Le sénateur de l’Isère Michel Savin dénonce la baisse du budget des Sports

sep article



Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement et aux députés, le sénateur de l’Isère Michel Savin, de concert avec son collègue du Bas-Rhin Claude Kern, exhorte les parlementaires de l’Assemblée nationale à renoncer à la baisse du budget des sports. Une démarche soutenue par une centaine de sénateurs, dont Frédérique Puissat à droite et Guillaume Gontard à gauche.

 

 

C’est à l’i­ni­tia­tive com­mune de Michel Savin (séna­teur Les Républicains) et de Claude Kern (séna­teur cen­triste du Bas-Rhin) qu’une lettre ouverte a été adres­sée au gou­ver­ne­ment et aux dépu­tés sur la baisse du bud­get alloué à la poli­tique spor­tive. Une cen­taine de leurs col­lègues du Palais Bourbon, toutes ten­dances poli­tiques confon­dues, se sont joints à la démarche.

 

Michel Savin sénateur Les Républicains de l'Isère © Nils Louna - placegrenet.fr

Michel Savin, séna­teur Les Républicains de l’Isère © Nils Louna – placegrenet.fr

 

Alors que la France se pré­pare à accueillir les Jeux olym­piques et para­lym­piques de 2024, les séna­teurs ne cachent pas leur sur­prise face au bud­get des sports adopté par l’Assemblée natio­nale, en baisse de 7 %. « Cette baisse, écrivent-ils, com­pro­met lar­ge­ment les objec­tifs ambi­tieux fixés par la ministre et, qui plus est, rédui[t] gran­de­ment le finan­ce­ment du Centre natio­nal pour le déve­lop­pe­ment du sport (CNDS) ».

 

Le Sénat vote une hausse en retour

 

C’est pour­quoi le Sénat a adopté de son côté, en réponse aux dépu­tés, une hausse de 63,8 mil­lions d’eu­ros pour ce même bud­get, en contes­tant la baisse du pla­fond de pré­lè­ve­ment imposé à la Française des jeux en faveur du CNDS. Une baisse jugée incom­pré­hen­sible, « alors que les pré­vi­sions de recettes pour la Française des jeux sont en hausse en 2018 ».

 

Les sénateurs de l'Isère. De gauche à droite : Didier Rambaud, Guillaume Gontard, Frédérique Puissat, Michel Savin et André Vallini. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les séna­teurs de l’Isère (de gauche à droite) : Didier Rambaud, Guillaume Gontard, Frédérique Puissat, Michel Savin et André Vallini. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« Cet enga­ge­ment aux côtés du CNDS est un très bon signal pour le milieu spor­tif fran­çais, ama­teur comme pro­fes­sion­nel, alors qu’il contri­bue gran­de­ment au finan­ce­ment des infra­struc­tures dans nos ter­ri­toires », plaide encore la lettre. Invitant les dépu­tés, à qui revien­dra le der­nier mot en seconde lec­ture, à main­te­nir ce finan­ce­ment voté par les séna­teurs.

 

Les signa­taires de la lettre se retrouvent autant parmi les Républicains que les socia­listes ou cen­tristes. En Isère, outre la signa­ture de Michel Savin, on retrouve ainsi celles de Frédérique Puissat (LR) et de Guillaume Gontard, élu de la liste Un enga­ge­ment com­mun, sou­te­nue par les com­mu­nistes et les éco­lo­gistes. Le socia­liste “Macron-com­pa­tible” André Vallini et le mar­cheur Didier Rambaud n’ont, eux, pas apporté leur paraphe.

 

 

FM

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2736 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.