Une marche pour la voiture avait lieu à Grenoble ce 25 avril à l’appel de l’Automobile club dauphinois contre des mesures "discriminatoires et injustes". © Joël Kermabon - Place Gre'net

Piétonnisation, par­kings et vignette au centre d’une « marche pour la voiture »

Piétonnisation, par­kings et vignette au centre d’une « marche pour la voiture »

REPORTAGE VIDÉO – Une tren­taine de mani­fes­tants ont défilé dans Grenoble ce mardi 25 avril à l’ap­pel de l’Automobile club dau­phi­nois. L’objectif ? Dénoncer, de manière sym­bo­lique à tra­vers cette opé­ra­tion inti­tu­lée « On marche pour la voi­ture », les mesures jugées « dis­cri­mi­na­toires et injustes » prises à l’en­contre des auto­mo­bi­listes par la Ville de Grenoble et la Métropole.

Une marche pour la voiture avait lieu à Grenoble ce 25 avril à l’appel de l’Automobile club dauphinois contre des mesures "discriminatoires et injustes". © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« La faible mobi­li­sa­tion ? C’est vrai que nous n’a­vons pas inondé la presse de notre mani­fes­ta­tion et nous ne sommes pas là pour embê­ter le monde », explique Christian Simonetti, le pré­sident de l’Automobile club dau­phi­nois (ACD). Ce même club qui, à tra­vers l’opé­ra­tion « On marche pour la voi­ture », a appelé – de manière très confi­den­tielle – ses sym­pa­thi­sants et autres com­mer­çants à venir mani­fes­ter, ce mardi 25 avril, leur « ras le bol des mesures dis­cri­mi­na­toires et injustes qui se suc­cèdent à Grenoble depuis 3 ans ».

Une pre­mière pour le véné­rable club qui, depuis sa créa­tion, n’é­tait jamais des­cendu dans la rue. Mais aussi une com­mu­ni­ca­tion tel­le­ment dis­crète qu’au final ils n’é­taient guère plus d’une ving­taine au départ de la mani­fes­ta­tion devant la gare de Grenoble. Malgré tout, le cor­tège s’é­tof­fera quelque peu au cours de sa pro­gres­sion vers l’hô­tel de ville de Grenoble, puis le siège de la Métropole, mais sans jamais atteindre plus d’une grosse tren­taine de participants.

« Non à la vignette écolo ! »

En tête du cor­tège sous la ban­nière « La vignette : une pas­tille de trop ! », Christian Simonetti, cas­qué, pilote une voi­ture à pédale rouge qu’il a nom­mée « La Piolit ». Le suivent à pied les “mar­cheurs pour la voi­ture contre la pas­tille” tan­dis que deux trac­tions avant de col­lec­tion – Automobile club oblige – font office de voi­tures balais.

Dans le cortège une des tractions avant de collection. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Dans le cor­tège une des trac­tions avant de col­lec­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Oui aux vélos, non aux auto­routes à vélos dans Grenoble ! », « J’ai besoin de mon auto », « Non à la vignette écolo » ou encore « Préservez nos métiers, nos emplois, notre liberté », pou­vait-on lire sur les quelques pan­cartes et ban­de­roles bran­dies en silence puisque aucun slo­gan n’é­tait scandé par le petit groupe.

Dans la ligne de mire des mani­fes­tants, le pro­jet Cœur de ville, cœur de Métropole (CVCM), la bana­li­sa­tion des 30 km/h, les auto­routes à vélos, la tari­fi­ca­tion des par­kings ou encore les déposes rapides « oubliées » dans la restruc­tu­ra­tion de la gare mul­ti­mo­dale de Grenoble. Le pom­pon reve­nant à la mise en appli­ca­tion, depuis ce 1er jan­vier, de la fameuse « pas­tille écolo qui frappe injus­te­ment et sans aucune effi­ca­cité les plus dému­nis », est-il indi­qué sur l’ap­pel à manifester.

Retour en images sur cette mini-mani­fes­ta­tion dont Christian Simonetti reven­dique le carac­tère sym­bo­lique et bon enfant.


Reportage Joël Kermabon

« Nous ne sommes pas pour le tout voiture »

« Nous ne sommes pas pour le tout voi­ture. Nous aussi on veut du mul­ti­mo­dal, mais où la voi­ture a encore sa place […] Nous aussi, nous vou­lons res­pi­rer du bon air frais […] mais nous vou­lons des mesures appro­priées, justes et effi­caces », explique l’Automobile club dau­phi­nois dans le com­mu­ni­qué imprimé à l’oc­ca­sion de cette manifestation.

La pastille sui sera imprimée à 3 000 exemplaires. © Automobile club dauphinois.

La pas­tille qui sera impri­mée à 3 000 exem­plaires. © Automobile club dauphinois.

Un com­mu­ni­qué axé prin­ci­pa­le­ment sur la fameuse pas­tille jugée « ségré­ga­tive [puisque] pen­dant les pics elle oblige des per­sonnes âgées, des han­di­ca­pés ou des tra­vailleurs à res­ter à la mai­son », affirme l’association.

Et puis­qu’il est ques­tion de pas­tilles, l’Automobile club dau­phi­nois en a repris le concept. En effet, 3 000 vignettes où il est affirmé « Je suis écolo, je garde ma vieille auto » sont en cours d’im­pres­sion. Elles seront remises aux adhé­rents « et aussi à ceux qui râlent » en même temps que leur récé­pissé de coti­sa­tion, nous pré­cise Alain Freyssinet, vice-pré­sident de l’ACD.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Meurtre devant un bar à Grenoble : l’autre co-gérant de la bras­se­rie placé en garde à vue

FLASH INFO - Dix jours après le meurtre d'un homme de 68 ans, tué par balles devant un bar de la rue Ampère, à Grenoble, Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Des « coups de pouce mobilité » en décembre sur Grenoble, avec gratuité des transports en commun deux samedis
Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

FLASH INFO - Comme chaque année, à l'approche de la période des fêtes, des temps de gratuité sont prévus sur le réseau de transport en Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : le pro­fes­seur de vio­lon, condamné à douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour viols, se pour­voit en cassation

FOCUS - La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de réclusion Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

Flash Info

|

30/11

17h49

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !