Les collégiens de Lucie Aubrac feront leur rentrée dans l’ancien collège des Saules

sep article



FOCUS – Le président du Département Jean-Pierre Barbier l’a annoncé jeudi soir, lors d’une réunion de concertation : les élèves du collège Lucie Aubrac à la Villeneuve, dévasté par un incendie criminel le 11 juin dernier, seront accueillis dans l’ancien collège des Saules à partir de la rentrée de septembre 2017. Une solution – temporaire – qui correspond au souhait quasi unanime des parents d’élèves et du personnel éducatif, désireux de rester à proximité du quartier. L’établissement, désaffecté depuis la Toussaint 2016, devra toutefois subir des travaux de rénovation durant l’été.

 

 

 

Le collège Lucie Aubrac a vu une grande partie de sa structure détruite par un incendie criminel, dans la nuit du 10 au 11 juin dernier. © Manuel Pavard, Place Gre'net

Le col­lège Lucie Aubrac a vu une grande par­tie de sa struc­ture détruite par un incen­die cri­mi­nel, dans la nuit du 10 au 11 juin der­nier. © Manuel Pavard, Place Gre’net

Ce sera fina­le­ment l’an­cien col­lège des Saules. Moins de trois semaines après l’in­cen­die cri­mi­nel ayant ravagé une grande par­tie du col­lège Lucie Aubrac, dans la nuit du 10 au 11 juin, le pré­sident du Département a clos le sus­pense, jeudi soir, à l’is­sue d’une réunion de concer­ta­tion orga­ni­sée au Service local de soli­da­rité de la Villeneuve.

 

Devant les parents d’é­lèves et la direc­tion du col­lège, ainsi que des repré­sen­tants du rec­to­rat, des col­lec­ti­vi­tés et des unions de quar­tier, Jean-Pierre Barbier a confirmé la nou­velle qui était dans les tuyaux depuis quelque temps : les 370 col­lé­giens seront accueillis aux Saules dès la ren­trée de sep­tembre.

 

 

 

À quelques centaines de mètres de Lucie Aubrac

 

 

Depuis l’in­cen­die, plu­sieurs pistes avaient été évo­quées, notam­ment lors d’une pre­mière réunion tenue le 16 juin der­nier. Le col­lège Édouard-Vaillant à Saint-Martin-d’Hères et l’Espe (ex-IUFM) figu­raient ainsi parmi les autres solu­tions de repli envi­sa­gées. Mais seul l’an­cien col­lège des Saules fai­sait consen­sus.

 

Désaffecté depuis la Toussaint 2016, l'ancien collège des Saules, situé à Eybens mais distant seulement de quelques centaines de mètres de Lucie Aubrac, accueillera les collégiens dès la rentrée de septembre. © Séverine Cattiaux, Place Gre'net

Désaffecté depuis la Toussaint 2016, l’an­cien col­lège des Saules, situé à Eybens mais dis­tant seule­ment de quelques cen­taines de mètres de Lucie Aubrac, accueillera les col­lé­giens dès la ren­trée de sep­tembre. © Séverine Cattiaux, Place Gre’net

 

Selon le conseil dépar­te­men­tal, « ce site pré­sente plu­sieurs avan­tages dont une très forte proxi­mité géo­gra­phique avec le quar­tier de la Villeneuve faci­li­tant les dépla­ce­ments des col­lé­giens et ne cas­sant pas les liens péda­go­giques avec les acteurs du quar­tier ». Situé sur la com­mune d’Eybens, l’é­ta­blis­se­ment, fermé depuis la Toussaint 2016, se trouve en effet à quelques cen­taines de mètres seule­ment de Lucie Aubrac, de l’autre côté du parc de la Villeneuve.

 

 

 

« Le Département ne pouvait pas aller à l’encontre de notre choix »

 

 

Du côté des parents et du per­son­nel édu­ca­tif, qua­si­ment tous favo­rables à cette option, c’est donc la satis­fac­tion qui pré­do­mine. « La déci­sion de M. Barbier est un sou­la­ge­ment, c’est le bon

choix, estime Fadela Chameck, délé­guée FCPE (Fédération des conseils de parents d’é­lèves).

 

Professeurs et élèves se sont mobilisés, cinq jours après l'incendie, pour rendre hommage au collège par des lectures, poèmes, dessins et messages. © Manuel Pavard, Place Gre'net

Professeurs et élèves se sont mobi­li­sés, cinq jours après l’in­cen­die, pour rendre hom­mage au col­lège par des lec­tures, poèmes, des­sins et mes­sages. © Manuel Pavard, Place Gre’net

Maintenant, on est sûr que l’é­quipe péda­go­gique et les élèves ne seront pas dis­pat­chés. Et ça va faci­li­ter la tâche des parents pour gérer la can­tine, les repas de midi ou les dépla­ce­ments. »

Pour Sylvain Dropsy, CPE du col­lège Lucie Aubrac, cette solu­tion s’im­po­sait éga­le­ment « afin de ne pas cas­ser le réseau Rep+ (Réseau d’é­du­ca­tion prio­ri­taire) et pour la proxi­mité géo­gra­phique : les élèves pour­ront se rendre plus faci­le­ment au col­lège. »

 

Néanmoins, ce der­nier tient à éclai­rer les des­sous de cette concer­ta­tion : « C’est un choix logique, gagné à l’a­vance par la réac­tion des parents et des pro­fes­seurs. Le Département ne pou­vait pas aller à l’en­contre de notre choix et ris­quer de déclen­cher un mou­ve­ment sem­blable à celui des  »Mounier » il y a quelques années. » Fadela Chameck abonde : « C’est l’op­tion qu’on deman­dait, on ne ris­quait pas de flé­chir ! »

 

 

Tenir les délais, sous peine de retarder la rentrée

 

 

Le collège Lucie Aubrac de la Villeneuve après l'incendie © Département de l'Isère

Le col­lège Lucie Aubrac de la Villeneuve après l’in­cen­die. © Département de l’Isère

Pour sco­la­ri­ser dans deux mois près de 370 col­lé­giens, l’an­cien col­lège des Saules, désaf­fecté depuis de longs mois, devra tou­te­fois subir d’im­por­tants tra­vaux d’a­mé­na­ge­ment et de réno­va­tion. Dans un com­mu­ni­qué, le Département indique ainsi qu’il « va désor­mais s’at­te­ler à la réha­bi­li­ta­tion tem­po­raire de l’an­cien col­lège, en lan­çant les pro­cé­dures admi­nis­tra­tives de manière accé­lé­rée et les tra­vaux dès que pos­sible ». Le vote d’une enve­loppe bud­gé­taire était d’ailleurs pro­posé au Conseil dépar­te­men­tal, ce ven­dredi, en séance publique.

 

Entre la mise aux normes de sécu­rité et les tra­vaux de câblage numé­rique – le col­lège Lucie Aubrac étant for­te­ment impli­qué dans les nou­velles tech­no­lo­gies –, le chan­tier, qui devrait débu­ter autour de la mi-juillet, s’an­nonce aussi lourd que long. Et il s’a­gira de tenir les délais, sous peine de retar­der la ren­trée sco­laire, pro­gram­mée le 4 sep­tembre pro­chain.

 

 

« Va-t-on reconstruire un collège au sud de Grenoble ? »

 

 

Très attachés au collège, les habitants de la Villeneuve entendent bien conserver un établissement scolaire dans le quartier. © Manuel Pavard, Place Gre'net

Très atta­chés au col­lège, les habi­tants de la Villeneuve entendent bien conser­ver un éta­blis­se­ment sco­laire dans le quar­tier. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Une fois cette pre­mière étape accom­plie, il sera ensuite temps d’en­vi­sa­ger l’a­ve­nir à plus long terme du col­lège Lucie Aubrac. Car le repli sur l’an­cien col­lège des Saules n’est qu’une solu­tion tem­po­raire de deux ou trois ans. Un nou­veau bâti­ment verra-t-il le jour à la Villeneuve ? Réponse du Département : « Dans le cou­rant du mois de sep­tembre, aura lieu une concer­ta­tion plus large sur la ques­tion de la recons­truc­tion du col­lège Lucie Aubrac. La concer­ta­tion se fera, d’une part, à tra­vers un ques­tion­naire envoyé à l’ensemble des habi­tants du quar­tier et, d’autre part, par dif­fé­rentes réunions ayant lieu à la Villeneuve ou à proxi­mité. »

 

Un pro­fes­seur de Lucie Aubrac rap­pelle que « le Département pri­vi­lé­giait comme piste numéro un le col­lège Édouard-Vaillant, pour com­bler son sous-effec­tif (200 élèves). C’est toute la ques­tion : va-t-on recons­truire un col­lège au sud de Grenoble ? »

 

 

Manuel Pavard

 

 

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
3544 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.