2e circonscription : Jean-Charles Colas-Roy (LREM) largement en tête devant Alexis Jolly (FN)

sep article

Notre indépendance c

Dans la deuxième circonscription de l’Isère (cantons de Saint-Martin-d’Hères, Échirolles, Eybens et Vizille), Jean-Charles Colas-Roy, le candidat La République en marche (LREM), réunit près de 40 % des suffrages exprimés (39,60 %). Alexis Jolly, le candidat Front national, arrive en deuxième position, mais loin derrière avec 12,59 %.

 

 

Jean-Charles Colas-Roy, membre actif d’En Marche et des militantes du mouvement. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Jean-Charles Colas-Roy, à gauche, can­di­dat de La République en marche, affron­tera le fron­tiste Alexis Jolly au second tour des légis­la­tives le 18 juin. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Il y a eu un raz-de-marée pour Jean-Charles Colas-Roy, conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion à Saint-Martin-d’Hères, dans cette cir­cons­crip­tion.

 

Le can­di­dat de La République en marche arrive lar­ge­ment en tête (cf. vidéo ci-des­sous), notam­ment dans les deux grandes villes de la cir­cons­crip­tion. À Saint-Martin-d’Hères, il obtient 34,14 % et à Échirolles 35,52 %.

 

 

Alexis Jolly (cf. vidéo ci-des­sous) par­vient à se qua­li­fier pour le second tour grâce notam­ment aux 15,20 % à Échirolles, où il est conseiller muni­ci­pal d’op­po­si­tion.

 

 

La gauche de la gauche paie ses divisions, les socialistes et les Républicains balayés

 

Taha Bouhafs, le can­di­dat de La France insou­mise, ter­mine troi­sième dans cette cir­cons­crip­tion avec 11,12 %. Un score très en-des­sous de celui de Jean-Luc Mélenchon au pre­mier tour de la pré­si­den­tielle. Le lea­der de la France insou­mise était en effet arrivé en tête, avec 25,82 % devant Emmanuel Macron (25,81 %).

 

La gauche de la gauche paie ses divi­sions puisque David Queiros, le maire de Saint-Martin-d’Hères, réunit 10,45 % des suf­frages expri­més et finit qua­trième pour le Parti com­mu­niste.

 

Grosses décep­tions pour Les Républicains/UDI et le Parti socia­liste. Magalie Vicente, conseillère muni­ci­pale d’op­po­si­tion Les Républicains à Échirolles, n’ob­tient que 8,62 %, alors qu’elle s’é­tait qua­li­fiée au second tour en 2012. Quant à Pierre Verri, maire PS de Gières, il ne pren­dra pas la suc­ces­sion du député socia­liste sor­tant Michel Issindou qui ne se repré­sen­tait pas. Pierre Verri ter­mine sixième avec 6,72 %, moins que le score de Benoît Hamon le 23 avril der­nier.

 

LG

 

 

Réalisation : Joël Kermabon.

 

 

Les résul­tats des autres can­di­dats :

 

Jean-Jacques Tournon, Alliance éco­lo­giste indé­pen­dante : 1,12 %

Liesse El Habbas, sans éti­quette : 1,07 %

Bruno Lafeuille, Debout la France : 1,71 %

Chantal Gomez, Lutte ouvrière : 0,92 %

Hervé Perez, Union popu­laire répu­bli­caine : 0,74 %

Alexandre Gabriac, Civitas : 0,57 %

Philippe Charlot, Union des démo­crates et des éco­lo­gistes : 0,57 %

Élisabeth Letz, Europe Ecologie – Les Verts : 3,25 %

Asra Wassfi, Alternative de la droite et du centre : 0,94 %

 

commentez lire les commentaires
2885 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.