Actualité

Un mois après le limogeage de Claudine Schmidt-Lainé, le conseil des ministres a désigné Fabienne Blaise comme nouvelle rectrice de l'académie de Grenoble.

Rassemblement ce mer­credi 14 juin en sou­tien aux per­son­nels pré­caires de l’Éducation nationale

Rassemblement ce mer­credi 14 juin en sou­tien aux per­son­nels pré­caires de l’Éducation nationale

Le syn­di­cat Sud Éducation appelle ce mer­credi 14 juin à 12 h 30 à un ras­sem­ble­ment devant le rec­to­rat de Grenoble. L’objectif ? « Discuter, échan­ger et s’or­ga­ni­ser pour faire appli­quer [les] droits » des per­son­nels pré­caires, explique le tract appe­lant à la mobi­li­sa­tion. Mais aussi, après un repas par­tagé, obte­nir une audience auprès du rectorat.

Rectorat de Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Rectorat de Grenoble. © Chloé Ponset – Place Gre’net

Ce mer­credi 14 juin est une jour­née de mobi­li­sa­tion natio­nale pour l’a­mé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail des auxi­liaires de vie sco­laire (AVS) et des per­son­nels d’ac­com­pa­gne­ment des élèves en situa­tion de han­di­cap (AESH) en contrat CUI-CAE* dans l’Éducation natio­nale. En cause des contrats sous-payés et des pra­tiques esti­mées illégales.

« Il faut por­ter plainte ! Travailler 24 heures ou 23 payées 20 c’est inter­dit ! », clament les syn­di­ca­listes. Ces der­niers en sont convain­cus, « il existe un prin­cipe de base : tout tra­vail mérite salaire ! » Une situa­tion anor­male que Sud Éducation dénonce depuis de longues années « car les horaires des contrats aidés ne peuvent être annua­li­sés ». Entendez glo­ba­li­sés sur toute l’année.

En cause, des ins­truc­tions minis­té­rielles en direc­tion des direc­tions aca­dé­miques des ser­vices de l’é­du­ca­tion natio­nale (DASEN). Qui sti­pulent « qu’à comp­ter du 1er sep­tembre 2016 et suite à de nou­velles ins­truc­tions reçues du minis­tère de l’Éducation natio­nale, l’an­nua­li­sa­tion du temps de tra­vail des per­son­nels sous contrat CUI ne sera plus auto­ri­sée ».

Sud Éducation réclame l’in­ter­dic­tion de l’annualisation

Le syn­di­cat réclame l’ap­pli­ca­tion impé­ra­tive de cette mesure dans l’a­ca­dé­mie de Grenoble. « Dans chaque dépar­te­ment où les DASEN n’ap­pliquent pas ces ins­truc­tions, fai­sons pres­sion pour que les col­lègues sous contrat CUI ne subissent plus d’an­nua­li­sa­tion illé­gale ! », exige-t-il. Et ce tout par­ti­cu­liè­re­ment dans l’académie de Grenoble où la DASEN s’en­tête, exi­geant 23 heures de tra­vail heb­do­ma­daire. Un comble pour Sud Éducation qui constate pour­tant « qu’a­près plu­sieurs plaintes et inter­ven­tions, les DASEN de Drôme, Ardèche, Savoie sont pas­sées à 20 heures ».

Le tribunal de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le tri­bu­nal de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

S’ajoutent à cela le droit à la for­ma­tion « qui doit être effec­tif ! » C’est d’ailleurs, insiste le syn­di­cat, une obli­ga­tion pour l’employeur, lequel doit pour­voir « au mini­mum à une for­ma­tion qua­li­fiante de 60 heures ». Les syn­di­ca­listes sont sûrs de leur bon droit.

Le 3 avril 2017, deux ren­dus de juge­ment du tri­bu­nal des prud’hommes de Grenoble n’ont-ils pas validé leur lec­ture sur l’annualisation illi­cite (vingt-quatre heures payées vingt) et le défaut de formation ?

L’utilisation abu­sive de contrat CUI est clai­re­ment indi­quée dans le juge­ment, estime le syn­di­cat. « L’embauche de sala­riés sous contrat CAE-CUI appa­raît en l’espèce comme une aubaine finan­cière, plu­tôt qu’une mesure effec­tuée dans le cadre de mesures sociales », tranche la juri­dic­tion consulaire.

« Seule une mobi­li­sa­tion per­met­tra d’ar­rê­ter l’a­bus des contrats précaires »

Pour autant, la cen­trale syn­di­cale reste sur ses gardes. « Si nous nous réjouis­sons de ces nou­velles condam­na­tions, nous res­tons conscient.e.s que l’exploitation des pré­caires par l’Éducation natio­nale conti­nuera par des passe-passes juri­diques et nou­veaux types de contrats », se méfie-t-elle. Et d’a­jou­ter : « Si les plaintes per­mettent une répa­ra­tion finan­cière des abus de l’employeur, seule une mobi­li­sa­tion per­met­tra d’arrêter l’abus des contrats pré­caires avec pour reven­di­ca­tion la titu­la­ri­sa­tion de tou-te‑s les pré­caires, sans condi­tion de concours ni de natio­na­lité », conclut Sud Éducation.

JK

* Le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) est un contrat aidé dans le sec­teur non mar­chand qui faci­lite, grâce à une aide finan­cière pour l’employeur, l’accès durable à l’emploi des per­sonnes sans emploi ren­con­trant des dif­fi­cul­tés sociales et pro­fes­sion­nelles d’insertion. Il per­met des recru­te­ments en CDI ou CDD.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Meurtre d’une jeune femme en Italie : son com­pa­gnon inter­pellé à Lyon et déféré au par­quet de Grenoble

EN BREF - Une jeune Lyonnaise de 22 ans a été retrouvée morte poignardée, dans une église, le 5 avril 2024, dans le Val d'Aoste, Lire plus

Cité scolaire internationale de Grenoble DR
« Népotisme » à la Cité sco­laire inter­na­tio­nale de Grenoble : des ensei­gnants s’in­surgent dans une lettre ouverte au rectorat

FOCUS - Le Collectif pour la défense du service public d’éducation (CDE38) a adressé, le 1er avril 2024, une lettre ouverte au rectorat de Grenoble, Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !