Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Voreppe : le producteur d’aluminium Constellium (ex-Pechiney) demain sous pavillon indien ?

sep article

DÉCRYPTAGE – Après avoir été tour à tour canadien, anglo-australien puis américain, Constellium né sur les décombres du fleuron tricolore Pechiney va-t-il passer sous pavillon indien ? Le groupe Aditya Birla pourrait en effet rapidement faire une offre de rachat sur le producteur d’aluminium dont le centre de recherches est basé à Voreppe. Au risque de voir fermer certains sites… Alors que BPI France reste l’actionnaire majoritaire de Constellium, Bercy a annoncé son intention de céder des participations de l’État dans les entreprises françaises.

 

 

 

Demain le groupe Constellium sous pavillon indien ? Aditya group a manifesté son intérêt pour le producteur d'aluminium dont le centre de recherches est basé à Voreppe en Isère.

© Constellium

Constellium, le producteur d’aluminium né sur les décombres du fleuron français Pechiney, va-t-il passer sous bannière indienne ?

 

Le groupe, qui possède vingt-trois sites industriels dans le monde, dont un centre de recherches de dimension mondiale basé à Voreppe, va-t-il une nouvelle fois changer de mains ?

 

Le groupe Aditya Birla serait, d’après l’agence de presse Bloomberg, intéressé par le rachat d’un des leaders mondiaux de la transformation de l’aluminium, qui lui permettrait notamment de renforcer sa présence dans les pays occidentaux. Si l’annonce d’une possible offre publique d’achat a, depuis, donné des ailes à la bourse, elle pourrait aussi conforter un peu plus les rapports de force sur le marché de l’aluminium et confirmer la montée en puissance des pays d’Asie.

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
597 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ca, ce n’est pas une bonne nouvelle.
    Quand on connaît la situation de la capacité de production mondiale d’aluminium, ce n’est pas une bonne nouvelle du tout. Métal hautement stratégique, surtout dans ses versions hautes performances…
    Mais pourquoi cette incapacité à créer des champions industriel européens? Hydro, c’est de la roupie de sansonnet? Technal aussi?

    sep article