Défi relevé pour la 2e édition de la course des garçons de café à Grenoble !

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Ambiance festive et bon enfant pour la deuxième édition de la Course des garçons de café qui avait lieu ce mercredi 27 septembre, à Grenoble. En tout, près de 220 élèves et professionnels de l’hôtellerie et de la restauration ont participé à cette compétition. Une journée organisée par l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih38) qui a aussi été l’occasion de promouvoir ces professions à travers des offres d’emplois et de formations. 

 

 

« On vou­lait que cette jour­née soit convi­viale et fes­tive », explique le maître d’hôtel Thibaut Ducousset, l’un des orga­ni­sa­teurs de la Course des gar­çons de café qui s’est tenue ce 27 sep­tembre. Défi relevé ! C’est sous un soleil de plomb que s’est dérou­lée la deuxième édi­tion de cette mani­fes­ta­tion aty­pique, por­tée par l’Umih38.

 

Et le public était au ren­dez-vous. « Il y a beau­coup de monde pour encou­ra­ger les par­ti­ci­pants. Le public répond pré­sent et le soleil aussi ! » Aux alen­tours de 14 heures, alors que la pre­mière course n’avait pas encore com­mencé, la place Victor-Hugo était ainsi déjà noire de monde.

 

Les élèves des écoles hôtelières se concentrent avant le départ de la course des garçons de café. © Anaïs Mariotti

Les élèves des écoles hôte­lières se concentrent avant le départ de la course © Anaïs Mariotti

 

Parrain de la course des gar­çons de café, le maître d’hôtel au Sénat Jean-Sébastien Aubert annonce le début de la com­pé­ti­tion. Sur la ligne de départ, les élèves des écoles hôte­lières de l’Isère portent leur pla­teau d’une main, l’autre main der­rière le dos.

 

Élégants, vêtus de cos­tumes pour les hommes, et de tailleurs pour les femmes, ils s’élancent fina­le­ment sur les 485 mètres de par­cours qui entourent la place Victor Hugo. L’objectif ? Arriver en tête, sans ren­ver­ser son pla­teau, sur lequel repose en équi­libre un café, un jus de fruit, une bière et des verres.

 

 

Un moyen de rapprocher les acteurs de la profession

 

 

Simon - participant de la course des garçons de café et serveur au restaurant Le Palais à Grenoble © Anaïs Mariotti

Simon – par­ti­ci­pant de la course et ser­veur au res­tau­rant Le Palais à Grenoble © Anaïs Mariotti

Des res­tau­ra­teurs pro­fes­sion­nels du bas­sin gre­no­blois ont aussi par­ti­cipé à cette course. Une manière ori­gi­nale de repré­sen­ter leur enseigne res­pec­tive.

 

« Cette jour­née est l’occasion de rap­pro­cher les acteurs d’une même pro­fes­sion, au sein d’une même ville », explique Thibaut Ducousset. « Et elle per­met de s’amuser un peu avant l’année dif­fi­cile qui nous attend », estime Vincent, étu­diant en BTS hôtel­le­rie-res­tau­ra­tion.

 

Entre musiques et fes­ti­vi­tés, l’ambiance était effec­ti­ve­ment au ren­dez-vous. Mais l’objectif était aussi de pro­po­ser des for­ma­tions et des emplois, notam­ment pour les jeunes qui débutent dans la pro­fes­sion.

 

 

 

 

Offres d’emplois et formations à la clé 

 

 

Les organisateurs de la course des garçons de café : Laurent Gras (Chez le Pèr Gras), Thibault Ducousset (Zdank), Nicolas Creissels (Pub O'Callaghan), Jérémy Mangione (Bacetto)

Les orga­ni­sa­teurs de la course : Laurent Gras (Chez le Pèr Gras), Thibault Ducousset (Zdank), Nicolas Creissels (Pub O’Callaghan), Jérémy Mangione (Bacetto)

« Dans la res­tau­ra­tion, il y a beau­coup d’offres d’emplois mais peu de demandes. Venez voir nos stands, les jeunes ! », com­mente l’un des orga­ni­sa­teurs, au micro­phone. Outre les stands visant à faire connaître les diverses for­ma­tions pro­po­sées en Isère, « un forum pro­pose des emplois, des contrats d’apprentissages, et des jobs sai­son­niers », pré­cise Thibault Ducousset.

 

L’idée ? Promouvoir les métiers de l’hôtellerie et de la res­tau­ra­tion à tra­vers des ani­ma­tions ori­gi­nales. « On sou­haite aussi mettre en valeur notre savoir-faire et don­ner envie aux plus jeunes », pour­suit-il.

 

À 18 heures, les scores de la course sont fina­le­ment révé­lés : la vic­toire revient à Ayen Batcho du res­tau­rant Le Sporting à Grenoble, qui avait déjà rem­porté la course pro­fes­sion­nelle en 2016. Jamais deux sans trois ? Rendez-vous l’an pro­chain !

 

 

Anaïs Mariotti

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1909 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.