Grenoble, dernière étape du « tour à vélo à énergie positive » d’Alternatiba

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Grenoble était, ce 26 juillet, la dernière étape du Tour à vélo à énergie positive, festival itinérant organisé par le collectif Alternatiba Rhône dans le cadre de sa campagne « Transition énergétique citoyenne ». Un mois d’aventure pendant lequel une cinquantaine de cyclistes sont partis à la rencontre des initiatives locales pour mobiliser autour de la transition énergétique. Le tout à travers une boucle de 600 km à vélo et quinze fêtes d’étapes sur les routes de Rhône-Alpes.

 

 

 

Grenoble était ce 26 juillet la dernière des quinze étapes du Tour à vélo à énergie positive, organisé par le collectif Alternatiba du département du Rhône.Le stand Alternatiba. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le stand Alternatiba. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous avons pu consta­ter que le titre de ce tour à vélo a véhi­culé un état d’es­prit qui a per­mis que les per­sonnes soient vrai­ment dans une atti­tude d’é­change et d’en­vie de faire les choses en com­mun pen­dant qu’elles y par­ti­ci­paient », se féli­cite Nathalie Calvo du col­lec­tif Alternatiba Rhône.

 

Six cent kilo­mètres à vélo ponc­tués de quinze étapes fes­tives dans des loca­li­tés des dépar­te­ments du Rhône, de la Loire, de l’Ardèche, de la Drôme et de l’Isère. Voilà l’ex­pé­rience vécue par la cin­quan­taine de cyclistes très moti­vés qui a par­ti­cipé au « fes­ti­val iti­né­rant de la tran­si­tion éner­gé­tique », le Tour à éner­gie posi­tive, orga­nisé par la sec­tion Alternatiba du Rhône dans le cadre de son opé­ra­tion « Transition éner­gé­tique citoyenne ».

 

Renforcer la transition énergétique en Rhône-Alpes

 

 

L’objectif de cette opé­ra­tion ? « Renforcer la tran­si­tion éner­gé­tique en Rhône-Alpes ainsi que l’adaptation de nos lieux de vie face au défi cli­ma­tique », rien de moins, indique le col­lec­tif. Parti le 1er juillet de Vaux-en-Velin le groupe de cyclistes a fina­le­ment ral­lié Grenoble ce 26 juillet où il était accueilli par la sec­tion locale d’Alternatiba Grenoble.

 

Retour en images sur cette der­nière étape gre­no­bloise.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

« Ce que l’on retient c’est cette envie d’échanges  »

 

 

Prendre le temps de se poser pour échan­ger et décou­vrir toutes les expé­riences capi­ta­li­sées et mises en œuvre par les autres équipes locales. Tel était éga­le­ment le but pour­suivi par ce tour de la région Rhône-Alpes. Un par­cours de vie et d’ex­pé­riences mis en com­mun à chaque étape et ce quels que soient le for­mat et le nombre de par­ti­ci­pants.

 

Nathalie Calvo, Alternatiba Rhône. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Nathalie Calvo, Alternatiba Rhône. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ce qu’on retient c’est cette envie d’é­change et le fait que, lorsque nous par­tions, les per­sonnes nous disaient qu’elles ne savaient pas que telle ou telle expé­rience se dérou­lait sur le ter­ri­toire », rap­porte Nathalie Calvo. Qui voit dans ces échanges une magni­fique occa­sion de se revoir, de faire des pro­jets ensemble.

 

« C’était un des buts du tour et nous pen­sons que cet objec­tif de créer du lien entre toutes les per­sonnes qui s’ac­tivent sur les ter­ri­toires tra­ver­sés a bien été atteint », se réjouit-elle.

 

 

« Créer du lien social et apprendre des autres »

 

 

« L’idée était aussi de pio­cher des idées à la fois pour des gestes indi­vi­duels en faveur de l’en­vi­ron­ne­ment, du res­pect de ce qui nous entoure mais aussi de s’in­clure dans des pro­jets col­lec­tifs », explique Nathalie Calvo. Notamment pour éco­no­mi­ser l’éner­gie dans l’ha­bi­tat, dans la mobi­lité, pour déve­lop­per les éner­gies renou­ve­lables au tra­vers de cen­trales citoyennes qui per­mettent de se réap­pro­prier la pro­duc­tion locale d’éner­gie, la mon­naie locale, l’é­quité sociale et soli­daire, les sys­tème d« échanges locaux… Nathalie Calvo en est convain­cue, l’argent n’est pas tout. « Ce qui compte c’est l’en­vie de créer du lien social et d’ap­prendre des autres », affirme-t-elle, forte de cette expé­rience récente.

 

 

En septembre, la Fête des possibles

 

 

La fanfare Pink it black inaugure la soirée festive. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La fan­fare Pink it black inau­gure la soi­rée fes­tive. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Mais les acti­vi­tés d’Alternatiba ne s’ar­rêtent pas là, notam­ment à Grenoble.

 

Le col­lec­tif gre­no­blois orga­nise, ce 23 sep­tembre, ce qui était encore jus­qu’à l’an­née der­nière la Journée de la tran­si­tion citoyenne qui a changé de nom pour deve­nir la Fête des pos­sibles.

 

« Nous aurons un pôle Finance éthiques et soli­daires qui se tien­dra place Victor-Hugo et un pôle Agriculture urbaine – Jardinons nos villes – parc Paul-Mistral, vers Chavant », nous décrit Julie Huret, coor­di­na­trice Alternatiba Grenoble. En point d’orgue de cette mani­fes­ta­tion, un grand ban­quet et un petit bal popu­laire le soir. A vos agen­das !

 

 

Joël Kermabon

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2869 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.