Appel Forêt -

Le Fab lab de la Casemate détruit par le feu : un incendie criminel contre un symbole ?

Le Fab lab de la Casemate détruit par le feu : un incendie criminel contre un symbole ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Le premier étage de la Casemate a été entièrement ravagé par les flammes, dans la nuit du 20 au 21 novembre 2017. Cet incendie criminel, selon les premières constations de la police, a entièrement détruit le Fab lab – l’atelier de fabrication numérique du Centre de culture scientifique technique et industrielle. Une attaque contre un lieu symbolique de la science et de la culture grenobloise qui a suscité colère et consternation tant du personnel que des responsables politiques.

 

 

Ambiance pesante ce mardi 21 novembre devant le centre de culture scien­ti­fique tech­nique et indus­trielle (CCSTI) de Grenoble. Élus locaux et per­son­nel étaient réunis à 10 heures devant La Casemate vic­time d’un incen­die durant la nuit.

 

L’état des fenêtres laisse devi­ner l’am­pleur des dégâts à l’in­té­rieur du Fab lab ©Anaïs Mariotti

 

Le Fab lab, l’ate­lier de fabri­ca­tion numé­rique situé au pre­mier étage, a été tota­le­ment détruit par cet acte mani­fes­te­ment cri­mi­nel. Trois départs de feux ont en effet été consta­tés par la police.

 

 

« Quasiment rien n’a survécu »

 

De l’ex­té­rieur du bâti­ment, il est quasi impos­sible de dis­tin­guer l’am­pleur des dégâts. Mais quand Eric Piolle et Christophe Ferrari sont redes­cen­dus du Fab lab, leur afflic­tion était pal­pable. « Quasiment rien n’a sur­vécu. Il y a seule­ment de la suie et une odeur de car­bone », témoigne Christophe Ferrari.

 

Ordinateurs, appa­reils pho­tos, impri­mantes 3D… Il ne reste rien de l’a­te­lier de fabri­ca­tion numé­rique, pré­cise le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole.

 

Christophe Ferrari et Eric Piolle sont redes­cen­dus du Fab lab – entiè­re­ment incen­dié – avec le regard éteint. © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

Quel coût aura cet acte cri­mi­nel ? « Il est trop tôt pour faire des esti­ma­tions exactes. Mais des cen­taines de mil­liers d’eu­ros viennent de par­tir en fumée », estime Patrice Senn, le pré­sident de La Casemate. Hormis les dégâts maté­riels, des pro­to­types et des pro­jets artis­tiques sto­ckés sur ordi­na­teur ont éga­le­ment disparu.

 

Et « ce ne sont pas des biens rache­tables », regrette Jeany Jean-Baptiste, la direc­trice adjointe. Heureusement, le rez-de-chaussé de la Casemate a été épar­gné par l’in­cen­die et res­tera ouvert au public.

 

 

 

 Un incendie « inattendu » et « gratuit »

 

Tous dénoncent un « acte gra­tuit », dont le motif demeure encore inconnu. Le per­son­nel de la Casemate assure, par ailleurs, n’a­voir jamais reçu de menaces ou connu de dégra­da­tions volon­taires auparavant.

 

Les forces de police étaient encore très pré­sente ce matin à 10 heures © Anaïs Mariotti

« Nous étions pré­pa­rés pour les incen­dies. Mais on ne se dou­tait pas qu’il puisse, un jour, être d’o­ri­gine cri­mi­nelle »,  explique Patrice Senn. « La pro­pa­ga­tion du feu a été trop rapide pour qu’on puisse faire quoi que ce soit », déplore-t-il.

 

Les enquê­teurs ne pour­ront en tout cas pas s’ap­puyer sur des images pour espé­rer mettre la main sur les auteurs, le bâti­ment n’é­tant pas équipé de camé­ras de surveillance.

 

 

Une attaque contre un « lieu emblématique » 

 

La Casemate, un sym­bole de la culture et de la science à Grenoble © Anaïs Mariotti

« S’attaquer à la culture et à la science, ça a une por­tée par­ti­cu­lière », juge Christophe Ferrari qui se dit « écœuré et pro­fon­dé­ment cho­qué » par cette attaque contre un sym­bole du dyna­misme gre­no­blois en matière de culture scien­ti­fique et numé­rique.

 

Patrick Curtaud, vice-pré­sident dépar­te­men­tal à la culture, a éga­le­ment sou­li­gné, par com­mu­ni­qué un peu plus tard dans la mati­née, sa « colère » et sa « conster­na­tion » face à cet acte cri­mi­nel contre un « lieu emblé­ma­tique de l’his­toire gre­no­bloise ». « S’attaquer à ce lieu, ce n’est pas seule­ment détruire un bâti­ment, c’est atta­quer l’i­dée même de pro­grès scien­ti­fique, de culture, de trans­mis­sion », estime-t-il.

 

Le premier étage du CCSTI de Grenoble La Casemate a été entièrement ravagé par un incendie dans la nuit du 20 au 21 novembre. Un acte d'origine criminelle. Eric Piolle, Patrice Senn et Christophe Ferrari (de gauche à droite) © Anaïs Mariotti

Eric Piolle, Patrice Senn et Christophe Ferrari devant la Casemate. © Anaïs Mariotti – Placegrenet​.fr

Sur les lieux, Jeany Jean-Baptiste a par­tagé ce désar­roi : « Nous sommes atter­rés par l’am­pleur des dégâts et par la gra­tuité du geste. C’est une vision d’hor­reur », confie-t-elle.

 

Quant au maire de Grenoble, resté plu­tôt dis­cret ce mardi matin à la Casemate, il sem­blait par­ti­cu­liè­re­ment affecté par ces évé­ne­ments. Et a sou­li­gné, par com­mu­ni­qué, sa colère face à cet acte.

 

 

Un manque à gagner important

 

De fait, les consé­quences s’an­noncent lourdes. Chômage tech­nique pour les sala­riés, annu­la­tion des évé­ne­ments et des visites pour les éta­blis­se­ments sco­laires… L’incendie du Fab lab repré­sente un manque à gagner important.

 

« Nous accom­pa­gne­rons les équipes, et nous sou­tien­drons la mise en place du maté­riel néces­saire », pro­met Christophe Ferrari. La Métropole et la Ville de Grenoble se sont ainsi enga­gées à retrou­ver un local pour pour­suivre les acti­vi­tés du Fab lab.

 

Quid de l’aug­men­ta­tion des incen­dies cri­mi­nels dans l’ag­glo­mé­ra­tion ? « Effectivement, c’est une situa­tion très pré­oc­cu­pante, concède Christophe Ferrari. Nous fai­sons confiance à la police, qui nous dira si ces évé­ne­ments sont liés. » L’heure est donc à l’enquête.

 

Anaïs Mariotti

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Intervention “musclée” des forces de l'ordre pour débloquer le lycée Stendhal de Grenoble mardi 18 mai
Intervention “musclée” des forces de l’ordre pour débloquer le lycée Stendhal de Grenoble mardi 18 mai

  FLASH INFO — Un (nouveau) blocage de lycée sur Grenoble a donné lieu cette fois à une intervention policière musclée mardi 18 mai. Alors Lire plus

Le président de la Fédération de secourisme de l'Isère en garde à vue suite à des accusations de viols
Le DJ de la soirée clandestine organisée le 16 janvier dernier condamné

  FLASH INFO – Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, ce 30 avril 2021, le disc-jockey (DJ) de la soirée clandestine qui avait rassemblé Lire plus

Blocages d'établissements et manifestation de lycéens à Grenoble contre la tenue du baccalauréat
Blocages d’établissements et manifestation de lycéens à Grenoble contre la tenue du baccalauréat

  REPORTAGE - Suite à un nouvel appel lancé par l’Union nationale lycéenne (UNL), des blocages d'établissements se sont tenus lundi 10 mai dans l'agglomération Lire plus

Gare de Saint-Pierre-d'Albigny. Capture d'écran google
Une femme partie de Grenoble séquestrée dans un coffre de voiture par son ex-petit ami

  FLASH INFO - Un homme a enlevé son ex-petite amie partie en train de Grenoble, jeudi 6 mai dans la soirée. Suite à une Lire plus

© Sidonie Hadoux - Place Gre'net
Guet-apens, tirs de mortiers d’artifice, véhicule en feu : des policiers à nouveau pris à partie à Grenoble

  FLASH INFO - Une nouvelle fois les policiers de la Sûreté départementale ont fait face à un guet-apens ce vendredi 16 avril 2021 vers Lire plus

Nouvelles échauffourées entre jeunes et policiers à Grenoble dans la nuit du 15 au 16 avril
Nouvelles échauffourées entre jeunes et policiers à Grenoble dans la nuit du 15 au 16 avril

  FLASH INFO — Nouvelles tensions entre jeunes et policiers à Grenoble, avec des accrochages dans la nuit du 15 au 16 avril. Un équipage Lire plus

Flash Info

|

04/08

17h11

|

|

04/08

11h55

|

|

04/08

10h30

|

|

04/08

10h05

|

|

03/08

18h30

|

|

03/08

11h56

|

|

03/08

10h37

|

|

03/08

9h41

|

|

02/08

11h42

|

|

02/08

10h23

|

Les plus lus

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin