UNE Marché sur la place Saint Bruno, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Des pla­ciers de la Ville de Grenoble portent plainte contre X pour diffamation

Des pla­ciers de la Ville de Grenoble portent plainte contre X pour diffamation

EN BREF – Après le retrait de la plainte de la Ville de Grenoble à l’encontre de l’Union de quar­tier Berriat-Saint Bruno-Europole, des pla­ciers font savoir qu’ils ont déposé, le 16 juin der­nier, une plainte contre X pour dif­fa­ma­tion, en réac­tion aux articles de l’union de quar­tier en ques­tion et du Dauphiné libéré. Autant dire qu’ils n’ont pas froid aux yeux car cette pro­cé­dure débouche sur une enquête judi­ciaire et de police, en bonne et due forme.

Marché sur la place Saint Bruno, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Marché sur la place Saint-Bruno, Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Des agents de la Ville de Grenoble, des pla­ciers en l’oc­cur­rence, sont en pétard.

Ils viennent d’ap­prendre que la Ville de Grenoble retire sa plainte pour dif­fa­ma­tion contre l’union de quar­tier Berriat-Saint Bruno-Europole. Leur employeur renonce ainsi à pour­suivre en jus­tice les éven­tuels auteurs de l’ou­trage qu’ils déclarent avoir subi…

« Cette déci­sion de la Ville les a fait réagir, car ça laisse encore pla­ner le doute sur leur pro­bité, dans la tête de com­mer­çants et des gens », déclare Maître Boulloud, fai­sant remon­ter la réac­tion de ses « clients ». Ses clients ? En effet, car si la Ville baisse les armes, des pla­ciers gre­no­blois montent au cré­neau et veulent à tout prix laver leur hon­neur. Par le tru­che­ment de leur avo­cat, ils ont donc contacté notre rédac­tion, afin que l’annonce devienne publique. Leur mes­sage étant le sui­vant : « Nous avons saisi le juge d’instruction, le 16 juin der­nier, en dépo­sant plainte contre X. »

Une enquête judi­ciaire et poli­cière va s’ensuivre. La pro­cé­dure pourra conclure à un non-lieu, ou au contraire démon­trer qu’il y a eu dif­fa­ma­tion. Elle pour­rait, par ailleurs, tout aussi bien confir­mer l’honnêteté de cer­tains pla­ciers et démon­trer la cor­rup­tion de cer­tains autres…

« Nous, on n’a pas peur de la vérité, on est sereins »

Après la paru­tion, en avril der­nier, d’un article dans le Journal de l’union de quar­tier Berriat- Saint Bruno-Europole, puis l’enquête du Dauphine Libéré, des pla­ciers se sen­tant calom­niés sont venus toquer à la por­ter de Maître Boulloud.

Marché place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Le mar­ché place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

« En matière de dif­fa­ma­tion, on peut sai­sir direc­te­ment le juge d’instruction », leur a sug­géré l’avocat. Une pro­cé­dure pré­fé­rable, selon lui, à la com­pa­ru­tion directe devant la tri­bu­nal correctionnel.

L’avantage de la plainte contre X ? Le juge a l’obligation d’instruire la plainte et devra mener l’enquête pour faire toute la lumière sur la vérité…

Et cela tombe bien, car les clients pla­ciers de Maître Boulloud veulent savoir ce qu’il en est : « Nous, on n’a pas peur de la vérité, on est sereins. On n’a jamais com­mis d’actes de cor­rup­tion. On veut savoir ce qu’il se passe, et qui sont les deux anciens pla­ciers qui ont fait et vu des choses [des faits rele­vant de cor­rup­tion, ndlr] », ont-ils expli­qué à leur avocat.

Une véri­table enquête poli­cière va démarrer

Ce 16 juin der­nier, les pla­ciers ont offi­ciel­le­ment déposé leur plainte, avec consti­tu­tion de par­tie civile, contre X, suite aux deux articles parus. La balle est désor­mais dans le camp du juge d’instruction.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Un poli­cier avec son bras­sard. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Côté for­ma­lité, le juge devrait rendre une ordon­nance de consi­gna­tion « dans le mois ».

C’est-à-dire qu’il va deman­der aux pla­ciers requé­rants de mettre à dis­po­si­tion de la jus­tice une somme d’argent en fonc­tion de leur revenu. Celle-ci leur sera ren­due en cas de vic­toire ou de non-lieu, mais pas s’il y a « pour­suite abu­sive ».

Ensuite, les choses sérieuses vont démar­rer : le juge va man­da­ter la police pour qu’elle entende les témoins et les « fameuses per­sonnes », qui se sont expri­mées dans les jour­naux. Les poli­ciers vont mener leurs inves­ti­ga­tions, comme dans une enquête clas­sique… « Le juge pourra élar­gir les pour­suites, s’il y a d’autres per­sonnes concer­nées. »

Quelles issues ? 

Une fois que le juge d’instruction aura ras­sem­blé tous les élé­ments, il se pro­non­cera sur la dif­fa­ma­tion… S’il y a dif­fa­ma­tion, le dos­sier pas­sera devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel. S’il n’y a pas dif­fa­ma­tion, ce sera un non-lieu. Mais si le pro­cu­reur s’aperçoit qu’il y a eu cor­rup­tion, il pourra très bien enga­ger des pro­cé­dures parallèles.

Séverine Cattiaux 

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Rassemblement contre la tansphobie, le dimanche 26 mai 2024 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus de 150 per­sonnes ont par­ti­cipé à un ras­sem­ble­ment contre la transphobie

FOCUS - À l'appel du mouvement Contre offensive trans 38 et d'autres associations et collectifs, près de 150 personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, dimanche Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !