Projet Neyrpic : un nouveau “cœur de ville” pour Saint-Martin‑d’Hères ? Pas sûr…

sep article

Notre indépendance c

FOCUS – La ville de Saint-Martin‑d’Hères conviait ses habitants à une réunion publique, ce mardi 24 octobre, au soir. L’objectif ? Faire le point sur le projet de rénovation des anciennes halles industrielles Neyrpic. Un plan qui prévoit la réalisation, d’ici 2020, d’un gigantesque « pôle d’animations, de commerces, de restaurants et de loisirs » sur 4,5 hectares. À quelques semaines de l’ouverture d’une enquête publique, le dossier soulève de nombreuses interrogations auprès des Martinérois.

 

 

Le maire de Saint-Martin-d'Hères David Queiros © Giovanna Crippa

Le maire de Saint-Martin-d’Hères David Queiros lors de la pré­sen­ta­tion du pro­jet Neyrpic, ce mardi 24 octobre. © Giovanna Crippa

« Ce pro­jet s’inscrit dans une phi­lo­so­phie de renou­vel­le­ment urbain visant à faire de l’ancienne zone indus­trielle de Neyrpic un site attrac­tif inté­gré à son envi­ron­ne­ment direct et connecté au domaine uni­ver­si­taire ainsi qu’à la métro­pole. »

 

C’est avec ces mots que, devant une salle comble d’habitants et de curieux, le maire de Saint-Martin‑d’Hères David Queiros a pré­senté le futur pôle com­mer­cial Neyrpic, mardi soir.

 

Un dos­sier « légi­time et reconnu » car, comme ce der­nier n’a pas man­qué de le rap­pe­ler, « il a enfin été validé par le conseil d’État », après plus de six ans de débats et de recours devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. Un per­mis de construire a été ainsi déposé en début d’année. Le coup d’envoi d’un chan­tier d’envergure, avec livrai­son pré­vue en 2020 ? Pas tout à fait. Avant la pose de la pre­mière pierre, il reste encore une étape impor­tante à fran­chir : l’enquête publique qui va se dérou­ler du 21 novembre au 22 décembre 2017.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
3888 visites | 5 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 5
  1. Hourra, Grenoble aura son propre Europacity ! La société de consom­ma­tion serait-elle par­ve­nue à cor­rompre même les com­mu­nistes ?

    Ce pro­jet est bien plus dan­geu­reux pour le com­merce de proxi­mité que CVCM Grenoble. Or, pas d’es­clandres de la part des habi­tuels râleurs, pas de mani­fes­ta­tions de com­mer­çants devant la mai­rie de SMH, pas de pro­blème pour le Conseil d’État…

    Comment la France tue ses villes : avec ce genre de pro­jet hors-sol et décon­nec­tés de la vie locale.

    sep article
  2. salle comble ? vrai­ment ? les 10 der­niers rangs étaient inter­dits d’ac­cès et il y’a­vait de nom­breuses places libres dans les autres. on ne devait pas être à la même réunion

    sep article
  3. Et ce qui est drôle c’est que ce pro­jet res­semble trait pour trait à la caserne de Bonne…

    sep article
    • En quoi ? la Caserne de bonne c’est un centre com­mer­cial et des loge­ments, en plein centre ville. Là c’est un tas de com­merces en péri­phé­rie (car oui SMH c’est une péri­phé­rie).

      sep article
  4. Ce qui va être drôle c’est la délib per­met­tant la ces­sion de la par­celle appar­te­nant à la Métro sans laquelle le pro­jet ne pourra pas se faire.
    Nous, nous allons sage­ment attendre de voir qui votre quoi au Conseil Métropolitain et puis on dis­tri­buera des baffes.

    sep article