Bannière NL JEP 2021
Un dromadaire du Nouveau cirque Triomphe attaché à un arbre à Fontaine. © Place Gre'net

Le Nouveau Cirque Triomphe, passé à Fontaine, accusé de maltraiter ses animaux

Le Nouveau Cirque Triomphe, passé à Fontaine, accusé de maltraiter ses animaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le Nouveau Cirque Triomphe, stationné sur le parking du Géant Casino de Fontaine du 18 février au 5 mars dernier, a été accusé par des habitants et des internautes de maltraitance envers ses animaux. De nombreux Fontainois ont ainsi réagi sur les réseaux sociaux et auprès de la mairie pour lui demander d’intervenir. Le propriétaire du cirque réfute, pour sa part, toute maltraitance.

 

 

 

Dromadaire du Nouveau Cirque Triomphe mordant sa corde, Fontaine © Place Gre'net

Dromadaire du Nouveau Cirque Triomphe mor­dant sa corde, Fontaine © Place Gre’net

Des ani­maux sans eau, lais­sés au gré des intem­pé­ries tout au bord de la route, atta­chés avec à peine assez de lon­gueur de corde pour bou­ger la tête et s’as­seyant dans leurs excréments…

 

Le pas­sage du Nouveau Cirque Triomphe à Fontaine n’a pas laissé les amis des ani­maux indif­fé­rents. Nombre de pas­sants ou d’au­to­mo­bi­listes témoins de la scène ont en effet effec­tué des signa­le­ments à pro­pos des condi­tions de vie des ani­maux de ce cirque.

 

Installé durant deux semaines jus­qu’au dimanche 5 mars sur le par­king de Géant Casino, le Nouveau Cirque Triomphe fai­sait sa tour­née prin­ta­nière. Peut-être avez-vous entendu la camion­nette publi­ci­taire qui en fai­sait la pro­mo­tion, ou êtes-vous tout sim­ple­ment passé(e) à côté en allant faire vos courses ?

 

 

 

La stratégie de l’autruche

 

 

Sur Facebook, les pre­miers inter­nautes se sont mobi­li­sés dès le 20 février. Mais il a fallu attendre une cam­pagne de mobi­li­sa­tion de la page « La France dit STOP aux cirques avec ani­maux » du 2 mars pour avoir une réponse offi­cielle de la Ville de Fontaine le jour même. « Les ser­vices concer­nés suivent actuel­le­ment l’af­faire », a indi­qué la muni­ci­pa­lité, tout en pré­ci­sant que « le ter­rain où le cirque s”[était] implanté n’appart[enait] pas à la com­mune ».

 

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe avec une corde courte, Fontaine. © Paul Turenne. Place Gre'net

Longhorn du Nouveau cirque Triomphe atta­ché sans eau, avec une corde très courte à Fontaine. © Place Gre’net

 

Sollicitée à plu­sieurs reprises par nos soins, la mai­rie a fini par décla­rer ne pas sou­hai­ter faire de com­men­taires à ce sujet, dans la mesure où il s’a­gis­sait d”  »un ter­rain privé ». La res­pon­sa­bi­lité revien­drait-elle donc au Géant Casino ? Non. Bien que le par­king lui appar­tienne, le cirque doit dépo­ser un dos­sier auprès du ser­vice urba­nisme qui le trans­met ensuite au Service dépar­te­men­tal d’in­cen­die et de secours (Sdis).

 

La mai­rie est en réa­lité la seule auto­rité com­pé­tente pour prendre et faire res­pec­ter les mesures néces­saires au main­tien, dans ce cas, de la sécu­rité et de la salu­brité. Même lorsque les infrac­tions sont com­mises sur un ter­rain privé1. Et au vu des scènes pho­to­gra­phiées, on pou­vait consta­ter une pos­sible infrac­tion à l’arrêté du 18 mars 2011 qui défi­nit les condi­tions de déten­tion des ani­maux non domes­tiques pour les spec­tacles iti­né­rants. Particulièrement les articles trai­tant de l’hé­ber­ge­ment2, de la sécu­rité3  et de l’a­li­men­ta­tion4.

 

Animaux du Nouveau cirque Triomphe attaché à un arbre à Fontaine. © Place Gre'net

Animaux du Nouveau cirque Triomphe atta­ché à un arbre à Fontaine. © Place Gre’net

 

Le Géant Casino ou la société Sudeco du groupe Casino, qui s’oc­cupe de la ges­tion immo­bi­lière, aurait cepen­dant tout à fait pu révo­quer leur auto­ri­sa­tion. Impossible de savoir ce qu’il en est, dans la mesure où il  nous a été impos­sible d’en­trer en contact avec eux.

 

 

 

« Ça fait 20 ans qu’on va dans les mêmes communes »

 

 

Carlo Gougeon, direc­teur du Nouveau Cirque Triomphe, l’a repris dans les années 90, après son père et son grand-père. Une affaire de famille, en somme. Il récuse toutes les accu­sa­tions de mal­trai­tance. Tout cela ne serait qu’une machi­na­tion pour lui faire mau­vaise presse. Quant aux cordes trop courtes, elles ne seraient que tem­po­raires… « Quinze à vingt minutes avant le spec­tacle, ils sont atta­chés comme ça, comme dans les centres équestres », se jus­ti­fie-t-il. Des pro­pos qui ne cadrent pas avec les témoi­gnages et les pho­tos prises plus d’une heure avant le spec­tacle, même si d’autres rive­rains affirment avoir vu les ani­maux atta­chés avec des cordes plus longues à d’autres occasions.

 

Lama du Nouveau Cirque Triomphe à La Terasse © Albéric Marzullo - Place Gre'Net

Lama du Nouveau Cirque Triomphe à La Terrasse. © Albéric Marzullo – Place Gre’net

Carlo Gougeon ne manque pas de cri­ti­quer au pas­sage l’as­so­cia­tion Peta (People for the ethi­cal treat­ment of ani­mals)5 et d’autres orga­ni­sa­tions pour la pro­tec­tion ani­male qui devraient « aller regar­der là où d’autres ani­maux sont mal­trai­tés, dans leur pays d’o­ri­gine par exemple ».

 

Son fils Luciano conti­nue : « Qu’ils viennent voir par eux-mêmes ! » Celui-ci s’in­ter­roge, tout en affir­mant ne pas vou­loir jeter la pierre : « pour­quoi ne rien dire aux centres équestres ? » Affirmant ne pas voir où est le pro­blème, il se jus­ti­fie : « Ça fait vingt ans qu’on va dans les mêmes com­munes. » Des com­munes qui sont par­fois en mesure de four­nir des espaces beau­coup plus vastes aux ani­maux, comme ci-des­sus à La Terrasse.

 

 

 

Cirque avec animaux et zoos même combat, pour l’association Cali

 

 

Pour l’as­so­cia­tion Cali (Cause ani­maux libres Isère), la cause est enten­due : les cirques avec ani­maux « devraient être inter­dits ». En atten­dant, Lydie Visona, sa pré­si­dente, estime que le consom­ma­teur, à savoir le spec­ta­teur, a « le pou­voir » de faire ces­ser cette pra­tique. « Si on arrête d’a­che­ter […], ils arrêtent d’en­fer­mer, ils arrêtent d’ex­ploi­ter. »

 

Lydie Visona, présidente de l'association CALI © Albéric Marzullo - Place Gre'Net

Lydie Visona, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Cali. © Albéric Marzullo – Place Gre’net

Sur la cap­ti­vité, elle ques­tionne : « Est-ce que vous trou­vez ça nor­mal que des ani­maux soient enfer­més dans une cage toute leur vie ? Qu’un lion, qui doit nor­ma­le­ment par­cou­rir 50 km par jour, soit enfermé dans une cage de 3 mètres de long ? »

 

Que dire aux enfants qui ont envie d’al­ler voir ces ani­maux ? Pour Lydie Visona, il faut faire preuve de péda­go­gie. « Si on explique aux enfants qu’un ani­mal va être mal­heu­reux dans un cirque ou dans un zoo, que sa place est dans la nature, ils sont tout à fait capables de com­prendre. Nous sommes for­ma­tés depuis tou­jours à voir les ani­maux comme des objets d’ex­ploi­ta­tion. Pour nous, c’est nor­mal d’al­ler les voir au cirque… »

 

Poussant plus loin le rai­son­ne­ment, elle affirme : « Il n’y a pas de dif­fé­rence entre un cirque avec des ani­maux et un zoo », bien que le but dif­fère, les ani­maux étant cap­tifs dans les deux cas. À ses yeux, seuls cer­tains zoos sont accep­tables comme « les zoos qui récu­pèrent des ani­maux bles­sés ou ayant été éva­cués de cirques ». Ou encore ceux « comme celui de Peaugres où les ani­maux vivent en semi-liberté ».

 

 

 

Interdire ou encadrer ?

 

 

Faut-il inter­dire pure­ment et sim­ple­ment les cirques ani­ma­liers ? Ou bien ne leur per­mettre de s’ins­tal­ler que dans des com­munes ayant assez d’es­paces verts pour accueillir les ani­maux ? Pour Cali, favo­rable à un arrêt pur et simple de ces pra­tiques, la réponse ne fait aucun doute…

 

« Préférons-nous ne jamais voir un lion mais le savoir pro­tégé dans son habi­tat natu­rel, ou pour notre unique diver­tis­se­ment l’ob­ser­ver le temps d’un court numéro et le condam­ner à une vie entière d’emprisonnement et d’ex­ploi­ta­tion ? »

 

 

Albéric Marzullo, cor­res­pon­dant à Fontaine

 

 

 

CIRQUE AVEC ANIMAUX : UNE VIEILLE PRATIQUE REMISE EN CAUSE EN EUROPE

 

Historiquement par­lant, le cirque avec ani­maux fait-il par­tie de notre culture ? Les ani­maux exo­tiques sont uti­li­sés dans des spec­tacles depuis des siècles. Cependant, le cirque en tant que spec­tacle vivant, n’a com­mencé à inclure des ani­maux domes­ti­qués qu’à la fin du XVIIIe siècle. Et c’est vrai­ment au XIXe siècle que sont appa­rus les pre­miers domp­tages d’a­ni­maux sau­vages. C’est alors que le cirque avec ani­maux a vu le jour, alliant ména­ge­ries (l’an­cêtre des zoos) et spec­tacle humain.

 

À ce jour, 23 pays euro­péens inter­disent, par­tiel­le­ment ou non, les cirques avec des ani­maux sau­vages. Quinze d’entre eux en excluent aussi les ani­maux domestiques.

 

Carte des pays ayant interdit totalement la présence d'animaux sauvages dans les cirques (en vert) ou partiellement (en jaune), que ce soit sous la forme d'arrêtés locaux ou de textes nationaux légiférant sur certaines pratiques. © Cirques de France

Carte des pays ayant inter­dit tota­le­ment la pré­sence d’a­ni­maux sau­vages dans les cirques (en vert) ou par­tiel­le­ment (en jaune), que ce soit sous la forme d’ar­rê­tés locaux ou de textes natio­naux légi­fé­rant sur cer­taines pra­tiques. © Cirques de France

 

Et la France ? Au niveau natio­nal, la situa­tion évo­lue peu, un pro­jet ayant même été déposé pour ins­crire les cirques au patri­moine cultu­rel. Quant à Laurence Abeille (dépu­tée EELV du Val-de-Marne), qui a inter­rogé la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, sur cette ques­tion (publiée au jour­nal offi­ciel en mai 2016), elle n’a, à ce jour, tou­jours pas obtenu de réponse6.

 

Néanmoins, au niveau local, la légis­la­tion évo­lue. Quarante-six com­munes dont onze de plus de 20 000 habi­tants pro­hibent désor­mais les cirques avec ani­maux. En Rhône-Alpes, c’est notam­ment le cas de quatre com­munes proches de Lyon, dont Chassieu, mais aussi de Porte-lès-Valence dans la Drôme.

 

 

 

article L2212‑2 et sui­vants du CGCT (Code géné­ral des col­lec­ti­vi­tés territoriales)

articles 22 et 23 de l’ar­rêté du 18 mars 2011

article 27 de l’ar­rêté du 18 mars 2011

article 30 de l’ar­rêté du 18 mars 2011

5 Pour une éthique dans le trai­te­ment des animaux

6 http://​ques​tions​.assem​blee​-natio​nale​.fr/​q​1​4​/14 – 95400QE.htm

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Amar

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La justice accorde un délai de six mois au Chantier de Fontaine pour trouver une solution avant son expulsion
La justice accorde un délai de six mois au Chantier de Fontaine pour trouver une solution avant son expulsion

FLASH INFO — Une "victoire juridique" pour le Chantier? C'est ainsi que les défenseurs de la matériauthèque installée à Fontaine présente la décision du tribunal Lire plus

Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, entourée des adhérents isérois du MoDem 38. © Sarah Krakovitch - Place Gre'net
Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, de passage en Isère

  EN BREF – La secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, Sarah El Haïry, était en visite à Fontaine, jeudi 28 janvier, Lire plus

Aménagements TempoVélo à Fontaine © Léo Aguesse – Place Gre’net
TempoVélo : une nouvelle piste cyclable de 1,5 kilomètre à Fontaine

  FIL INFO - Le nouveau tronçon du réseau provisoire TempoVélo aménagé sur 1,5 kilomètre à Fontaine a été dévoilé ce vendredi 12 juin 2020. Lire plus

Franck Sinisi démissionné du conseil municipal de Fontaine après confirmation de sa condamnation
Franck Sinisi démissionné du conseil municipal de Fontaine après confirmation de sa condamnation

FIL INFO — Le conseiller municipal de Fontaine Franck Sinisi est « démissionné » d'office par la préfecture de l'Isère. Le 15 mai 2020, la Lire plus

Le candidat PS Laurent Thoviste a profité de l'inauguration de son local de campagne pour lancer ses ambitions pour Fontaine et tacler ses concurrents.
Municipales à Fontaine : Laurent Thoviste tacle ses opposants… qui le lui rendent bien

  FOCUS - Laurent Thoviste, candidat du Parti socialiste qui se présente aux municipales de Fontaine avec le soutien de La République en Marche, a Lire plus

Les parents d'élèves, enseignants et élus réunis pour la mobilisation du collège Jules Vallès et des écoles du réseau. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net
Audience stérile pour les parents d’élèves et profs du collège Jules-Vallès

  EN BREF - Une délégation du collège Jules-Vallès de Fontaine a rencontré les services de l’Éducation nationale, ce mercredi 15 janvier. Enseignants et parents Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin