Constellium étend son contrat avec l'avionneur suisse Pilatus. Objectif : livrer assez de plaques en aluminium pour équiper une flotte de 80 jets.

Constellium va four­nir plus de plaques à l’a­vion­neur suisse Pilatus

Constellium va four­nir plus de plaques à l’a­vion­neur suisse Pilatus

Constellium a annoncé avoir étendu son contrat avec l’a­vion­neur suisse Pilatus. Le pro­duc­teur d’a­lu­mi­nium, dont le centre de recherche est basé à Voreppe, va au tra­vers de son usine d’Issoire (Puy-de-Dôme) four­nir des tôles qui équi­pe­ront quatre-vingts PC-24, jets d’af­faires « tout ter­rain » conçus pour atter­rir sur des pistes très courtes et peu aménagées.

Le pro­duc­teur d’a­lu­mi­nium Constellium n’a pas donné plus de pré­ci­sions quant au volume de tôles qu’il allait livrer, ni quant au chiffre d’af­faire attendu. « Ce contrat ren­force encore notre rela­tion de longue date avec Pilatus », a déclaré Ingrid Joerg, pré­sident de l’u­nité d’af­faires aéro­spa­tiale et des trans­ports de Constellium dans un com­mu­ni­qué de presse. « Il démontre éga­le­ment l’ex­per­tise de Constellium dans la four­ni­ture de solu­tions de pointe pour le mar­ché aéro­spa­tial, grâce à une foca­li­sa­tion constante sur la recherche et l’in­no­va­tion, en par­te­na­riat étroit avec nos clients. »

Dès son lan­ce­ment en 2014, Pilatus avait engrangé trois ans de com­mandes, por­tant les livrai­sons jus­qu’à fin 2019. Une aubaine pour Constellium dont le deve­nir est pour l’heure encore sus­pendu à des rumeurs d’OPA. Le groupe, né sur les décombres de Pechiney, passé tour à tour entre les mains d’Alcan, de Rio Tinto puis d’un fonds de pen­sion amé­ri­cain, serait convoité par le mil­liar­daire indien Aditya Birla.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Immeuble Wood sur l'écocité Presqu'île, secteur Vercors, lundi 3 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecocité Presqu’île à Grenoble : les per­for­mances « sans équi­valent en France » de l’immeuble ter­tiaire Wood

REPORTAGE – Au 82-86 avenue du Vercors à Grenoble, près du CEA1Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives , le bâtiment tertiaire Wood est Lire plus

Aconit, association de sauvegarde du patrimoine informatique, sur le point de "tout mettre à la benne"?
Aconit, asso­cia­tion de sau­ve­garde du patri­moine infor­ma­tique, sur le point de « tout mettre à la benne » ?

FOCUS - L'association grenobloise Aconit, dédiée à la sauvegarde du patrimoine informatique (et logiciel) serait-elle menacée dans son existence même? C'est ce qu'explique la structure, Lire plus

Hausse des frais de scolarité: le syndicat grenoblois UEG accuse le gouvernement de "faire les poches des étudiants"
Hausse des frais de sco­la­rité : le syn­di­cat gre­no­blois UEG accuse le gou­ver­ne­ment de « faire les poches des étudiants »

FLASH INFO - Le syndicat étudiant UEG (Union étudiante de Grenoble) dénonce l'augmentation annoncée de 3 % (ou plus précisément 2,9 %) des frais d'inscription Lire plus

Le projet (à cent millions) de rénovation du siège de la Métropole refait parler de lui au conseil métropolitain
Le pro­jet de réno­va­tion du siège de la Métropole dépasse désor­mais les 100 mil­lions d’euros

FOCUS - Le projet de rénovation du siège de la Métropole de Grenoble était de retour devant les élus lors du conseil métropolitain du 31 Lire plus

Éric Piolle et Élisa Martin mis en cause dans une affaire de reversements illicites de rémunérations
Éric Piolle et Élisa Martin mis en cause dans une affaire de rever­se­ments illi­cites de rémunérations

FOCUS - Le Canard enchaîné du mercredi 5 juin 2024 révèle qu'Élisa Martin, ancienne première adjointe de Grenoble et aujourd'hui députée de l'Isère, aurait perçu Lire plus

Mouvement de grève des salariés de Capgemini sur le site de Montbonnot-Saint-Martin, le 4 juin 2024. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Montbonnot-Saint-Martin : grève à Capgemini pour une aug­men­ta­tion glo­bale des rémunérations

FOCUS - Des syndicats appelaient les salariés du site Capgemini de Monbonnot-Saint-Martin à se mettre en grève, mardi 4 juin 2024, et à se rassembler Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !