Bannière NL JEP 2021
Éric Piolle, le maire de Grenoble a adressé un courrier à Emmanuel Macron afin qu'il s'implique sur le dossier de GE Hydro où 345 postes sont en jeu..Suite au rachat en 2015 de la branche énergie d'Alstom, General Electric envisage de supprimer 345 emplois dans sa filiale GE Hydro à Grenoble.Suite au rachat en 2015 de la branche énergie d'Alstom, General Electric envisage de supprimer 345 emplois dans sa filiale GE Hydro à Grenoble.Siège de General Electric Renewable Energy à Grenoble. © Google

GE Hydro : coup dur pour les salariés grenoblois qui craignent 345 suppressions de postes

GE Hydro : coup dur pour les salariés grenoblois qui craignent 345 suppressions de postes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Suite au rachat, courant 2015, de la branche énergie d’Alstom, le conglomérat américain General Electric envisage de supprimer 345 emplois dans sa filiale GE Hydro sise à Grenoble. C’est du moins la teneur d’un mail interne que la direction a adressé aux salariés ce 4 juillet. En cause, la préparation d’un plan de restructuration dû principalement aux « difficultés structurelles » que rencontre le secteur Hydro de General Electric confronté à un marché hautement concurrentiel.

 

 

Suite au rachat en 2015 de la branche énergie d'Alstom, General Electric envisage de supprimer 345 emplois dans sa filiale GE Hydro à Grenoble.Turbine Francis, General Electric Hydro Grenoble. DR

Turbine Francis, General Electric Hydro Grenoble. DR

Coup dur pour les ex-sala­riés gre­no­blois du groupe Alstom Energies racheté en 2015 par le géant amé­ri­cain General Electric (GE).

 

Sur les 800 postes que compte la filiale gre­no­bloise spé­cia­li­sée dans la fabri­ca­tion de tur­bines hydro­élec­triques (GE Hydro), 345 seraient concer­nés, à terme, par un plan de restruc­tu­ra­tion des­tiné à amé­lio­rer « l’ef­fi­ca­cité opé­ra­tion­nelle » de cette banche du groupe. C’est du moins la sub­stance d’un mail, en date du 4 juillet, que leur a envoyé leur direc­tion, rap­portent Le Parisien-Aujourd’hui en France – où il est publié in extenso – ainsi que le Dauphiné libéré.

 

 

GE Hydro rencontre des « difficultés structurelles »

 

 

Dans son cour­rier, la direc­tion avoue n’être pas par­ve­nue « à atteindre ses objec­tifs finan­ciers notam­ment en rai­son d’une struc­ture de coût exces­si­ve­ment éle­vée ». Et ce mal­gré quelques pro­grès et « un pro­gramme de trans­for­ma­tion à la fois long, ambi­tieux » de trans­for­ma­tion de son acti­vité entamé en 2016. Avant d’é­vo­quer « des dif­fi­cul­tés struc­tu­relles qui, dans un mar­ché hau­te­ment concur­ren­tiel, menacent sa com­pé­ti­ti­vité ».

 

Suite au rachat en 2015 de la branche énergie d'Alstom, General Electric envisage de supprimer 345 emplois dans sa filiale GE Hydro à Grenoble.Siège de General Electric Renewable Energy à Grenoble. © Google

Siège de General Electric Renewable Energy à Grenoble. © Google

Yves Rannou, le pré­sident direc­teur géné­ral de GE Hydro qui signe le cour­rier, va même plus loin. « Avec l’organisation actuelle, nous ne sommes pas en mesure de mener à bien notre mis­sion fon­da­men­tale, qui consiste à déve­lop­per notre car­net de com­mandes, à aug­men­ter notre chiffre d’affaires, à hono­rer cor­rec­te­ment nos contrats et à réta­blir notre ren­ta­bi­lité », précise-t-il.

 

 

Néanmoins, la direc­tion a confirmé au Dauphiné libéré avoir « entamé des dis­cus­sions avec l’IRS, l’instance repré­sen­ta­tive des ex-employés d’Alstom Énergie au niveau euro­péen, au sujet d’un pro­jet de plan de réor­ga­ni­sa­tion concer­nant nos acti­vi­tés, que nous jugeons néces­saire afin de posi­tion­ner celles-ci avec suc­cès dans un mar­ché de plus en plus compétitif ».

 

 

« On ne va pas laisser faire ! »

 

 

Toujours est-il que l’an­nonce n’a pas man­qué de faire réagir Christophe Ferrari, le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole. « On ne va pas lais­ser faire, s’est-il insurgé, rap­porte Le Dauphiné libéré. J’en appelle au pré­sident de la République. Il a été au cœur du mariage entre General Electric et Alstom. Il est aujourd’hui le chef de l’État, il ne peut pas lais­ser une situa­tion comme celle-là ».

 

Par ailleurs et sans être grand clerc, les réac­tions des sala­riés ne devraient pas se faire attendre puisque une ren­contre avec les repré­sen­tants du per­son­nel est pro­gram­mée pour ce ven­dredi 7 juillet afin de leur pré­sen­ter le plan de réor­ga­ni­sa­tion. À suivre donc.

 

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Carrefour City Jean-Jaurès de Grenoble fermé après l’arrêt du personnel pour “choc psychologique”

FOCUS -  Le magasin Carrefour City, situé au 31 cours Jean-Jaurès à Grenoble, est fermé depuis le 2 octobre dernier. En cause ? Le « choc psychologique Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Sursis pour les salariés de GE Hydro à Grenoble : la Direccte refuse d’homologuer le plan social

FOCUS - La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a refusé, ce vendredi 12 janvier, Lire plus

GE Hydro : les salariés grenoblois amers après cinq mois de négociation du plan social

FOCUS - La date du 19 décembre a scellé la fin de la négociation du plan social frappant les salariés de GE Hydro. Un jalon Lire plus

Le piquet de grève est levé mais les syndicats épluchent désormais le rapport d'un expert indépendant sur le plan social décidé par la direction de GE Hydro
Après la levée du piquet de grève à GE Hydro, les syndicats épluchent le rapport d’un expert indépendant

Le site de GE Hydro Grenoble a accueilli, ce jeudi 23 novembre, direction, délégués du personnel et… un expert indépendant. Désigné par le comité d'entreprise pour Lire plus

Le site de GE Hydro à nouveau bloqué par les salariés qui dénoncent l’inflexibilité de la direction

FOCUS - Les salariés ont repris la main sur le plan social qui menace 345 emplois sur le site grenoblois de GE Renewable Energy (GE Lire plus

General Electric annonce la suppression de 760 emplois en France. Et démantèle un peu plus le site de Belfort. Grenoble épargné ?
GE Hydro à Bercy : les syndicats veulent encore croire au soutien du gouvernement

FOCUS - Durant trois heures d'entrevue au ministère de l'Économie, une délégation de GE Hydro Grenoble, accompagnée d'une avocate, a plaidé la cause de la filière hydroélectrique et du maintien de tous les emplois Lire plus

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin