Esprit carton : quand le « recyclage créatif » se met au service du design

sep article



DIAPORAMA PHOTO – Jean-Jacques André, créateur de meubles en carton depuis quinze ans, ouvre les portes de son atelier à Fontaine à l’occasion des Journées européennes des métiers d’art (JEMA) du 1er au 3 avril. Plongée dans l’univers de l’artiste, entre design et « recyclage créatif ».

 

 

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Jean-Jacques André. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Designer spé­cia­lisé dans les meubles en car­ton, Jean-Jacques André accueille le public dans son ate­lier Esprit car­ton, 12 ave­nue du Vercors à Fontaine, à l’oc­ca­sion des Journées euro­péennes des métiers d’art (JEMA) du 1er au 3 avril.

 

L’occasion idéale pour cet arti­san membre du réseau C’est fait ici de mon­trer ses col­lec­tions per­son­nelles mais aussi les tra­vaux des sta­giaires qu’il forme depuis une dizaine d’an­nées.

 

En amont de ce ren­dez-vous, nous l’a­vons ren­con­tré dans son ate­lier, afin de mieux com­prendre son uni­vers, qui se situe entre design et « recy­clage créa­tif ».

 

 

 

Jean-Jacques André : « Esprit carton c’est une histoire de valeurs »

 

 

Designer diplômé de l’École régio­nale des beaux-arts de Saint-Étienne (aujourd’­hui École supé­rieure d’art et design), Jean-Jacques André découvre le car­ton en tant qu’in­dé­pen­dant, en tra­vaillant pour des agences de gra­phisme sur des pro­jets d’emballage et de design de stands.

 

« Après ces quelques années de papillon­nage avec des agences où j’ai appris beau­coup et où je suis devenu poly­va­lent, j’ai créé ma propre agence – Alliage design », relate-t-il. Parmi ses pre­mières com­mandes, la créa­tion d’un stand pour une expo­si­tion sur les arts de la table. Avec un défi de taille : la créa­tion devait être très légère et démon­table. C’est là qu’il décide de tra­vailler avec le car­ton.

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Jean-Jacques André pré­sente un éven­tail des dif­fé­rents types de car­tons. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Il part alors à Paris avec un but bien pré­cis : apprendre les dif­fé­rentes tech­niques pour tra­vailler le car­ton. Une expé­rience inté­res­sante… mais légè­re­ment déce­vante : « J’ai appris plus l’aspect “loi­sirs créa­tifs”. Pour moi, en tant que desi­gner, ce n’était pas assez pointu, les fini­tions ne me conve­naient pas. Je me suis dit qu’il fal­lait que j’in­tègre toutes mes exi­gences de desi­gner à l’activité de créa­tion de meubles en car­ton. »

 

Après huit ans de tra­vail en tant que desi­gner indé­pen­dant, il décide donc de chan­ger de cap et de réunir tra­vail créa­tif et manuel. « J’ai eu cette idée de créer Esprit car­ton, de faire des créa­tions avec mes propres mains, de ne plus pas­ser ma vie devant l’ordinateur, d’être dans le rela­tion­nel, dans la trans­mis­sion… C’était une révo­lu­tion pour moi ! Esprit car­ton, c’est une his­toire de valeurs : faire avec ses mains, trans­mettre, et puis être dans un col­lec­tif. »

 

Aujourd’hui, membre de 3bis (société coopé­ra­tive d’activités et d’entrepreneurs sala­riés), du réseau C’est fait ici, Jean-Jacques André jongle entre Esprit car­ton et sa gale­rie Origin, tou­jours dans l’i­dée de diver­si­fier ses acti­vi­tés. « Je suis un peu un papillon, j’ai plein de cordes à mon arc, estime-t-il. La dif­fi­culté, quand on fait plein de choses dif­fé­rentes, c’est de res­ter dans la qua­lité. Si on veut faire bien, il faut tra­vailler beau­coup. »

 

 

 

Esprit carton, une démarche de « recyclage créatif »

 

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le car­ton per­met de faire assez faci­le­ment des formes sur mesure. Selon Jean-Jacques André, « il y a donc une spé­ci­fi­cité et une réelle ori­gi­na­lité du design de meubles en car­ton ». © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Artiste « dans sa bulle », Jean-Jacques André est aussi un ensei­gnant heu­reux de trans­mettre à ses élèves. « Ce sont des éner­gies presque anti­no­miques. Mais per­son­nel­le­ment, j’ai besoin des deux. Ça m’équilibre », explique-t-il avec le sou­rire.

 

Designer rigou­reux, il réa­lise éga­le­ment un tra­vail artis­tique sur la base de col­lages de mor­ceaux d’af­fiches trou­vées dans la rue. « Pour moi, le design était un moyen de cadrer cette créa­ti­vité », résume-t-il. Le point com­mun entre ces acti­vi­tés ? Il le défi­nit par la notion de « recy­clage créa­tif ». Pour ses pre­mières créa­tions, Jean-Jacques récu­pé­rait d’ailleurs des car­tons chez des com­mer­çants pour évi­ter le gas­pillage de maté­riaux. Son acti­vité étant deve­nue plus impor­tante, il se four­nit désor­mais chez un car­ton­nier de la région.

 

« Dès les débuts de mon acti­vité, je vou­lais sen­si­bi­li­ser les entre­prises au recy­clage. Plusieurs d’entre elles m’ont donc donné leurs car­tons afin que je les recycle dans mes ate­liers. On est dans la même démarche de prise en compte de l’environnement. Pour moi, c’est très sym­bo­lique de déve­lop­per ma créa­ti­vité et de recy­cler au tra­vers des meubles en car­ton. » Une démarche qui semble être en réso­nance avec l’es­prit éco­lo­gique de la région.

 

 

Un éventail de références et de sources d’inspiration

 

Ce sont des publi­ci­taires amé­ri­cains qui ont déve­loppé dans les années 70 les tech­niques de créa­tion de meubles en car­ton, notam­ment en fai­sant des fau­teuils. Aujourd’hui, cer­tains artistes vont plus loin en mon­trant qu’il est pos­sible de créer un design d’in­té­rieur uni­que­ment avec le car­ton.

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Atelier de créa­tion de meubles en car­ton – Esprit car­ton. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Promouvoir ce maté­riel et mon­trer les pos­si­bi­li­tés mul­tiples qu’offre le car­ton dans le design, tel est l’ob­jec­tif de Jean-Jacques André. Son tra­vail se nour­rit d’ins­pi­ra­tions très diverses : « le design ita­lien avec ses cou­leurs, son côté intui­tif et spon­tané, le Bauhaus avec l’i­dée de l’artisanat mêlé à l’art, le design sué­dois, très proche de la nature, très épuré et sobre… Ce sont des cou­rants contra­dic­toires, mais qui cor­res­pondent à ma per­son­na­lité. »

 

La nature et la spi­ri­tua­lité l’a­niment éga­le­ment : « J’ai fait beau­coup de tai-chi-chuan (art mar­tial chi­nois). C’est le tra­vail sur des éner­gies, mais pour moi c’est aussi être en accord avec soi, avec son envi­ron­ne­ment.  » Cet éven­tail de sources d’ins­pi­ra­tion et de pas­sions lui donne par­fois des idées inat­ten­dues : « L’idée de ma pre­mière col­lec­tion – Cali – m’est venue lorsque je ren­trais d’une ran­don­née en Chartreuse. J’ai entendu une chouette et j’ai eu cette idée de faire des meubles en car­ton en m’inspirant de sa forme. Tout est lié – la nature, la créa­tion, la spi­ri­tua­lité, le recy­clage – c’est vrai­ment mon uni­vers. »

 

 

 

« Le meuble en carton a toujours le dernier mot ! »

 

 

La confec­tion de meubles en car­ton est un pro­ces­sus long mais gra­ti­fiant, assure Jean-Jacques André. « Au lieu d’a­che­ter un meuble en kit, on peut faire son propre meuble en car­ton ! Les gens qui viennent dans mon ate­lier font de vrais beaux meubles, solides, durables, qui sup­portent un poids de 180 kilos ! »

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

La plus grande par­tie de l’ac­ti­vité de Jean-Jacques André consiste en des ate­liers pour par­ti­cu­liers et des créa­tions pour les entre­prises. GEG lui a par exemple com­mandé une biblio­thèque en car­ton pour sen­si­bi­li­ser ses employés aux démarches éco­lo­giques. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Le desi­gner admet les contraintes liés au maté­riel : le car­ton craint l’humidité. « La couche de ver­nis encap­sule le volume, donc il n’y a pas de pro­blème, mais il ne faut quand même pas mettre des meubles en car­ton dans le jar­din ou à la cave. C’est comme un beau meuble en bois, si on en prend soin, ça dure. » Et d’ap­por­ter la preuve par l’exemple : le plus vieux meuble en car­ton qu’il a lui-même créé a aujourd’­hui 15 ans et il est tou­jours en bon état.

 

Reste qu’il faut gar­der en tête que « le car­ton est de la fibre de bois qui va tou­jours avoir le der­nier mot. Par exemple, avec les années, les formes d’un fau­teuil en car­ton vont se creu­ser. »

 

Un seul bémol : dans l’Hexagone, pays avec une grande tra­di­tion des arts déco­ra­tifs, le car­ton n’est pas assez reconnu : « C’est un maté­riau très déva­lo­risé en France. Par contre, quand je vends un meuble en car­ton, je vends une œuvre d’art. Toutes mes col­lec­tions sont dépo­sées à l’Inpi [Institut natio­nal de la pro­priété indus­trielle, ndlr]. Les desi­gns sont ori­gi­naux. »

 

 

 

Texte et images : Yuliya Ruzhechka

 

 

Créer un meuble, du croquis à la finition

 

La quête du desi­gner ? « Faire un volume qui soit esthé­tique et fonc­tion­nel. » Pour que les sta­giaires soient indé­pen­dants et capables de faire après leurs propres meubles en car­ton chez eux, Jean-Jacques André leur apprend toutes les étapes de créa­tion du design : du cro­quis à la fini­tion.

 

Jean-Jacques André, designer, dans son atelier de création de meubles en carton - Esprit carton. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Jean-Jacques André, desi­gner, dans son ate­lier. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Le tout est d’ac­cep­ter la phi­lo­so­phie « impo­sée » par le maté­riel. « Il faut être rigou­reux, parce que c’est un maté­riel souple. Mais aussi avoir cer­taine sou­plesse et se dire : « On ne va pas pou­voir tout maî­tri­ser », explique Jean-Jacques André. Qui ajoute que la créa­tion en car­ton demande « d’être dans l’instant pré­sent, bien concen­tré ». Une médi­ta­tion créa­tive en somme.

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3426 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.