Fessé par Clermont (18-59), le FC Grenoble officiellement relégué

sep article

Depuis sa défaite à Montpellier (14-54) le 8 avril, le FC Grenoble rugby savait qu’il jouerait à 99 % en Pro D2 la saison prochaine. C’est désormais officiel mathématiquement après sa déroute samedi soir contre Clermont (18-59).

 

 

Face à l’ASM, deuxième du Top 14, il n’y a pas eu de miracle pour les rugbymen grenoblois au stade des Alpes. Le FCG s’est même fait corriger par l’ASM (18-59). Il jouera en Pro D2 la saison prochaine. « C’est fait malheureusement. Cette saison, qui avait si mal commencé, se termine par une défaite qui fait mal. Nous aurions aimé offrir autre chose à notre public », commentait Michel Martinez, le président délégué de Grenoble après ce cinglant revers.

 

Le FCG avait pourtant pris les commandes dans ce match grâce à une pénalité de David Mélé (3-0, 12e). Mais le 3e ligne clermontois Lapandry a sanctionné par un essai un ballon perdu en touche par les Grenoblois (3-7, 24e). Mal remis de cet essai, Grenoble en a encaissé un deuxième par le numéro 8 Lee (3-12, 26e).

 

 

Le coup de grâce pour le FCG en début de seconde période

 

L’ASM a puni une troisième fois Grenoble sur une réalisation en bout de ligne du centre Penaud (6-17, 33e). Et a administré le coup de grâce en début de seconde période. Le demi de mêlée Radosavljevic a inscrit le 4e essai auvergnat (6-24, 46e).

 

Grenoble a réagi. Après un carton jaune pour Stanley, l’arrière Clément Gelin a conclu un beau travail de ses avants (11-24, 49e). Mais Clermont a bien profité à son tour d’une supériorité numérique après un plaquage dangereux de ce même Gelin. Deux essais transformés, d’Ulugia en force et de Raka sur la vitesse, ont permis à l’ASM de s’envoler au score (11-38, 61e).

 

Profitant de la défense passoire du FCG, elle a marqué deux nouvelles réalisations (11-52, 73e). Alexandre Dardet a sauvé l’honneur des Grenoblois sur un deuxième essai (18-52, 79e). Enfin le croyait-on. Car l’ailier fidjien Raka a encore plus enfoncé le FCG (18-59, 79e). Grenoble a explosé en deuxième mi-temps.

 

 

Terminer cette saison cauchemardesque sur une note positive

 

Pour le club isérois, cette année est un cauchemar. « Nous avons hâte que cela se termine, de tirer le bilan de la saison et surtout de démarrer la prochaine. Ce qui compte pour nous, c’est de remettre le club dans les rails, de préparer la prochaine saison qui est très importante pour nous », indiquait Michel Martinez.

 

Il reste encore deux matches de Top 14 pour le FCG. Le 29 avril, il se déplace à Bayonne (18 h 30) et le 6 mai (21 heures), il reçoit son voisin Lyon.

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1661 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.