Fil Info Prix French Mobility décerné à Citiz Alpes-Loire. Sur la photo, Elisabeth Borne ministre des transports, Jean-Pierre Fantin, Responsable flotte Citiz Alpes-Loire et Martin Lesage, directeur de Citiz Alpes-Loire

Citiz Alpes-Loire reçoit le label « French mobility » avec « Ma chère auto »

Citiz Alpes-Loire reçoit le label « French mobility » avec « Ma chère auto »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FIL INFO – Citiz Alpes-Loire, coopérative du secteur de l’autopartage, active dans trente villes rhônalpines dont Grenoble, a reçu le prix spécial du jury French Mobility pour son offre d’autopartage dans les parcs naturels régionaux et son service « Ma chère auto ». Le prix a été décerné, le vendredi 26 janvier, par Élisabeth Borne, ministre en charge des Transports. 

 

La Société coopé­ra­tive d’intérêt col­lec­tif (Scic) Citiz Alpes-Loire vient de rece­voir le prix spé­cial du jury French Mobility « pour son ini­tia­tive ori­gi­nale per­met­tant le déve­lop­pe­ment de l’autopartage dans les parcs natu­rels régio­naux », sou­ligne le minis­tère de la Transition éco­lo­gique et soli­daire.

 

Douze autres pro­jets inno­vants en lien avec la mobi­lité du quo­ti­dien ont éga­le­ment reçu le prix de l’innovation French Mobility. Vingt-six pro­jets au total ont été audi­tion­nés la semaine qui a pré­cédé la remise des labels.

 

 

Une stratégie de diffusion de l’autopartage en trois étapes

 

À tra­vers ce prix de l’in­no­va­tion French mobi­lity, l’État décerne aussi un label. Ce tout nou­veau est né dans la dyna­mique de la concer­ta­tion des Assises natio­nales de la mobi­lité et a fait l’ob­jet d’un appel à mani­fes­ta­tion d’in­té­rêt.

 

Ce label met en lumière, d’une part, les avan­cées tech­no­lo­giques et, d’autre part, les approches orga­ni­sa­tion­nelles ou sociales dans le domaine des nou­velles mobi­li­tés, répon­dant aux spé­ci­fi­ci­tés régio­nales, notam­ment celles des ter­ri­toires peu denses, ruraux et de montagne.

 

Voiture en autopartage du réseau Citiz Alpes-Loire (ex Cité lib) © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

Voiture en auto­par­tage du réseau Citiz Alpes-Loire (ex Cité lib) © Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

Le concept de Citiz Alpes-Loire qui se déve­loppe depuis plus de dix ans sur six dépar­te­ments (Ain, Drôme, Isère, Loire, Savoie et Haute-Savoie) se range tout par­ti­cu­liè­re­ment dans cette deuxième catégorie.

 

C’est à la fois le ser­vice inno­vant « Ma chère auto » et la stra­té­gie de Citiz Alpes-Loire, bâtie en trois étapes, avec ses par­te­naires (col­lec­ti­vi­tés, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Agence de l’éner­gie et Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie) qui ont été récom­pen­sées par le label French Mobility.

 

S’agissant du pre­mier stade de sa stra­té­gie, la coopé­ra­tive s’est appli­quée dans les pre­mières années de son exis­tence à conso­li­der son offre d’au­to­par­tage au sein des grandes agglo­mé­ra­tions. Dans un second temps, elle a élargi le ser­vice aux gares situées entre les prin­ci­pales villes de la région. Troisième étape : elle a ins­tallé les pre­mières voi­tures, dès 2013, au cœur des trois parcs natu­rels régio­naux : ceux du Pilat, des Bauges et du Vercors.

 

 

« Ma chère auto » : un modèle gagnant-gagnant

 

La conver­sion des ter­ri­toires ruraux à l’au­to­par­tage n’é­tait tou­te­fois pas gagnée. Elle a été faci­li­tée par la mise en place du ser­vice « Ma Chère Auto », ima­giné par Citiz Alpes-Loire en 2016.

 

Prix French Mobility décerné à Citiz Alpes-Loire. Sur la photo, Elisabeth Borne ministre des transports, Jean-Pierre Fantin, Responsable flotte Citiz Alpes-Loire et Martin Lesage, directeur de Citiz Alpes-Loire

Prix French Mobility décerné à Citiz Alpes-Loire. Sur la photo, Élisabeth Borne, ministre des Transports, Jean-Pierre Fantin, Responsable flotte Citiz Alpes-Loire, et Martin Lesage, direc­teur de Citiz Alpes-Loire

Ce ser­vice consiste, pour un par­ti­cu­lier ou une col­lec­ti­vité, à céder son véhi­cule au réseau Citiz, en échange d’un abon­ne­ment, ou à le louer au réseau, qui va en retour payer l’assurance, l’entretien et le contrôle tech­nique. « Les usages ont été amor­cés par les agents des parcs et les pro­fes­sion­nels abon­nés », pré­cise-t-on dans le com­mu­ni­qué de Citiz Alpes-Loire.

 

« Dans le rural, les parcs régio­naux ou même les petites villes, Ma chère auto est un bon modèle éco­no­mique gagnant-gagnant, com­mente Stéphanie Pesanti, res­pon­sable déve­lop­pe­ment du réseau. Une sta­tion nous coûte deux fois moins cher à implan­ter quand la voi­ture est apportée. »

 

Citiz Alpes-Loire compte aujourd’­hui plus de 220 véhi­cules en auto­par­tage et 6 000 abon­nés actifs.

 

 

SC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Financement des travaux sur la RN1075 et la RD85 : la sénatrice de l’Isère Frédérique Puissat interpelle le gouvernement

FIL INFO - La sénatrice de l'Isère Frédérique Puissat vient d'écrire à la ministre en charge des Transports Élisabeth Borne. L'élue, également conseillère départementale de Lire plus

Des usagers des TER Auvergne-Rhône-Alpes dénoncent une « désorganisation » de la SNCF et demandent un remboursement à 100 % des abonnements.
Le Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes redoute la fermeture de la ligne Grenoble-Gap… malgré l’engagement de l’État

FIL INFO – Une « avancée historique »… mais une grosse déception. Alors que la ministre des Transports a annoncé que l'État participerait au financement Lire plus

Lyon-Turin : après les tergiversations françaises et les hésitations italiennes, marche arrière toute ?

EN BREF - Après le rapport Duron préconisant de repousser à plus tard la seconde phase de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, l'Italie laisse à son Lire plus

Après plus d'un an de tiraillements au sein de la coalition au pouvoir, l'Italie a donné son feu vert au projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin.
Lyon-Turin : la seconde phase du chantier, jugée non prioritaire, pourrait être repoussée

FOCUS - La ligne Lyon-Turin pourrait attendre encore un peu. Certes le conseil d'orientation des infrastructures, missionné par le gouvernement, ne s'est pas directement penché Lire plus

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
Après Notre-Dame-des-Landes, le Lyon-Turin ? L’engagement financier de la France en question

DÉCRYPTAGE - L'enterrement de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes redonne espoir aux opposants au Lyon-Turin qui n'hésitent pas à faire le parallèle entre les deux grands projets. Lire plus

Nicolas Hulot, Élisabeth Borne et Agnès Buzin veulent faire de la vallée de l'Arve une terre pionnière en matière de lutte contre la pollution.Déplacement ce vendredi 29 septembre 2017 de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, Agnès Buzyn ministre des solidarités et de la santé et d'Elisabeth Borne, ministre chargée des transports dans la Vallée de l'Arve
Pollution dans la Vallée de l’Arve : trois ministres sur place, mais pas de miracle

EN BREF - Ce vendredi 29 septembre, pas moins de trois ministres sont venus au chevet de la vallée de l'Arve, dont l'air très pollué cause Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin