Corrigé à Montpellier (54−14), le FC Grenoble rugby quasiment relégué

sep article



En déplacement à Montpellier, 3e du Top 14, les rugbymen grenoblois, avec une équipe rajeunie, ont subi la loi des Héraultais bien plus puissants. Avec cette 12e défaite à l’extérieur en 12 matches, le FCG jouera à 99 % en Pro D2, en Deuxième division, la saison prochaine.

 

 

Il n’y a pas eu d’ex­ploit pour Grenoble à Montpellier. Avant-der­niers du cham­pion­nat, les Grenoblois ont logi­que­ment cédé face à des Montpelliérains sur­puis­sants qui tentent de ravir à Clermont la 2e place, qua­li­fi­ca­tive pour les demi-finales.

 

Le Montpellier Hérault rugby (MHR) a aussi confirmé qu’il était bien la bête noire du FCG. Avant cette ren­contre, lors des 9 pré­cé­dents matches entre les deux équipes, le MHR l’a­vait emporté 8 fois ! Montpellier est éga­le­ment la der­nière for­ma­tion à s’être impo­sée cette sai­son au stade des Alpes. Cela remonte au 3 décembre 2016 (37−51).

 

 

Une première demi-heure cauchemardesque

 

Samedi soir dans l’Hérault, Grenoble a énor­mé­ment souf­fert, encais­sant 8 essais dont 5 en pre­mière période. À la 30e minute, Montpellier menait déjà 33 – 0. On était alors sur un rythme de plus de 80 points encais­sés par le FCG à la fin du match .

 

La défense isé­roise a réagi en fin de pre­mière mi-temps. Quant à l’at­taque, elle a mono­po­lisé le bal­lon en seconde période. Problème, il lui a fallu 25 minutes pour réus­sir à mar­quer son pre­mier essai. Il a été l’oeuvre du talon­neur Arnaud Heguy, trans­formé par David Mélé (33−7, 65e). Côté mont­pel­lié­rain, il a suffi d’une minute au pilier Bazadze pour ins­crire le 6e essai du MHR (40−7, 69e). Toute la dif­fé­rence entre les deux équipes.

 

Après deux nou­velles réa­li­sa­tions héraul­taises dont un exploit per­son­nel de l’ai­lier Nadolo, Grenoble a sauvé l’hon­neur dans la der­nière minute. Le centre Maritimo Nemani, le joueur du FCG le plus en vue, a mar­qué en force le deuxième essai isé­rois entre les poteaux (52−14, 80e+1). Lourde mais logique défaite pour le FCG ultra-dominé par Montpellier.

 

 

Si la relégation est presque actée, le FCG doit bien finir la saison

 

Avec la vic­toire à 5 points du Stade fran­çais à Bayonne (32−16), Grenoble a un pied et quatre orteils en Pro D2 la sai­son pro­chaine. Le FCG compte 14 points de retard sur Toulouse qui joue dimanche à Toulon.

 

Il reste désor­mais 3 matches à Grenoble pour ter­mi­ner son aven­ture en Top 14 de belle manière. Et conser­ver son avant-der­nière place, lais­sant à Bayonne la lan­terne rouge. Samedi 15 avril (18 h 30), le FCG accueillera Clermont. Face à un nou­veau cador du Top 14, il ten­tera de pré­ser­ver son invin­ci­bi­lité au stade des Alpes en 2017.

 

LG

 

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2019 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.