Appel Forêt -
Un collectif d'associations de Grenoble se mobilise dans le cadre de la Journée du refus de la misère, mercredi 17 octobre à 16 heures rue Félix-Poulat

Les associations jugent le plan d’hébergement hivernal « très en-dessous des besoins »

Les associations jugent le plan d’hébergement hivernal « très en-dessous des besoins »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le collectif AUI-Alerte tire la sonnette d’alarme face au plan d’hébergement hivernal mis en place par la préfecture de l’Isère. Les associations le jugent très en-dessous des besoins. Elles dénoncent par ailleurs le retour du « délit de solidarité » ainsi qu” une « incohérence » entre les engagements pris au sommet de l’État et la réalité des dispositifs au niveau local.

 

 

Le col­lec­tif des Associations unies Isère (AUI-Alerte)* dénonce à son tour l’in­suf­fi­sance du dis­po­si­tif d’hé­ber­ge­ment hiver­nal mis en place par la pré­fec­ture de l’Isère le 15 novembre der­nier. Dans un com­mu­ni­qué, il juge le plan « très en-des­sous des besoins d’hébergement consta­tés en Isère », sur fond d’aug­men­ta­tion du nombre de per­sonnes à la rue.

 

Le collectif d'associations AUI-Alerte dénonce un plan d'hébergement hivernal de la préfecture de l'Isère « très en-dessous des besoins ».Rassemblement "contre les expulsions et pour la réquisition" organisé devant la Préfecture de l'Isère par le collectif "Droit au logement 38". 10 mai 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Rassemblement « contre les expul­sions et pour la réqui­si­tion » orga­nisé devant la pré­fec­ture de l’Isère par le col­lec­tif « Droit au loge­ment 38 », le 10 mai 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

« En quatre ans, nos asso­cia­tions ont constaté une aug­men­ta­tion de 1 500 à 3 500 des per­sonnes en demande d’hé­ber­ge­ment, dont pro­ba­ble­ment la moi­tié sont réel­le­ment à la rue, sans comp­ter les mineurs non accom­pa­gnés que le Conseil dépar­te­men­tal ne met plus à l’abri », écrit ainsi le col­lec­tif, ajou­tant que ce chiffre n’est pas très éloi­gné de celui admis par la préfecture.

 

 

Aucune pérennisation de places prévue au sortir de l’hiver

 

De son côté, le plan d’hé­ber­ge­ment hiver­nal ne pré­voit que l’ou­ver­ture de 320 places sup­plé­men­taires. Et seule­ment 108 ont pu être réel­le­ment ouvertes, « la pré­fec­ture ne trou­vant pas les places res­tantes ». De plus, les ser­vices de l’État ont fait savoir que ces places ne seraient pas péren­ni­sées, alors que 280 l’a­vaient été au sor­tir de l’hi­ver 2016 – 2017.

 

Yves Dareau, sous-préfet de l'Isère en charge de la cohésion sociale. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Yves Dareau, sous-pré­fet de l’Isère en charge de la cohé­sion sociale. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le col­lec­tif note en outre que l’État « réserve le plus sou­vent l’hébergement à celles qui ont un droit au séjour sur le ter­ri­toire », excluant les étran­gers en demande de titre de séjour. Et ceci mal­gré les pro­pos d’Emmanuel Macron en juillet 2017 affir­mant qu’il ne vou­lait plus de migrants « dans les rues, dans les bois ou per­dus » d’ici la fin de l’année.

 

 

Le retour du « délit de solidarité » ?

 

Présentation du mal logement 2017 - Un toit pour tous © Florent Mathieu - Place Gre'net

Présentation du mal loge­ment 2017 – Un toit pour tous © Florent Mathieu – Place Gre’net

« Devant ce défi­cit d’offre de l’État, pour­suit AUI-Alerte, les citoyens et les asso­cia­tions se sont mobi­li­sés depuis deux ans et pro­posent, à l’é­chelle de l’Isère, envi­ron 500 places tem­po­raires d’hé­ber­ge­ment, quel que soit le sta­tut admi­nis­tra­tif de ces personnes. »

 

Des démarches qui sont par­fois sanc­tion­nées. « Nous avons vu réap­pa­raître des pour­suites de l’État contre des citoyens qui avaient mis à l’abri des per­sonnes en situa­tion irré­gu­lière », indique ainsi le col­lec­tif, qui déplore le retour du « délit de soli­da­rité ».

 

Pour conclure, les asso­cia­tions plaident pour une mise à l’a­bri incon­di­tion­nel des per­sonnes et fus­tigent « l’incohérence entre le dis­cours au plus haut niveau de l’État et les mises en appli­ca­tion locales ».

 

 

FM

 

 

* Le col­lec­tif AUI-Isère regroupe notam­ment Un toit pour tous, le Secours catho­lique, la Fédération des acteurs de la soli­da­rité, le Diaconat pro­tes­tant ou la Cimade.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les acteurs du terrain social adressent cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère
Les acteurs du terrain social font cinq propositions en faveur du logement des plus vulnérables en Isère

FOCUS - Trois acteurs du terrain social – l'Association des bailleurs sociaux de l'Isère, Un Toit pour tous et la Fédération des acteurs de la Lire plus

Un toit pour tous organise des webinaires sur la question du logement des plus vulnérables
Un toit pour tous organise des webinaires sur la question du logement des plus vulnérables

  FLASH INFO — Quel état des lieux pour le logement des plus vulnérables en Isère? Tel sera la thématique générale de la série de Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Le dispositif d’hébergement d’urgence hivernal en Isère jugé insuffisant par les associations

  FOCUS - La préfecture de l'Isère a détaillé, ce mardi 19 novembre, le dispositif  d'hébergement d'urgence hivernal prévoyant 550 nouvelles places. Mais aussi une Lire plus

Nuit de la solidarité, Logement d’abord… Comme chaque année, Un toit pour tous dresse l’état du mal-logement en Isère

À l'occasion de son rendez-vous annuel sur l'État du mal-logement en Isère, l'association Un toit pour tous et sa “filiale” l'Observatoire de l'hébergement et du Lire plus

Un collectif d'associations de Grenoble se mobilise dans le cadre de la Journée du refus de la misère, mercredi 17 octobre à 16 heures rue Félix-Poulat
Nuit de la solidarité : 1757 personnes sans-abris recensées sur le territoire de la Métro

FIL INFO - La Métropole de Grenoble livre les premiers résultats de la Nuit de la solidarité, organisée le mercredi 30 janvier. Au total, 620 Lire plus

La Nuit de la solidarité mise en cause par Parlons-en, espace d’échanges entre précaires

FIL INFO - La Nuit de la solidarité, organisée le mercredi 30 janvier dans l'agglomération grenobloise, ne suscite pas que de l'enthousiasme. Espace de débat Lire plus

Flash Info

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin