Antennes-relais : nouvelle mobilisation du collectif Stop Antenne Cachin à Fontaine

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF – La future installation de deux antennes-relais à seulement 60 mètres de distance de l’école Anatole France continue de susciter de vifs débats à Fontaine. Après avoir rencontré le maire Jean-Paul Trovero, le collectif Stop antenne Cachin, qui conteste le projet depuis mars dernier, organisait une nouvelle mobilisation citoyenne, ce samedi 14 octobre. L’objectif ? Élaborer un plan d’action visant à faire connaître sa cause au-delà des frontières communales.

 

 

Suite à sa mobi­li­sa­tion lors du conseil muni­ci­pal de sep­tembre, le col­lec­tif Stop antenne Cachin invi­tait, ce samedi 14 octobre, les parents d’élèves et les rive­rains de tous âges à un nou­veau ras­sem­ble­ment devant l’école Anatole France, à Fontaine. L’occasion de réflé­chir aux actions à mettre en place pour s’opposer au des­sein des opé­ra­teurs Orange et Free d’implanter deux antennes-relais sup­plé­men­taires sur ce ter­rain par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible, déjà des­servi par une antenne de Bouygues, et qui accueille outre l’é­cole pri­maire, des crèches et des mai­sons de per­sonnes âgées.

 

Nouvel épisode de la lutte du collectif Stop Antenne Cachin, à Fontaine. En cause : l'installation de deux antennes-relais près de l’école Anatole France.

Le col­lec­tif « Stop antenne Cachin » s’est mobi­lisé de nou­veau le samedi 14 sep­tembre, à Fontaine. DR

Ce moment d’échange a ensuite laissé place à une déam­bu­la­tion paci­fique qui s’est diri­gée vers le stade Marcel Cachin. C’est dans ce lieu emblé­ma­tique que les parents et les enfants ont réa­lisé une vidéo et une chan­son contre les antennes-relais. « La volonté est de mon­trer notre déter­mi­na­tion au tra­vers un film qu’on va dif­fu­ser sur Twitter et sur les réseaux sociaux », explique Romain Rouffiange, coor­di­na­teur de Stop Antenne Cachin.

 

 

Une pétition demande l’arrêt du projet

 

 

Afin de sen­si­bi­li­ser le grand public, le col­lec­tif a récem­ment lancé une péti­tion qui, en l’espace de quelques jours, a déjà atteint près de deux cents signa­tures. Objectif : deman­der « l’ar­rêt de ce pro­jet dans les plus brefs délais et […] que les opé­ra­teurs défi­nissent un site moins cri­tique, loin des popu­la­tions jeunes et sen­sibles ».

 

Mesures_antennes-relais_Fontaine

D’après le der­nières mesures, les émis­sions de l’an­tenne de Bouygues s’é­lèvent à plus de 2V/m. DR

Les mesures faites par l’Agence natio­nale de fré­quences (ANFR) fin sep­tembre ont relevé que l’émission de l’antenne exis­tante s’élevait à plus de 2V/m. Des résul­tats qui « non seule­ment sont au-des­sus des valeurs moyennes natio­nales car, dans toute la France, 80 % des mesures sont infé­rieures à 1V/m, mais aussi qui dépassent les niveaux d’ex­po­si­tion maxi­mum éta­blis par le Conseil de l’Europe, soit 0,6V/m », pré­cise Romain Rouffiange.

 

Et de pour­suivre : « Dans une charte éta­blie par la muni­ci­pa­lité, il est écrit que la mai­rie se réserve le droit de faire deux contrôles par an. Or, sur ce site-là, la der­nière mesure date de cinq ou six ans. Faute d’un suivi régu­lier, les opé­ra­teurs conti­nue­ront à faire ce qu’ils veulent. » Romain Rouffiange remarque tou­te­fois « une prise de conscience » crois­sante parmi les élus, qui semblent désor­mais plus à l’é­coute des inquié­tudes des rive­rains.

 

 

Vers l’ouverture d’un dialogue avec les opérateurs ?

 

 

Vendredi der­nier, le col­lec­tif a d’ailleurs ren­con­tré le maire de Fontaine, Jean-Paul Trovero, afin de rou­vrir le débat sur ce sujet. Résultat ? Concernant l’antenne exis­tante, « la muni­ci­pa­lité s’engage à inter­pel­ler l’opérateur Bouygues dans les semaines qui viennent pour lui deman­der des expli­ca­tions par rap­port aux niveaux des émis­sions et l’exhorter à reve­nir dans les limites », résume le porte-parole de Stop Antenne Cachin.

 

Le pro­jet d’ins­tal­la­tion de deux antennes-relais à Fontaine. Image extraite de la péti­tion sur Change.org.

 

Deuxième ques­tion à l’ordre du jour : le pro­jet d’installation du nou­veau pylône à 60 mètres de l’école Anatole France. Bien que le conseil muni­ci­pal ait décidé, en sep­tembre der­nier, la sus­pen­sion pro­vi­soire du chan­tier, pour les élus il n’est pas ques­tion de faire marche arrière. Ils envi­sagent tou­te­fois d’or­ga­ni­ser une réunion avec les entre­prises Free et Orange afin de cher­cher des solu­tions tech­niques per­met­tant de réduire l’exposition des antennes.

 

Une ren­contre très atten­due par le col­lec­tif, qui compte y prendre part avec des experts de ter­rain. « Pour l’heure, on ne sait pas si Free et Orange vont répondre à cette invi­ta­tion, tout comme on ignore si Bouygues va accep­ter de revoir les émis­sions de l’antenne actuelle. […] Selon les réponses des opé­ra­teurs, nous juge­rons s’il faut aller plus loin dans la mobi­li­sa­tion ou pas », pré­vient Romain Rouffiange.

 

 

Giovanna Crippa, cor­res­pon­dante à Fontaine

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
2893 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article