, car dans la poursuite femmes 10 km en biathlon, Anaïs Bescond a décroché le bronze. La victoire est revenue à l’Allemande Laura Dahlmeier devant la Slovaque Anastasia Kuzmina qui a battu, au sprint, la Française pour la médaille d’argent.

 

LG

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
574 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.