Gières : des jardins familiaux vont bientôt fleurir au Parc de Japin

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

Jardiner écologiquement dans un esprit de partage est-il possible ? Tel est le défi que se lance la municipalité de Gières qui, en collaboration avec l’association Les Carrés verts giérois, s’apprête à transformer une partie du Parc de Japin en jardins familiaux. Initié par la commune début 2016, ce projet va entrer dans une phase concrète en juin. L’occasion de régler les derniers détails pratiques avant l’ouverture du site, prévue à l’automne.

 

 

 

La rentrée de printemps au jardin Incroyable Mistral. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Jardin Incroyable Mistral. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Depuis quelques années, les jar­dins par­ta­gés fleu­rissent dans tous les coins de Grenoble et de son agglo­mé­ra­tion. À l’instar, entres autres, de Crolles, Villard-Bonnot, Fontaine et Meylan, la ville de Gières a décidé à son tour de faire éclore ses propres jar­dins.

 

Porté dès jan­vier 2016 par plu­sieurs élus muni­ci­paux, dont Jacques Fabbro, conseiller à l’environnement et aux dépla­ce­ments, Christine Picca, délé­guée à l’éducation, et Jean Pavan, adjoint en charge de la vie des quar­tiers et de la jeu­nesse, ce pro­jet s’apprête enfin à voir le jour. A l’au­tomne 2017, des pota­gers col­lec­tifs vont donc naître sur un ter­rain de foot à l’abandon situé dans le Parc de Japin.

 

 

 

Entre écologie, développement durable et mixité sociale

 

 

Avec une tren­taine de familles impli­quées et envi­ron 40 par­celles de 25 m2 ou 50 m2 à repar­tir, les jar­dins par­ta­gés de Gières com­mencent déjà à prendre forme. « Après une longue période de pré­pa­ra­tion dédiée aux démarches admi­nis­tra­tives et la ges­tion de la demande de sub­ven­tion auprès de la Métropole, nous pou­vons main­te­nant pas­ser à une phase plus concrète, explique Jacques Fabbro, prin­ci­pal por­teur du pro­jet. Cet été, nous allons pro­cé­der à l’aménagement des espaces de sto­ckage col­lec­tif, à l’achat du maté­riel, ou encore à l’assignation des par­celles aux futurs jar­di­niers. » De quoi s’as­su­rer que tout sera prêt avant le début de l’automne, lorsque les citoyens com­men­ce­ront à culti­ver leur pota­ger.

 

En atten­dant, Les Carrés verts gié­rois, asso­cia­tion char­gée de la ges­tion du bud­get ainsi que du recru­te­ment de nou­veaux adhé­rents, songe à mettre en place une for­ma­tion col­lec­tive. L’objectif ? Permettre aux jar­di­niers d’échanger sur des ques­tions pra­tiques allant des tech­niques de culture au choix des semences.

 

« En plus de pro­mou­voir le retour à la terre, l’écologie et le déve­lop­pe­ment durable, l’expérience des jar­dins fami­liaux vise à favo­ri­ser la trans­mis­sion de savoirs, dans une atmo­sphère de par­tage de connais­sances », pré­cise en effet Jacques Le Cloarec, pré­sident de l’association. Et celui-ci d’a­jou­ter : « Une autre valeur fon­da­men­tale est celle de la mixité sociale. Les habi­tants de tous âges et condi­tions sociales sont invi­tés à vivre cette aven­ture. »

 

 

G.C. cor­res­pon­dante à Gières

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3244 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.