Hugo, élève de première année à l'EPSI Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jeu de go : des joueurs du monde entier à Grenoble pour s’affronter

Jeu de go : des joueurs du monde entier à Grenoble pour s’affronter

REPORTAGE – Près de 400 joueurs se sont réunis pour la pre­mière édi­tion du tour­noi inter­na­tio­nal du jeu de Go et pour le 22e cham­pion­nat d’Europe des Jeunes de go, qui se jouaient à Grenoble du 18 au 20 février. Un jeu vieux comme le monde, venu de la Chine ances­trale il y a quelques mil­liers d’années, qui conti­nue de réunir ama­teurs et pro­fes­sion­nels à tra­vers le monde. 

« Le jeu de go déve­loppe la concen­tra­tion, la réflexion et inculque le res­pect de l’adversaire. On construit quelque chose avec lui », explique Thomas Quaglio, tren­te­naire pas­sionné par ce jeu depuis dix ans et membre du Club de go de Grenoble.

Semaine du jeu de Go, du 18 au 25 février, à la Caserne de Bonne.

Semaine du jeu de Go, du 18 au 25 février, à la Caserne de Bonne. © Anaïs Mariotti

La semaine du jeu de go se tient du 18 au 25 février à la Caserne de Bonne. L’occasion pour enfants et adultes, débu­tants et pro­fes­sion­nels, de venir par­ti­ci­per à des par­ties de jeu de go dans un esprit de convi­via­lité. Sur les tables, des pla­teaux avec des pions noirs et blancs.

Yumi Hotta, scénariste du manga "Hikaru No Go", en conférence à la bibliothèque de Grenoble le 18 février. Photo © Clément Beni

Yumi Hotta, scé­na­riste du manga « Hikaru No Go », en confé­rence à la biblio­thèque de Grenoble le 18 février. © Clément Beni

Le but ? « Emprisonner » puis « man­ger » les pions de l’adversaire afin d’élargir son « ter­ri­toire » sur le pla­teau. Un jeu acces­sible dès le plus jeune âge : « Des ver­sions simples per­mettent de com­men­cer le go dès quatre ans », assure ainsi Thomas Quaglio.

Les fans de go ont aussi pu ren­con­trer la scé­na­riste japo­naise Yumi Hotta, dont le célèbre manga Hikaru No Go, consa­cré au jeu de Go, connaît un large suc­cès auprès du public français.

Au-delà de sa dimen­sion ludique, le go sus­cite un réel engoue­ment inter­na­tio­nal. Les joueurs en club sont clas­sés par “kyu” puis par “dan” (sys­tème de grades japo­nais), qui leur per­mettent d’évoluer au fil des par­ties offi­cielles. Mais avant d’être une com­pé­ti­tion, le go est avant tout une source de plai­sir et de par­tage : « En jouant au go, j’ai ren­con­tré plein de per­sonnes. Au club, l’ambiance est géniale ! », témoigne Thomas Quaglio.

Des cham­pion­nats d’envergure internationale

Le cham­pion­nat de go s’est joué en deux temps dans la capi­tale des Alpes : le 22e cham­pion­nat d’Europe Jeunes de go (EYGC) et le pre­mier Tournoi inter­na­tio­nal de go de Grenoble (Ellie-Cup), du 18 au 20 février.

Organisé par la Fédération euro­péenne de go, le pre­mier évé­ne­ment, orga­nisé annuel­le­ment dans une ville euro­péenne, récom­pense les jeunes selon trois caté­go­ries : moins de 12 ans, moins de 16 ans et moins de 20 ans. À la clé, un ticket d’entrée, voyage com­pris, pour le cham­pion­nat mon­dial des Jeunes de go, qui aura lieu en Thaïlande. En tout, plus de 20 natio­na­li­tés sont repré­sen­tées lors de ce cham­pion­nat. Isabel, une joueuse alle­mande de 14 ans, a fait le dépla­ce­ment avec ses parents : « C’était impor­tant pour moi de par­ti­ci­per à ce tour­noi à Grenoble. Et la semaine pro­chaine, nous allons au ski », raconte-t-elle.

Championnat européen des "jeunes de Go", du 18 au 20 février. Photo © Olivier Dulac

Championnat euro­péen des « jeunes de Go », du 18 au 20 février. © Olivier Dulac

Quant au pre­mier tour­noi inter­na­tio­nal de go (TIGGRE-Ellie Cup), il s’est tenu à l’initiative du Club de go Grenoble, en coopé­ra­tion avec la fédé­ra­tion euro­péenne de Go (EGF). Les meilleurs joueurs adultes venus du monde entier se sont ainsi dis­puté le titre du tour­noi inter­na­tio­nal de Grenoble, les 19 et 20 février : « un tour­noi de pres­tige », assure le pré­sident du club de go de Grenoble. Après le suc­cès de cette édi­tion, celui-ci espère renou­ve­ler l’ex­pé­rience en 2018. Et faire de Grenoble « une pla­te­forme incon­tour­nable du go » (cf. enca­dré), affirme l’un des orga­ni­sa­teurs de l’événement.

Tournoi international du jeu de GO ( TIGGRE- Ellie Cup) à Grenoble. Photo © Olivier Thizy

Tournoi inter­na­tio­nal du jeu de go ( TIGGRE- Ellie Cup) à Grenoble. © Olivier Thizy

« Les pierres, que vous mani­pu­lez ici, sont un lan­gage uni­ver­sel. Que l’on soit une fille ou un gar­çon, quel que soit son âge ou le pays d’où l’on vient, on peut se retrou­ver autour d’un go ban et se com­prendre », a déclaré Fabien Malbet, l’adjoint au maire école et patri­moine sco­laire, lors de la céré­mo­nie de remise des prix du 20 février, à l’Hôtel de Ville.

Remise des prix du championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Remise des prix du cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Dans la salle pleine à cra­quer, l’excitation était à son comble. Plus de 200 jeunes venus du monde entier atten­daient impa­tiem­ment l’annonce des résultats.

Finalement ce sont les joueurs russes et ukrai­niens qui ont rem­porté le plus de vic­toires. La remise des prix s’est ter­mi­née par un apé­ri­tif dîna­toire à l’Hôtel de Ville.

Anaïs Mariotti

GRENOBLE : VILLE INTERNATIONALE DU GO

Vainqueurs des championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Vainqueurs des cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

« C’est un jeu qui a tra­versé les âges et qui conti­nue de por­ter de belles valeurs édu­ca­tives. C’est pour ça que nous sou­te­nons le déve­lop­pe­ment du jeu de Go à Grenoble, en par­ti­cu­lier dans les écoles et dans les temps péri­sco­laires » décla­rait Fabien Malbet, le 20 février, à l’Hôtel de Ville.

Pour déve­lop­per sa pra­tique, la mai­rie sub­ven­tionne le Club de go de Grenoble. Et des ani­ma­teurs, for­més par le club, inter­viennent dans les écoles : « Le Go est désor­mais pré­sent dans deux tiers des écoles gre­no­bloises, des ini­tia­tions sont faites dès la mater­nelle. On voit que ça fonc­tionne : les enfants choi­sissent de venir jouer au go, ils aiment réflé­chir, se retrou­ver, avan­cer et pro­gres­ser », pour­suit Fabien Malbet. Des enfants en pro­ve­nance de 10 écoles ont d’ailleurs été « recru­tés » pour ce tour­noi. 52 d’entre eux ont pu suivre une for­ma­tion spé­ciale par le Club de go Grenoble, relate l’association.

Le Go, fac­teur de déve­lop­pe­ment touristique 

Ces cham­pion­nats sont aussi l’occasion de valo­ri­ser la région. Et sur­tout d’ac­croître l’afflux tou­ris­tique vers Grenoble et les sta­tions de ski alentours.

Equipe russe, championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Équipe russe, cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Des équipes russes, alle­mandes, polo­naises, bri­tan­niques etc. venues spé­cia­le­ment pour la semaine du go, comptent en effet mettre à pro­fit leur venue pour décou­vrir la région.

Enfin, la ville réunit une large com­mu­nauté de joueurs. Particulièrement actif, le Club de go de Grenoble, qui compte envi­ron soixante joueurs, est le plus titré des clubs à l’International, rap­porte Gre Mag.

AMa

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

La piétonnisation du centre-ville historique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal
La pié­ton­ni­sa­tion du centre-ville his­to­rique de Grenoble (re)fait débat au conseil municipal

FOCUS - La piétonnisation des places et rues du centre-ville historique de Grenoble a fait l'objet de débats au sein du conseil municipal de Grenoble Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !