Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le sénateur de l’Isère Michel Savin dénonce la baisse du budget des Sports

sep article

Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement et aux députés, le sénateur de l’Isère Michel Savin, de concert avec son collègue du Bas-Rhin Claude Kern, exhorte les parlementaires de l’Assemblée nationale à renoncer à la baisse du budget des sports. Une démarche soutenue par une centaine de sénateurs, dont Frédérique Puissat à droite et Guillaume Gontard à gauche.

 

 

C’est à l’initiative commune de Michel Savin (sénateur Les Républicains) et de Claude Kern (sénateur centriste du Bas-Rhin) qu’une lettre ouverte a été adressée au gouvernement et aux députés sur la baisse du budget alloué à la politique sportive. Une centaine de leurs collègues du Palais Bourbon, toutes tendances politiques confondues, se sont joints à la démarche.

 

Michel Savin sénateur Les Républicains de l'Isère © Nils Louna - placegrenet.fr

Michel Savin, sénateur Les Républicains de l’Isère © Nils Louna – placegrenet.fr

 

Alors que la France se prépare à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, les sénateurs ne cachent pas leur surprise face au budget des sports adopté par l’Assemblée nationale, en baisse de 7 %. « Cette baisse, écrivent-ils, compromet largement les objectifs ambitieux fixés par la ministre et, qui plus est, rédui[t] grandement le financement du Centre national pour le développement du sport (CNDS) ».

 

Le Sénat vote une hausse en retour

 

C’est pourquoi le Sénat a adopté de son côté, en réponse aux députés, une hausse de 63,8 millions d’euros pour ce même budget, en contestant la baisse du plafond de prélèvement imposé à la Française des jeux en faveur du CNDS. Une baisse jugée incompréhensible, « alors que les prévisions de recettes pour la Française des jeux sont en hausse en 2018 ».

 

Les sénateurs de l'Isère. De gauche à droite : Didier Rambaud, Guillaume Gontard, Frédérique Puissat, Michel Savin et André Vallini. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les sénateurs de l’Isère (de gauche à droite) : Didier Rambaud, Guillaume Gontard, Frédérique Puissat, Michel Savin et André Vallini. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Cet engagement aux côtés du CNDS est un très bon signal pour le milieu sportif français, amateur comme professionnel, alors qu’il contribue grandement au financement des infrastructures dans nos territoires », plaide encore la lettre. Invitant les députés, à qui reviendra le dernier mot en seconde lecture, à maintenir ce financement voté par les sénateurs.

 

Les signataires de la lettre se retrouvent autant parmi les Républicains que les socialistes ou centristes. En Isère, outre la signature de Michel Savin, on retrouve ainsi celles de Frédérique Puissat (LR) et de Guillaume Gontard, élu de la liste Un engagement commun, soutenue par les communistes et les écologistes. Le socialiste “Macron-compatible” André Vallini et le marcheur Didier Rambaud n’ont, eux, pas apporté leur paraphe.

 

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1168 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.