Une enquête préliminaire ouverte à l’encontre de Gilles Chabert

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

Une enquête préliminaire a été ouverte pour prise illégale d’intérêt par le parquet de Lyon à l’encontre du conseiller spécial montagne de Laurent Wauquiez, Gilles Chabert, suite aux soupçons pesant sur l’attribution de subventions.

 

 

L’enquête, confiée à la police judiciaire de Lyon, fait suite à un article publié le 27 janvier 2017 dans Acteurs de l’économie. En question : les multiples casquettes que porte Gilles Chabert et le risque de conflit d’intérêt qui en découle.

 

L’élu isérois, président du syndicat national des moniteurs de ski français, préside en effet la commission montagne de la Région. Laquelle instruit un certain nombre de dossiers de demandes de subventions. Y figure notemment celle attribuée à l’association Montanea dont Gilles Chabert est membre. Depuis, la subvention a été reroutée et finalement attribuée par la commission formation de la Région… mais la question reste posée.

 

 

Le parquet appréciera la notion de conflit d’intérêt

 

 

L’enquête préliminaire intervient alors que plusieurs formations politiques avaient interpellé le ministère public. EELV Rhône-Alpes avait réclamé l’ouverture d’une information judiciaire. Corinne Morel-Darleux, du Rassemblement citoyens, écologistes, solidaires (RCES), avait de son côté saisi le procureur de la République au titre de l’article 40 du code de procédure pénale.

 

L’enquête préliminaire vise à recueillir un certain nombre d’éléments permettant d’éclairer le ministère public sur l’opportunité ou non d’engager des poursuites. Bref, c’est au parquet qu’il appartiendra d’apprécier la notion de conflit d’intérêt. Dans le staff du président de Région, on tient à relativiser : « Gilles Chabert préside certes la commission montagne mais il n’a pas pris part au vote et ne s’était pas exprimé lors de l’attribution de la subvention à Montanea », nous a répondu le cabinet de Laurent Wauquiez.

 

 

L’association  Montanea se défend de tout caractère partisan

 

 

Si Gilles Chabert est le premier visé, derrière, l’association savoyarde Montanea se sent elle aussi mise en cause. Et se défend de tout caractère partisan . « Les mentions successives […] ayant trait à Montanea et à la relation qui est faite avec Monsieur Gilles Chabert peuvent laisser à penser que Montanea jouerait le rôle d’une association-refuge, créée pour des raisons non exprimées et dans un but partisan », souligne son président Guy Chaumereuil dans un communiqué.

 

« L’association a été créée en juillet 2001 par 18 membres fondateurs parmi lesquels plusieurs collectivités, des organisations et syndicats professionnels représentatifs du milieu montagnard, des médias régionaux et/ou spécialisés, l’université de Savoie et des opérateurs privés tels que le Secours aérien français », souligne l’ex-président du parc national de la Vanoise.

 

« Montanea poursuit avec détermination – et comme elle l’a prouvé à plusieurs reprises, quelle que soit la nature des majorités territoriales – son engagement d’intérêt général au service de la valorisation de la montagne et de ses acteurs ».

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1898 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.