Le magasin Lidl d’Eybens victime d’un incendie probablement criminel

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

FIL INFO – C’est très probablement un incendie d’origine criminelle qui a touché le magasin Lidl d’Eybens dimanche 28 janvier, peu avant 20 heures. Un incendie qui résonne d’une manière particulière, dans un contexte de dégradations par le feu à répétition en Isère.

 

 

Un incendie, probablement d’origine criminel, a touché le magasin Lidl d’Eybens dans la soirée du dimanche 28 janvier, aux alentours de 20 heures. Situé (ironiquement) rue de Cure-Bourse, le commerce fondé sur le modèle du hard-discount aurait subi, selon le Dauphiné libéré, des « dégâts considérables ».

 

Lidl Eybens, capture d'écran Google Maps © Google Inc.

Lidl Eybens, capture d’écran Google Maps © Google Inc.

 

L’incendie a nécessité l’intervention de près de cinquante pompiers, relatent pour leur part nos confrères de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, avant que les flammes ne soient maîtrisées trois heures plus tard. Le site est resté sous surveillance jusqu’à 5 heures du matin. Le service communication de Lidl nous a fait savoir que le magasin sera fermé durant plusieurs semaines durant l’enquête et les expertises, et que ses salariés ont été affectés vers les magasins environnants.

Le Vin des Alpes à la maison : on vous écoute, on sélectionne vos bouteilles, vous êtes livré à vélo le jour même jusqu

 

 

Un incendie qui survient dans un contexte particulier

 

Si l’enquête débute à peine, l’incendie résonne de manière toute particulière dans l’agglomération grenobloise, après deux tentatives de départs de feu sur des gendarmeries de Grenoble et de Meylan, et la destruction d’une partie de la Casemate. Autant d’actes de dégradation volontaires revendiqués par des groupuscules se réclamant de l’anarchisme.

 

La Casemate incendiée © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

La Casemate incendiée © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

Or la chaîne Lidl a récemment été épinglée par les journalistes de Cash investigation pour les conditions de travail de ses employés et la politique de ressources humaines de l’entreprise, qui a licencié pas moins de 2 196 salariés en cinq ans pour « inaptitude ». Elle est très implantée en Isère, comptant quinze magasins dont six dans Grenoble et son agglomération.

 

FM

 

Article modifié le 31 janvier suite à des éléments fournis par le service communication de Lidl.

commentez lire les commentaires
5693 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.