UNE Marché sur la place Saint Bruno, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Des pla­ciers de la Ville de Grenoble portent plainte contre X pour diffamation

Des pla­ciers de la Ville de Grenoble portent plainte contre X pour diffamation

EN BREF – Après le retrait de la plainte de la Ville de Grenoble à l’encontre de l’Union de quar­tier Berriat-Saint Bruno-Europole, des pla­ciers font savoir qu’ils ont déposé, le 16 juin der­nier, une plainte contre X pour dif­fa­ma­tion, en réac­tion aux articles de l’union de quar­tier en ques­tion et du Dauphiné libéré. Autant dire qu’ils n’ont pas froid aux yeux car cette pro­cé­dure débouche sur une enquête judi­ciaire et de police, en bonne et due forme.

Marché sur la place Saint Bruno, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Marché sur la place Saint-Bruno, Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Des agents de la Ville de Grenoble, des pla­ciers en l’oc­cur­rence, sont en pétard.

Ils viennent d’ap­prendre que la Ville de Grenoble retire sa plainte pour dif­fa­ma­tion contre l’union de quar­tier Berriat-Saint Bruno-Europole. Leur employeur renonce ainsi à pour­suivre en jus­tice les éven­tuels auteurs de l’ou­trage qu’ils déclarent avoir subi…

« Cette déci­sion de la Ville les a fait réagir, car ça laisse encore pla­ner le doute sur leur pro­bité, dans la tête de com­mer­çants et des gens », déclare Maître Boulloud, fai­sant remon­ter la réac­tion de ses « clients ». Ses clients ? En effet, car si la Ville baisse les armes, des pla­ciers gre­no­blois montent au cré­neau et veulent à tout prix laver leur hon­neur. Par le tru­che­ment de leur avo­cat, ils ont donc contacté notre rédac­tion, afin que l’annonce devienne publique. Leur mes­sage étant le sui­vant : « Nous avons saisi le juge d’instruction, le 16 juin der­nier, en dépo­sant plainte contre X. »

Une enquête judi­ciaire et poli­cière va s’ensuivre. La pro­cé­dure pourra conclure à un non-lieu, ou au contraire démon­trer qu’il y a eu dif­fa­ma­tion. Elle pour­rait, par ailleurs, tout aussi bien confir­mer l’honnêteté de cer­tains pla­ciers et démon­trer la cor­rup­tion de cer­tains autres…

« Nous, on n’a pas peur de la vérité, on est sereins »

Après la paru­tion, en avril der­nier, d’un article dans le Journal de l’union de quar­tier Berriat- Saint Bruno-Europole, puis l’enquête du Dauphine Libéré, des pla­ciers se sen­tant calom­niés sont venus toquer à la por­ter de Maître Boulloud.

Marché place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Le mar­ché place Saint-Bruno à Grenoble. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

« En matière de dif­fa­ma­tion, on peut sai­sir direc­te­ment le juge d’instruction », leur a sug­géré l’avocat. Une pro­cé­dure pré­fé­rable, selon lui, à la com­pa­ru­tion directe devant la tri­bu­nal correctionnel.

L’avantage de la plainte contre X ? Le juge a l’obligation d’instruire la plainte et devra mener l’enquête pour faire toute la lumière sur la vérité…

Et cela tombe bien, car les clients pla­ciers de Maître Boulloud veulent savoir ce qu’il en est : « Nous, on n’a pas peur de la vérité, on est sereins. On n’a jamais com­mis d’actes de cor­rup­tion. On veut savoir ce qu’il se passe, et qui sont les deux anciens pla­ciers qui ont fait et vu des choses [des faits rele­vant de cor­rup­tion, ndlr] », ont-ils expli­qué à leur avocat.

Une véri­table enquête poli­cière va démarrer

Ce 16 juin der­nier, les pla­ciers ont offi­ciel­le­ment déposé leur plainte, avec consti­tu­tion de par­tie civile, contre X, suite aux deux articles parus. La balle est désor­mais dans le camp du juge d’instruction.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Un poli­cier avec son bras­sard. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Côté for­ma­lité, le juge devrait rendre une ordon­nance de consi­gna­tion « dans le mois ».

C’est-à-dire qu’il va deman­der aux pla­ciers requé­rants de mettre à dis­po­si­tion de la jus­tice une somme d’argent en fonc­tion de leur revenu. Celle-ci leur sera ren­due en cas de vic­toire ou de non-lieu, mais pas s’il y a « pour­suite abu­sive ».

Ensuite, les choses sérieuses vont démar­rer : le juge va man­da­ter la police pour qu’elle entende les témoins et les « fameuses per­sonnes », qui se sont expri­mées dans les jour­naux. Les poli­ciers vont mener leurs inves­ti­ga­tions, comme dans une enquête clas­sique… « Le juge pourra élar­gir les pour­suites, s’il y a d’autres per­sonnes concer­nées. »

Quelles issues ? 

Une fois que le juge d’instruction aura ras­sem­blé tous les élé­ments, il se pro­non­cera sur la dif­fa­ma­tion… S’il y a dif­fa­ma­tion, le dos­sier pas­sera devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel. S’il n’y a pas dif­fa­ma­tion, ce sera un non-lieu. Mais si le pro­cu­reur s’aperçoit qu’il y a eu cor­rup­tion, il pourra très bien enga­ger des pro­cé­dures parallèles.

Séverine Cattiaux 

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Après avoir quitté la majorité grenobloise, Maude Wadelec annonce sa candidature sur la troisième circonscription de l'Isère
Après avoir quitté la majo­rité gre­no­bloise, Maude Wadelec annonce sa can­di­da­ture sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère

FLASH INFO - La conseillère municipale de Grenoble Maud Wadelec, qui a récemment quitté les rangs de la majorité sans donner d'explications officielles, a annoncé Lire plus

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Le CHU Grenoble-Alpes présente ses douze engagements "pour une alimentation saine et durable"
Le CHU Grenoble-Alpes pré­sente ses douze enga­ge­ments « pour une ali­men­ta­tion saine et durable »

FLASH INFO - Le CHU Grenoble-Alpes annonce s'engager "pour une alimentation saine et durable" avec Mon restau responsable (déjà adopté par le Crous Grenoble-Alpes), une Lire plus

Grenoble : ras­sem­ble­ment le 15 juin 2024 à Alsace-Lorraine contre les fer­me­tures annon­cées de bureaux de poste

FOCUS - Des représentants d'unions de quartier et du collectif "J'aime ma poste" (qui regroupe des usagers et syndicats de postiers) ont de nouveau tiré Lire plus

Pompiers illustration (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Deux trans­for­ma­teurs élec­triques incen­diés à La Tronche et Grenoble, des mil­liers de foyers pri­vés d’électricité

FLASH INFO - Deux transformateurs électriques ont été incendiés dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 juin 2024, à La Tronche et Grenoble, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution
Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !