Fontaine : un collectif d’habitants se (re)mobilise contre l’installation d’antennes-relais près d’une école

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF – Le collectif “Stop Antenne Cachin” organisait une mobilisation devant l’hôtel de ville de Fontaine, ce lundi 25 septembre, pour faire entendre sa voix aux élus réunis à l’occasion du conseil municipal. En cause : la possible installation de deux antennes-relais à quelques mètres de distance de l’école Anatole France. Un projet très contesté auquel les parents d’élèves et les membres du collectif s’étaient déjà opposés en avril dernier.

 

 

Ils étaient une tren­taine à s’être ras­sem­blés lundi soir sur le par­vis de l’hôtel de ville de Fontaine. Pancartes et affiches à la main, des parents d’élèves de l’é­cole Anatole France et les membres de diverses asso­cia­tions enten­daient ainsi pro­tes­ter contre l’imminente ins­tal­la­tion de deux antennes-relais à 60 mètres de l’école. Une opé­ra­tion « non conforme aux normes euro­péennes » et « dan­ge­reuse pour la santé des enfants », selon le col­lec­tif “Stop Antenne Cachin”, qui se fait le porte-parole des inquié­tudes des rive­rains concer­nés, depuis sa créa­tion en mars der­nier.

 

Mobilisation contre antennes-relais, à Fontaine

Pancartes bran­dies par les membres du col­lec­tif “Stop Antenne Cachin”. DR

Un pylône avec deux antennes-relais, celles des opé­ra­teurs télé­pho­niques Orange et Free, devrait en effet sur­gir sur une zone accueillant, en plus de l’établissement Anatole France, quatre crèches et une mai­son de per­sonnes âgées.

 

Autant de radia­tions de micro-ondes qui, en s’a­jou­tant à celles déjà émises par l’antenne de Bouygues pla­cée à 100 mètres de la même école, repré­sen­te­raient des « menaces réelles » pour la popu­la­tion du quar­tier. L’exposition pro­lon­gée aux ondes élec­tro­ma­gné­tiques engen­dre­rait en effet nombre de pro­blèmes de santé, dont des « troubles du som­meil, [des] maux de tête ou encore [des] can­cers », dénonce le col­lec­tif.

 

 

Cinq mois de lutte contre l’installation des antennes-relais

 

 

Une péti­tion contre l’installation des antennes télé­pho­niques avait été lan­cée en avril der­nier. Le coup d’envoi d’une longue phase de mobi­li­sa­tion menée en col­la­bo­ra­tion avec la Fédération Drôme Ardèche Isère des col­lec­tifs de rive­rains d’an­tennes-relais. Son but ? Ouvrir le dia­logue avec la muni­ci­pa­lité de Fontaine.

 

Après avoir donné l’autorisation aux opé­ra­teurs télé­pho­niques de construire sur un ter­ri­toire “sen­sible”, cette der­nière avait éta­bli une charte qui, d’après le col­lec­tif, ne pré­ci­sait ni les dis­tances ni les niveaux de rayon­ne­ment consen­tis pour l’implantation d’une antenne. « Nous avions déjà échangé plu­sieurs fois avec la mai­rie, et les élus nous avaient poli­ment écou­tés lors du der­nier conseil muni­ci­pal, en juin », se sou­vient Romain Rouffiange, coor­di­na­teur du col­lec­tif “Stop Antenne Cachin”.

 

mobilisation Fontaine_antennes-relais

Lors de la mobi­li­sa­tion, les membres de la Fédération Drôme Ardèche Isère des col­lec­tifs de rive­rains d’an­tennes-relais ont rejoint leurs cama­rades fon­tai­nois pour sou­te­nir leur cause. DR

 

Et de pour­suivre : « Malheureusement, à la ren­trée, on a constaté qu’une tran­chée avait été déjà creu­sée et que les tra­vaux avaient com­mencé der­rière notre dos. Maintenant, nous sou­hai­tons faire entendre vrai­ment notre voix et réagir avec l’ensemble des parents devant la mai­rie face à cette situa­tion. » Reçus par le conseil muni­ci­pal, les membres du col­lec­tif fon­tai­nois ont ainsi pu expri­mer de nou­veau leur colère devant l’ensemble des élus.

 

 

Vers l’ouverture d’un dialogue ?

 

 

Leur objec­tif : deman­der que le pro­jet soit gelé et que les antennes soient implan­tées dans un autre lieu, loin des écoles et des habi­ta­tions. A l’instar de Grenoble, le col­lec­tif enten­dait en outre sol­li­ci­ter que la dis­tance mini­male de 100 mètres entre les antennes-relais et les zones sen­sibles soit ins­crite dans le plan local d’urbanisme (PLU) de Fontaine.

 

mobilisation Fontaine_antennes-relais DR

La mobi­li­sa­tion s’est dérou­lée sur le par­vis de la mai­rie de Fontaine. DR

Dernier point sur la liste des reven­di­ca­tions : le recours à un autre orga­nisme que l’Agence natio­nale de fré­quences (ANFR), afin de reme­su­rer les ondes pro­ve­nant de l’antenne-relais exis­tante. Selon les récents contrôles, son émis­sion s’élève en effet à 2v/m. « Ce qui cor­res­pond à trois fois le niveau fixé comme seuil d’innocuité, soit 0,6v/m », pré­cise Romain Rouffiange.

 

A l’issue de cette inter­ven­tion, le maire de Fontaine Jean-Paul Trovero a accepté de mettre les tra­vaux sur pause pen­dant un mois. Le temps de mettre en place une concer­ta­tion avec le col­lec­tif, qui s’occupera d’étudier des solu­tions alter­na­tives. Le début d’un véri­table dia­logue ? Les membres de “Stop Antenne Cachin” attendent dans les pro­chains jours une invi­ta­tion de la part du pre­mier élu…

 

Giovanna Crippa, cor­res­pon­dante à Fontaine

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2465 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.