Martin Fourcade égale Jean-Claude Killy avec un troisième titre olympique !

sep article



FIL INFO – Victorieux de la poursuite 12,5 km ce lundi lors des Jeux olympiques de PyeongChang, Martin Fourcade décroche sa troisième médaille d’or après ses deux titres à Sotchi il y a quatre ans. Le biathlète, installé à Villard-de-Lans, entre dans la légende en rejoignant Jean-Claude Killy.

 

 

La réac­tion du cham­pion. Après sa « grosse décep­tion » dimanche 11 février avec seule­ment une hui­tième place sur le sprint 10 km, Martin Fourcade a prouvé qu’il est bien le patron du biath­lon. Parti avec 22 secondes de retard sur l’Allemand Peiffer, le biath­lète, ins­tallé à Villard-de-Lans, a pris la tête de la pour­suite 12,5 km à mi-course, lundi 12 févier, lors des JO de PyeongChang. Pour ne plus jamais la quit­ter.

 

 

Presque parfait au tir et très rapide sur les skis

 

Après une faute sur son pre­mier tir cou­ché, Martin Fourcade a réa­lisé ensuite un 100 % au tir (19 sur 20 au final). Ultra-rapide sur les skis, le natif de Céret, dans les Pyrénées-Orientales, a su gérer son effort. Avec 40 secondes d’a­vance avant le der­nier tir debout, Martin Fourcade avait droit à un joker. Il n’a pas eu besoin de l’u­ti­li­ser. Au final, il s’im­pose avec 12 secondes d’a­vance sur le Suédois Sebastian Samuelsson et 15 secondes sur l’Allemand Benedikt Doll.

 

Martin Fourcade, au centre, s'est imposé sur la poursuite 12,5 km, en biathlon, devant le Suédois Samuelsson et l'Allemand Doll. © DR

Martin Fourcade, au centre, s’est imposé sur la pour­suite 12,5 km, en biath­lon, devant le Suédois Samuelsson et l’Allemand Doll. © DR

« Hier [dimanche, ndlr] c’é­tait dur parce que j’a­vais le sen­ti­ment d’a­voir tel­le­ment fait ce qu’il fal­lait [pour gagner] », a confié le Français au micro de France Télévisions. « C’était incom­pré­hen­sible, déce­vant. Et je n’ar­ri­vais pas à retour­ner cette haine. Aujourd’hui, j’ai vu une photo de moi avec le vent, qui n’é­tait pas comme je l’a­vais ana­lysé. J’étais le seul à avoir loupé, à avoir mal vu le vent. Et ça m’a trans­cendé. Je suis extrê­me­ment heu­reux. »

 

 

Une autre médaille en biathlon avec Anaïs Bescond

 

Déjà titré sur la pour­suite lors des Jeux olym­piques de Sotchi en 2014, Martin Fourcade conserve son titre à PyeongChang. Celui qui avait décro­ché éga­le­ment l’or sur l’in­di­vi­duel 20 km en Russie en est désor­mais à trois titres olym­piques. Il rejoint ainsi au pal­ma­rès Jean-Claude Killy, triple médaillé d’or en ski alpin lors des JO de Grenoble en 1968.

 

Anaïs Bescond, à gauche, décroche la médaille de bronze sur la poursuite 10 km dames. © DR

Anaïs Bescond, à gauche, décroche la médaille de bronze sur la pour­suite 10 km dames. © DR

« Rejoindre Jean-Claude Killy, c’est quelque chose de géant, je res­sens une joie immense », s’est réjoui Martin Fourcade. « Je le remer­cie du mes­sage qu’il m’a envoyé hier [dimanche, ndlr] pour me récon­for­ter. Il y a eu des marques de sou­tien de la part d’a­no­nymes et de grands cham­pions, ça m’a donné de l’éner­gie. »

 

Après Perrine Laffont dimanche en ski de bosses, la France compte donc deux médailles d’or lors de ces JO de PyongChang. Et trois au total, car dans la pour­suite femmes 10 km en biath­lon, Anaïs Bescond a décro­ché le bronze. La vic­toire est reve­nue à l’Allemande Laura Dahlmeier devant la Slovaque Anastasia Kuzmina qui a battu, au sprint, la Française pour la médaille d’argent.

 

LG

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
1364 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.