Migrants : Éric Piolle appelle dans une vidéo à « chan­ger les règles du jeu »

Migrants : Éric Piolle appelle dans une vidéo à « chan­ger les règles du jeu »

À l’oc­ca­sion d’un dépla­ce­ment près de la fron­tière franco-ita­lienne, le maire de Grenoble Éric Piolle dif­fuse une nou­velle vidéo sur son compte YouTube, exhor­tant le Président de la République à « chan­ger les règles du jeu » de sa poli­tique liée aux migrants. Et ce au nom de la soli­da­rité et des enjeux du « siècle des migra­tions » qui se profile.

Un mes­sage lancé depuis le Col de l’Échelle, ou le « som­met de l’ab­surde ». Dans une nou­velle vidéo dif­fu­sée sur son compte YouTube, et tout à sa nou­velle stra­té­gie de com­mu­ni­ca­tion, le maire de Grenoble Éric Piolle s’a­dresse direc­te­ment au Président de la République Emmanuel Macron et l’ap­pelle à « chan­ger les règles du jeu » sur la ques­tion du trai­te­ment des migrants.

« C’est ici que notre gou­ver­ne­ment demande à notre police des airs et des fron­tières de rame­ner les migrants, rame­ner les émi­grés à 150 mètres du pan­neau France », explique ainsi Éric Piolle face à une caméra fixe. Avant de fus­ti­ger « l’i­nu­ti­lité de rame­ner des gens qui ont fait 6 000 kilo­mètres 200 mètres après la fron­tière », et de décrire des migrants per­dus et des habi­tants ou béné­voles offusqués.

« La France est un pays qui a tou­jours eu une voca­tion uni­ver­selle. Nous ne pou­vons pas res­ter dans cette peur du len­de­main », déclare encore le maire de Grenoble, évo­quant un « siècle des migra­tions » qui se pro­file, pour des rai­sons cli­ma­tiques comme géo­po­li­tiques. Éric Piolle appelle ainsi l’État à « anti­ci­per » le phé­no­mène en fai­sant acte de soli­da­rité vis-à-vis du « petit bout » de migrants devant arri­ver jus­qu’à nous.

Un appel éga­le­ment lancé depuis Facebook

Dans un texte publié la veille sur sa page Facebook, Éric Piolle inter­pel­lait déjà Emmanuel Macron. « Monsieur le Président de la République, n’ayez pas peur ! », écri­vait-il, en récla­mant notam­ment l’a­bo­li­tion du « délit de soli­da­rité ». Mais aussi la fin de « la traque des chô­meurs » et la sor­tie de « l’ul­tra­li­bé­ra­lisme qui géné­ra­lise la pré­ca­rité », pour « récon­ci­lier la France avec elle-même ».

Éric Piolle, en compagnie notamment de Bernard Macret, Guillaume Gontard, et Myriam Laïdouni-Denis, à Montgenèvre pour dénoncer la politique liée aux migrants de la France. Photographie publiée sur la page Facebook d'Éric Piolle.

Éric Piolle, en com­pa­gnie notam­ment de Bernard Macret, Guillaume Gontard, et Myriam Laïdouni-Denis, à Montgenèvre. Photographie publiée sur la page Facebook d’Éric Piolle.

Des mots écrits depuis Montgenèvre, où le maire de Grenoble s’é­tait rendu en com­pa­gnie de son adjoint aux Solidarités inter­na­tio­nales Bernard Macret, de la conseillère régio­nale Myriam Laïdouni-Denis et du séna­teur de l’Isère Guillaume Gontard, afin « d’ins­pec­ter le poste fron­tière » situé entre la France et l’Italie.

Un dépla­ce­ment sur­prise ? Il était en tout cas absent de l’a­genda géné­ral dif­fusé à la presse, quand bien même il semble dif­fi­cile de croire qu’au­cun média n’ait été convié au voyage. Sollicité par Place Gre’net, le ser­vice com­mu­ni­ca­tion de la Ville est resté de son côté aux abon­nés absents.

FM

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Portraits de Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, les trois militantes kurdes assassinées en 2013 à Paris. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Militantes kurdes assas­si­nées à Paris en 2013 : ras­sem­ble­ment à Grenoble pour deman­der que jus­tice soit faite

FOCUS - Répondant à l'appel de l’association iséroise des amis des Kurdes, une trentaine de personnes se sont rassemblées, ce samedi 8 janvier 2022 rue Lire plus

Une alliance de gauche contre Laurent Wauquiez
Alliance de gauche pour les régio­nales : « Notre res­pon­sa­bi­lité, c’est d’in­té­res­ser les abstentionnistes »

FOCUS - Candidats sur la liste iséroise de l'alliance de gauche pour le second tour des régionales, Pierre-Henri Janot, Myriam Laïdouni-Denis et Marie-Noëlle Battistel défendent Lire plus

Régionales 2021 : les éco­lo­gistes isé­rois pré­sentent leurs candidats

  FOCUS – Les écologistes isérois présentaient, ce 19 mai 2021, leurs 34 candidats aux élections régionales, dans le square Saint-Bruno. La liste souhaite mener Lire plus

Grenoble participe à la campagne en faveur d'un accueil digne des migrants "A welcoming Europe"
Grenoble par­ti­cipe à la cam­pagne en faveur d’un accueil digne des migrants « A wel­co­ming Europe »

  FLASH INFO — "A welcoming Europe", soit "une Europe accueillante". Tel est le nom de la campagne lancée par le groupe Greens-EFA du parlement Lire plus

Fabienne Grébert, tête de liste des écologistes en Avergne Rhône-Alpes et Myriam Laïdouni-Denis, cheffe de file en Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net
Régionales : Myriam Laïdouni-Denis dési­gnée cheffe de file des éco­lo­gistes en Isère sur la liste de Fabienne Grébert

  FOCUS - Myriam Laïdouni-Denis a été choisie comme cheffe de file des écologistes en Isère pour les élections régionales. Elle a pour mission de Lire plus

Alors que les recours en justice continuent de tomber sur le projet de Center parcs en Isère, les zones humides sont sous pression.
Center parcs de Roybon : les zones humides, enjeu des nou­veaux recours

  DÉCRYPTAGE - Les recours en justice continuent de pleuvoir sur le Center parcs de Roybon, en Isère. Au cœur du dossier : les zones Lire plus

Flash Info

|

01/10

15h25

|

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Flash info| Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

Agenda

Je partage !