Alors que la Californie légalise le cannabis, le maire de Grenoble invite les internautes à relayer sur les réseaux sociaux son appel à rouvrir le débat.

Ferroviaire : Éric Piolle adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Ferroviaire : Éric Piolle adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Éric Piolle adresse, ce mardi 26 sep­tembre, une lettre ouverte à Emmanuel Macron, à l’oc­ca­sion de sa venue à Lyon le mer­credi 27 pour par­ti­ci­per à un som­met franco-ita­lien. Objet de la mis­sive ? Attirer l’at­ten­tion de l’Élysée sur « deux sujets majeurs » : « le deve­nir de l”“étoile fer­ro­viaire gre­no­bloise” et la pré­ser­va­tion de la qua­lité de l’air dans nos val­lées ».

Une lettre qui s’ins­crit dans un contexte par­ti­cu­lier, puisque les Assises de la mobi­lité ont été lan­cées le 19 sep­tembre par Élisabeth Borne, ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire char­gée des trans­ports. Des Assises qui don­ne­ront lieu aux 3es Assises des plans de mobi­lité à Grenoble, le jeudi 28 sep­tembre dans les locaux de Minatec.

Le maire de Grenoble salue la “pause” du Lyon-Turin

Dans son cour­rier, le maire de Grenoble ne manque pas de saluer, encore une fois, la mise en pause du pro­jet Lyon-Turin. « Il est en effet pos­sible et rai­son­nable d’o­pé­rer un report modal sur le rail […] avant de se lan­cer dans une poli­tique de creu­se­ment de nou­veaux tun­nels et de nou­velles gale­ries », écrit-il ainsi, pré­co­ni­sant « l’u­sage des infra­struc­tures his­to­riques ».

Eric Piolle, le maire de Grenoble adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour l'interpeller sur l'état de certaines lignes ferroviaires de la région.Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Chantier du Lyon-Turin à Saint-Martin-la Porte. © Telt

Cette pause va-t-elle débou­cher sur un arrêt défi­ni­tif du pro­jet, qua­li­fié d”« aussi dis­pen­dieux qu’i­nu­tile » ? Éric Piolle n’en « doute pas ». La mise à mort du pro­jet de tun­nel Lyon-Turin « per­met­tra d’en­ga­ger sans tar­der les tra­vaux de réno­va­tion des nom­breuses lignes fer­ro­viaires de notre région qui en ont un besoin urgent », veut croire l’édile.

Deux lignes « mal exploi­tées car sous-entre­te­nues »

Car c’est bien, là, le cœur du cour­rier adressé au Président de la République. Éric Piolle évoque des « infra­struc­tures fer­ro­viaires mal exploi­tées car sous-entre­te­nues ». Première d’entre elles : la ligne Lyon-Grenoble, qui souffre de « temps de par­cours peu fiables et peu com­pé­ti­tifs face à l’au­to­route », ce qui ne l’empêche pas d’ac­cueillir 150 000 pas­sa­gers par an.

Croisement de trains en gare de Lus la Croix Haute, ligne Grenoble-Gap © Philippe Brenet

Croisement de trains en gare de Lus la Croix Haute, ligne Grenoble-Gap © Philippe Brenet

Deuxième ligne mise en avant : Grenoble-Gap, qui serait « mena­cée à court terme par des déci­sions d’é­co­no­mie des per­son­nels ». Cette ligne pré­sente pour­tant « un poten­tiel tou­ris­tique majeur et des pos­si­bi­li­tés de report modal pour les accès Sud de la Métropole gre­no­bloise », plaide le maire de Grenoble.

Éric Piolle rap­pelle ses enga­ge­ments à l’État

Eric Piolle rap­pelle enfin que des enga­ge­ments avaient été pris dans le cadre du Contrat de plan État-région (CPER) 2015 – 2020. Comprenant 41 mil­lions d’eu­ros pour la fia­bi­li­sa­tion de la ligne Lyon-Chambéry-Grenoble, et 76 mil­lions pour des tra­vaux de régé­né­ra­tion, notam­ment sur la ligne Grenoble-Veynes-Gap. L’édile dit attendre la « concré­ti­sa­tion » de ces engagements.

« J’espère […] que le gou­ver­ne­ment va prendre défi­ni­ti­ve­ment des déci­sions allant dans le sens de la qua­lité du quo­ti­dien, du déve­lop­pe­ment durable, de la pré­ser­va­tion de la qua­lité de l’air et du souci per­ma­nent d’une dépense intel­li­gente et rai­son­née de deniers publics », écrit pour conclure le maire de Grenoble.

FM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
Lyon-Turin et les éco­lo­gistes : de la fri­ture sur la ligne

  FLASH INFO - Marche arrière toutes chez les écologistes sur le dossier de la ligne ferroviaire Lyon-Turin ? Dans un rapport d'abord public sur Lire plus

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
Pro et anti-Lyon-Turin s’é­charpent autour du rap­port de la Cour des comptes européenne

FLASH INFO - La bataille entre les pro et les anti-Lyon-Turin continue. Cette fois autour du rapport de la Cour des comptes européenne. En juin dernier, Lire plus

Grégory Doucet, le nouveau maire de Lyon © capture d'écran France 3 AuvergneRhône-Alpes
Le futur nou­veau maire de Lyon Grégory Doucet (EELV) réclame la fer­me­ture du Lyon-Turin

  FLASH INFO - Les récentes déclarations du futur nouveau maire EELV de Lyon* remettent les opposants au Lyon-Turin sur les rails.   Dans un Lire plus

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
Quinze ans de retard et 4,4 mil­liards de sur­coûts : la Cour des comptes euro­péenne épingle le Lyon-Turin

FLASH INFO - Le Lyon-Turin accumule les retards et les surcoûts. La Cour des comptes européenne a contrôlé huit méga-projets d'infrastructures de transport. Le réseau Lire plus

Pro et anti-Lyon-Turin reviennent sur le rapport de la Cour des comptes européenne. Accablant... mais pas pour les mêmes raisons.
La sub­ven­tion au Lyon-Turin pro­lon­gée de trois ans : un « gas­pillage mas­sif d’argent public » pour des eurodéputés

  DÉCRYPTAGE - La Commission européenne a prorogé de trois ans la subvention allouée au Lyon-Turin. Car le retard s'accumule sur le chantier. Plusieurs eurodéputés, Lire plus

Après plus d'un an de tiraillements au sein de la coalition au pouvoir, l'Italie a donné son feu vert au projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin.
Ligne Lyon-Turin : pous­sée par Bruxelles, l’Italie donne son feu vert “dans l’in­té­rêt national”

FIL INFO - Après plus d'un an de tiraillements au sein de la coalition au pouvoir, l'Italie a donné son feu vert au projet de Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Abonnement| Un comité de sou­tien mené par Franck Longo pour la réélec­tion d’Émilie Chalas dans la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin