Il est désormais possible d’acheter un titre de transport par SMS sur le réseau Tag

sep article



EN BREF – Toujours soucieuse de proposer de nouveaux moyens de paiement, la Sémitag a lancé, ce vendredi 1er décembre, le ticket par SMS. Ce nouveau service destiné aux usagers occasionnels vient enrichir la panoplie de solutions déployées avec le SMTC pour fluidifier l’accès aux transports en commun sur le réseau Tag.

 

 

L'affiche 1 SMS = 1 ticket © TAG

L’affiche 1 SMS = 1 ticket © Tag

Avoir un ticket par SMS ? Un nou­veau fan­tasme en matière de trans­ports amou­reux qui vien­drait concré­ti­ser une éven­tuelle ren­contre dans les trans­ports… en com­mun ? Rien de tel. Par contre, s’il advient que vous vous trou­viez pris au dépourvu au moment de prendre votre tram ou votre bus – sans mon­naie ni carte bleue, oubliée sur le gué­ri­don du cou­loir, ou tout sim­ple­ment trop “à la bourre” pour ache­ter un ticket au dis­tri­bu­teur – pas de panique !

 

À comp­ter de ce ven­dredi 1er décembre il vous est désor­mais pos­sible – sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre – d’a­che­ter un ticket valable sur tout le réseau Tag de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise via un simple SMS. Comment ? En envoyant le mot-clé « 1H* » au 93 123 à par­tir de votre smart­phone. Instantanément, en retour, vous rece­vrez un titre de trans­port valable une heure dont le mon­tant – 2,10 euros – sera pré­levé direc­te­ment sur la fac­ture de votre opé­ra­teur mobile**. En cas de véri­fi­ca­tion, il vous suf­fira alors de mon­trer ce ticket déma­té­ria­lisé au contrô­leur.

 

 

« Une nouvelle simplicité d’usage »

 

« C’est parce que cette nou­velle solu­tion inno­vante fonc­tionne ailleurs en France que nous avons décidé de la pro­po­ser », explique Yann Mongaburu, le pré­sident du Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC). Au nombre des retours d’ex­pé­rience posi­tifs, les villes de Rouen, Nîmes, Ajaccio et Toulouse qui toutes ont adopté le dis­po­si­tif.

 

Validation d'un ticket via l'application TAG&Pass. © Media Conseil Presse

Validation d’un ticket via l’ap­pli­ca­tion Tag&Pass. © Media Conseil Presse

« Depuis 2014, nous essayons sys­té­ma­ti­que­ment d’u­ti­li­ser les inno­va­tions tech­no­lo­giques qui sont à notre dis­po­si­tion pour faci­li­ter la vie des métro­po­li­tains et des visi­teurs de la métro­pole dans leurs dépla­ce­ments », se féli­cite Yann Mongaburu. Qui voit dans ce moyen de paie­ment « une nou­velle sim­pli­cité d’u­sage » venant com­plé­ter ceux qui existent déjà : Tag&Pass, paie­ment sans contact ou encore l’a­chat de titres de trans­port à par­tir des gui­chets auto­ma­tiques de la Caisse d’é­pargne Rhône-Alpes.

 

 

23 % des 2,8 millions de tickets 1 voyage sont vendus à bord des bus

 

Les avan­tages de ce nou­veau sys­tème ? Outre un gain de temps non négli­geable, moins de stress pour l’u­sa­ger avec un achat spon­tané, sécu­risé, simple et rapide, c’est aussi un outil qui va per­mettre de réduire la vente de titres de trans­port à bord des bus. Quand on sait que, chaque année sur le réseau Tag, 23 % des 2,8 mil­lions de tickets 1 voyage uti­li­sés sont ven­dus dans des bus, on ima­gine aisé­ment quelles amé­lio­ra­tions en matières de rapi­dité et de ponc­tua­lité l’o­pé­ra­teur de trans­ports peut rai­son­na­ble­ment en attendre.

 

En retour l'usager reçoit un SMS valant titre de transport. © Média Conseil Presse

En retour l’u­sa­ger reçoit un SMS valant titre de trans­port. © Média Conseil Presse

La solu­tion a été déve­lop­pée par la société Atsukè, une jeune pousse spé­cia­li­sée dans la concep­tion de solu­tions mobiles à des­ti­na­tion des col­lec­ti­vi­tés et des opé­ra­teurs de trans­ports urbains. Cofondée par Damien Bousson en 2012, l’en­tre­prise, déjà lea­der sur le mar­ché suisse, déploie pro­gres­si­ve­ment le ticket par SMS sur l’en­semble de la France.

 

Un déploie­ment qui n’a été rendu pos­sible que depuis la pro­mul­ga­tion, le 7 octobre 2016, de la loi pour une République numé­rique.

 

Avant cette loi, l’a­chat des biens maté­riels que sont des titres de trans­port par le biais de fac­tures opé­ra­teurs n’é­tait pas auto­risé. Seule l’ac­qui­si­tion de biens digi­taux tels que des son­ne­ries, fonds d’é­crans ou encore de la musique était per­mise.

 

 

Joël Kermabon

 

 

 

  • * Majuscules non obli­ga­toires

** Le ser­vice est dis­po­nible avec les opé­ra­teurs Orange, SFR et Bouygues Télécom, hors for­faits pro­fes­sion­nels ou offres com­mer­ciales par­ti­cu­lières. Concernant Free des négo­cia­tions sont en cours.

 

Voyagez durant les journées des 16 et 17 décembre avec le ticket SMS

 

C’est le deuxième mes­sage que tenait à faire pas­ser Label’Ville, le grou­pe­ment des Unions com­mer­çantes de Grenoble, le SMTC et la Sémitag au cours de la pré­sen­ta­tion du ticket SMS. À l’oc­ca­sion de la période des fêtes de fin d’an­née et des Marchés de Noël ces der­niers ne pro­posent pas moins, ce week-end des 16 et 17 décembre, que de voya­ger avec un seul ticket SMS dont la période de vali­dité sera excep­tion­nel­le­ment éten­due à toute la jour­née (au lieu d’une heure).

 

« Cette opé­ra­tion excep­tion­nelle per­met­tra à tout un cha­cun de faire ses courses en centre-ville sans uti­li­ser la voi­ture jus­qu’au bout de ses emplettes », espère Yann Mongaburu. « Une bonne occa­sion de faire ses courses en toute tran­quillité », estiment, quant à eux, ses ini­tia­teurs. Dans cet objec­tif, les vingt par­kings-relais du ter­ri­toire seront gra­tuits, le nombre de chauf­feurs sera ren­forcé tan­dis que la fré­quence des bus et des tram­ways sera aug­men­tée.

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
5601 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. Belle ini­tia­tive qui ne tiens pas compte de l acti­va­tion de l inter­net + pour vali­der l achat par SMS ( numéro sur­taxe) pour L opé­ra­teur Orange .
    Dans notre famille tous les envois à des numé­ros sur­taxés sont blo­qués VOLONTAIREMENT afin de gérer les dépenses numé­riques .

    sep article
  2. ça a au moins le mérite d’exis­ter. Intéressant et bel effort de la part de la SEMITAG d’ac­cep­ter ce type de nou­veau­tés
    Ca reste cher le trans­port, mais il faut recon­naitre que pleins de nou­velles struc­tures essaient de trou­ver des solu­tions pour rendre le quo­ti­dien plus simple.

    Juste une ques­tion (c’est mon tra­vers avo­cat du diable): si on pré­pare sur son tel le numéro + mes­sage et que lors­qu’on voit les contrô­leurs arri­ver en envoie, on s’en sort ?

    sep article
    • JK

      04/12/2017
      14:36

      Bonjour

      Réponse de la TAG :
      « Les contrô­leurs dis­po­se­ront d’un outil leur per­met­tant de contrô­ler les tickets par SMS. Une fois la ses­sion de contrôle acti­vée à la mon­tée dans un véhi­cule, tous les SMS envoyés après ne seront pas valides. »

      sep article
      • Merci du retour,
        je ne com­prends pas la techno asso­ciée au SMS hor­mis l’ho­ro­da­tage / géo­lo­ca­li­sa­tion pour blo­quer l’a­chat de tickets sur une zone temps/espace don­née.
        C’est inté­res­sant, c’est fou comme les choses changent en peu de temps. Le fossé entre les « anciens » et les plus récents ne se borne pas à du nou­veau /ancien franc, c’est désor­mais des pos­si­bi­li­tés de vie entières qui sont accessibles/ inaces­sibles

        sep article
    • JK

      04/12/2017
      15:04

      Complément de réponse de la TAG

      « Le ticket doit être acheté juste avant de mon­ter notam­ment en bus pour pou­voir le pré­sen­ter au conduc­teur. Les contrô­leurs montent tou­jours après la montée/descente des pas­sa­gers. »

      sep article
  3. 1 – C’est une bonne idée, mais 2,10 € c’est bien trop cher, on a inté­rêt à prendre 2 minutes et ache­ter une carte de 10 voyages au dis­tri­bu­teur (si on a une carte bleue sur soi, of course). Ok, c’est quand même moins cher qu’une amende à +100 € si on est contrôlé sans ticket.
    2 – les 17 et 18 décembre, c’est un dimanche et un lundi … si on parle week end, ce ne serait pas plu­tôt les 16 et 17 décembre ?

    sep article
    • JK

      04/12/2017
      9:57

      Bonjour
      Effectivement, la coquille est cor­ri­gée. Merci pour votre vigi­lance et bonne jour­née.

      sep article
      • J’ai oublié de dire que j’ai­mais beau­coup la 1ère photo avec une borne à vali­der les tickets et les cartes devant un pub pour l’OR (de la mai­son du café). Très judi­cieux assem­blage 😉
        Bonne jour­née aussi.

        sep article