La convention signée avec GEG a beau être illégale, le rêve des écologistes de bâtir une régie du gaz et de l'électricité semble compromis...

Convention illé­gale entre Grenoble et GEG : la lumière pas encore au bout du tunnel

Convention illé­gale entre Grenoble et GEG : la lumière pas encore au bout du tunnel

DÉCRYPTAGE - La convention signée en 2012 entre la Ville de Grenoble et GEG pour la distribution du gaz et de l’électricité est illégale. Mais aujourd’hui, c’est la Métro, désormais compétente, qui doit re-contractualiser. Des années que la majorité écolo grenobloise, qui porte le rêve d’un grand service public de l’énergie, ferraille sur le dossier. Reste qu’aujourd’hui, la Ville a passé son tour et n’a guère plus la main sur le dossier.

 

 

Gaz Electricité de Grenoble, Place Schuman © Chloé Ponset - Place Gre'net

Gaz électricité de Grenoble, Place Schuman. © Chloé Ponset - Place Gre'net

Cinq ans que l’Ades et, derrière, le noyau dur de la majorité grenobloise réclame la résiliation de la convention de délégation de service public (DSP) qui, depuis 2012, lie la Ville de Grenoble à GEG pour la distribution du gaz et de l’électricité.

 

En février 2017, le tribunal administratif de Grenoble a finalement donné raison à l’Association pour la démocratie, l’écologie et la solidarité*. Comme il l’avait déjà fait pour la DSP passée en 1986 sous la municipalité Carignon, contrat lui aussi entaché d’irrégularités. Six mois après, on en est peu ou prou au même point : le contrat court toujours.

 

« Le dossier est en cours d’instruction », font savoir les services de la Métro. L’Ades, elle, s’impatiente et attaque le refus de résilier, suspectant la collectivité désormais compétente en lieu et place de la Ville de Grenoble, de traîner les pieds.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 81 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Plusieurs propositions de sorties et d'animations en Isère à l'occasion de la Fête de la nature du 22 au 26 mai
Plusieurs pro­po­si­tions de sor­ties et d’a­ni­ma­tions en Isère à l’oc­ca­sion de la Fête de la nature

ÉVÉNEMENT - Plusieurs acteurs opérant dans les domaines de l'environnement et de la biodiversité se mobilisent à l'occasion de l'édition 2024 de la Fête de Lire plus

Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO
Après les parcs Marliave et Flaubert de Grenoble, la Maison des Collines accueille un refuge LPO

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a adopté lors de son conseil municipal du 13 mai 2024 une convention avec la Ligue protectrice des Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !