Grève dans les Ehpad : une manifestation unitaire à Grenoble soutenue par le PCF38

sep article

Notre indépendance c

FIL INFO – À l’appel de nombreux syndicats et associations, un mouvement de grève national est annoncé dans les Ehpad mardi 30 janvier. En Isère, une manifestation est prévue devant la préfecture à 15 heures, puis devant l’Hôtel du Département à 16 heures. Par la voix de l’ancienne sénatrice Annie David, le PCF de l’Isère fait part de son soutien à l’action syndicale.

 

 

Les accom­pa­gnants des per­sonnes âgées tra­vaillant dans les éta­blis­se­ments d’accueil pour per­sonnes âgées dépen­dantes (Ehpad) seront en grève ce mardi 30 jan­vier pour dénon­cer leurs condi­tions de tra­vail. Un mou­ve­ment à l’ap­pel de sept syn­di­cats (la CGT, la CFDT, FO, Unsa, la CFTC, la CFE-CGC et Sud) et de plu­sieurs asso­cia­tions. En Isère, une mani­fes­ta­tion est pré­vue à 15 heures devant la pré­fec­ture de l’Isère, puis à 16 heures devant l’Hôtel du Département.

 

Personnes âgées dans un Ehpad. © Ville de Grenoble

Personnes âgées dans un Ehpad. © Ville de Grenoble

 

Les syn­di­cats réclament en par­ti­cu­lier l’ap­pli­ca­tion d’un agent ou sala­rié par résident, tel que prévu par la Plan soli­da­rité grand âge. Ils demandent par ailleurs l’ar­rêt des baisses de dota­tions et le main­tien des effec­tifs des Ehpad, y com­pris les contrats aidés, ainsi que l’a­mé­lio­ra­tion des rému­né­ra­tions et pers­pec­tives de car­rières.

 

 

LE PCF de l’Isère appelle à participer à la grève

 

La fédé­ra­tion isé­roise du Parti com­mu­niste fran­çais (PCF) a fait connaître par com­mu­ni­qué son sou­tien à cette action. Pour la secré­taire dépar­te­men­tale et ancienne séna­trice com­mu­niste de l’Isère Annie David, les Ehpad appar­te­nant au sec­teur public sont en effet vic­times depuis plu­sieurs années d’une « cure d’aus­té­rité » occa­sion­nant « souf­france au tra­vail et mal­trai­tance des résident.e.s ». Et ceci au pro­fit du privé, ajoute-t-elle, qui béné­fi­cie­rait d’exo­né­ra­tions fis­cales tout en étant finan­ciè­re­ment inac­ces­sible à la plu­part des familles.

 

En atten­dant que les par­le­men­taires com­mu­nistes, soit onze dépu­tés et quinze séna­teurs*, éla­borent une pro­po­si­tion de loi sur la situa­tion des Ehpad, le PCF appelle donc à par­ti­ci­per au mou­ve­ment de grève.

 

Entrée de l'Ehpad Saint-Bruno, la moins onéreuse du département © Xavier Bonnehorgne - Place Gre'net

Entrée de l’Ehpad Saint-Bruno, la moins oné­reuse du dépar­te­ment © Xavier Bonnehorgne – Place Gre’net

 

« La ques­tion du vieillis­se­ment et de la perte d’au­to­no­mie est l’en­jeu majeur des années à venir […], nous devons consi­dé­rer cela comme une chance, et non comme un simple far­deau bud­gé­taire », juge enfin Annie David.

 

Le dépar­te­ment de l’Isère compte 105 Ehpad recen­sés, dont 56 éta­blis­se­ments publics, 44 pri­vés non lucra­tifs et cinq pri­vés com­mer­ciaux. Le prix de la chambre seule oscille entre 27,54 euros et… 115 euros par jour.

 

 

FM

 

 

* Le groupe Communiste, répu­bli­cain, citoyen et éco­lo­giste (CRCE) compte éga­le­ment des par­le­men­taires sou­te­nus par le PCF sans être direc­te­ment affi­liés, comme le séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard. À l’Assemblé natio­nale, le groupe Communiste, répu­bli­cain et citoyen (CRC) compte onze dépu­tés com­mu­nistes et Front de gauche.

 

 

commentez lire les commentaires
2984 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. les condi­tions d’exercice des pro­fes­sions en mai­son de retraite sont par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­ciles, car à la péni­bi­lité phy­sique dues à la mani­pu­la­tion des per­sonnes âgées pour leur hygiène et leur confort, la manu­ten­tion du linge, la réfec­tion des lits…, s’ajoutent les trau­ma­tismes psy­cho­lo­giques que vivent les soi­gnants tra­vaillant auprès de per­sonnes en fin de vie, aux agres­sions ver­bales ou phy­siques de per­sonnes séniles souf­frant de troubles men­taux ou des membres de leur famille… : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=341

    sep article