Hugo, élève de première année à l'EPSI Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

Jeu de go : des joueurs du monde entier à Grenoble pour s’affronter

Jeu de go : des joueurs du monde entier à Grenoble pour s’affronter

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE – Près de 400 joueurs se sont réunis pour la pre­mière édi­tion du tour­noi inter­na­tio­nal du jeu de Go et pour le 22e cham­pion­nat d’Europe des Jeunes de go, qui se jouaient à Grenoble du 18 au 20 février. Un jeu vieux comme le monde, venu de la Chine ances­trale il y a quelques mil­liers d’années, qui conti­nue de réunir ama­teurs et pro­fes­sion­nels à tra­vers le monde. 

« Le jeu de go déve­loppe la concen­tra­tion, la réflexion et inculque le res­pect de l’adversaire. On construit quelque chose avec lui », explique Thomas Quaglio, tren­te­naire pas­sionné par ce jeu depuis dix ans et membre du Club de go de Grenoble.

Semaine du jeu de Go, du 18 au 25 février, à la Caserne de Bonne.

Semaine du jeu de Go, du 18 au 25 février, à la Caserne de Bonne. © Anaïs Mariotti

La semaine du jeu de go se tient du 18 au 25 février à la Caserne de Bonne. L’occasion pour enfants et adultes, débu­tants et pro­fes­sion­nels, de venir par­ti­ci­per à des par­ties de jeu de go dans un esprit de convi­via­lité. Sur les tables, des pla­teaux avec des pions noirs et blancs.

Yumi Hotta, scénariste du manga "Hikaru No Go", en conférence à la bibliothèque de Grenoble le 18 février. Photo © Clément Beni

Yumi Hotta, scé­na­riste du manga « Hikaru No Go », en confé­rence à la biblio­thèque de Grenoble le 18 février. © Clément Beni

Le but ? « Emprisonner » puis « man­ger » les pions de l’adversaire afin d’élargir son « ter­ri­toire » sur le pla­teau. Un jeu acces­sible dès le plus jeune âge : « Des ver­sions simples per­mettent de com­men­cer le go dès quatre ans », assure ainsi Thomas Quaglio.

Les fans de go ont aussi pu ren­con­trer la scé­na­riste japo­naise Yumi Hotta, dont le célèbre manga Hikaru No Go, consa­cré au jeu de Go, connaît un large suc­cès auprès du public français.

Au-delà de sa dimen­sion ludique, le go sus­cite un réel engoue­ment inter­na­tio­nal. Les joueurs en club sont clas­sés par “kyu” puis par “dan” (sys­tème de grades japo­nais), qui leur per­mettent d’évoluer au fil des par­ties offi­cielles. Mais avant d’être une com­pé­ti­tion, le go est avant tout une source de plai­sir et de par­tage : « En jouant au go, j’ai ren­con­tré plein de per­sonnes. Au club, l’ambiance est géniale ! », témoigne Thomas Quaglio.

Des cham­pion­nats d’envergure internationale

Le cham­pion­nat de go s’est joué en deux temps dans la capi­tale des Alpes : le 22e cham­pion­nat d’Europe Jeunes de go (EYGC) et le pre­mier Tournoi inter­na­tio­nal de go de Grenoble (Ellie-Cup), du 18 au 20 février.

Organisé par la Fédération euro­péenne de go, le pre­mier évé­ne­ment, orga­nisé annuel­le­ment dans une ville euro­péenne, récom­pense les jeunes selon trois caté­go­ries : moins de 12 ans, moins de 16 ans et moins de 20 ans. À la clé, un ticket d’entrée, voyage com­pris, pour le cham­pion­nat mon­dial des Jeunes de go, qui aura lieu en Thaïlande. En tout, plus de 20 natio­na­li­tés sont repré­sen­tées lors de ce cham­pion­nat. Isabel, une joueuse alle­mande de 14 ans, a fait le dépla­ce­ment avec ses parents : « C’était impor­tant pour moi de par­ti­ci­per à ce tour­noi à Grenoble. Et la semaine pro­chaine, nous allons au ski », raconte-t-elle.

Championnat européen des "jeunes de Go", du 18 au 20 février. Photo © Olivier Dulac

Championnat euro­péen des « jeunes de Go », du 18 au 20 février. © Olivier Dulac

Quant au pre­mier tour­noi inter­na­tio­nal de go (TIGGRE-Ellie Cup), il s’est tenu à l’initiative du Club de go Grenoble, en coopé­ra­tion avec la fédé­ra­tion euro­péenne de Go (EGF). Les meilleurs joueurs adultes venus du monde entier se sont ainsi dis­puté le titre du tour­noi inter­na­tio­nal de Grenoble, les 19 et 20 février : « un tour­noi de pres­tige », assure le pré­sident du club de go de Grenoble. Après le suc­cès de cette édi­tion, celui-ci espère renou­ve­ler l’ex­pé­rience en 2018. Et faire de Grenoble « une pla­te­forme incon­tour­nable du go » (cf. enca­dré), affirme l’un des orga­ni­sa­teurs de l’événement.

Tournoi international du jeu de GO ( TIGGRE- Ellie Cup) à Grenoble. Photo © Olivier Thizy

Tournoi inter­na­tio­nal du jeu de go ( TIGGRE- Ellie Cup) à Grenoble. © Olivier Thizy

« Les pierres, que vous mani­pu­lez ici, sont un lan­gage uni­ver­sel. Que l’on soit une fille ou un gar­çon, quel que soit son âge ou le pays d’où l’on vient, on peut se retrou­ver autour d’un go ban et se com­prendre », a déclaré Fabien Malbet, l’adjoint au maire école et patri­moine sco­laire, lors de la céré­mo­nie de remise des prix du 20 février, à l’Hôtel de Ville.

Remise des prix du championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Remise des prix du cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Dans la salle pleine à cra­quer, l’excitation était à son comble. Plus de 200 jeunes venus du monde entier atten­daient impa­tiem­ment l’annonce des résultats.

Finalement ce sont les joueurs russes et ukrai­niens qui ont rem­porté le plus de vic­toires. La remise des prix s’est ter­mi­née par un apé­ri­tif dîna­toire à l’Hôtel de Ville.

Anaïs Mariotti

GRENOBLE : VILLE INTERNATIONALE DU GO

Vainqueurs des championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Vainqueurs des cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

« C’est un jeu qui a tra­versé les âges et qui conti­nue de por­ter de belles valeurs édu­ca­tives. C’est pour ça que nous sou­te­nons le déve­lop­pe­ment du jeu de Go à Grenoble, en par­ti­cu­lier dans les écoles et dans les temps péri­sco­laires » décla­rait Fabien Malbet, le 20 février, à l’Hôtel de Ville.

Pour déve­lop­per sa pra­tique, la mai­rie sub­ven­tionne le Club de go de Grenoble. Et des ani­ma­teurs, for­més par le club, inter­viennent dans les écoles : « Le Go est désor­mais pré­sent dans deux tiers des écoles gre­no­bloises, des ini­tia­tions sont faites dès la mater­nelle. On voit que ça fonc­tionne : les enfants choi­sissent de venir jouer au go, ils aiment réflé­chir, se retrou­ver, avan­cer et pro­gres­ser », pour­suit Fabien Malbet. Des enfants en pro­ve­nance de 10 écoles ont d’ailleurs été « recru­tés » pour ce tour­noi. 52 d’entre eux ont pu suivre une for­ma­tion spé­ciale par le Club de go Grenoble, relate l’association.

Le Go, fac­teur de déve­lop­pe­ment touristique 

Ces cham­pion­nats sont aussi l’occasion de valo­ri­ser la région. Et sur­tout d’ac­croître l’afflux tou­ris­tique vers Grenoble et les sta­tions de ski alentours.

Equipe russe, championnat d'Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Équipe russe, cham­pion­nat d’Europe des jeunes de Go. Hôtel de Ville, le 20 février © Anaïs Mariotti

Des équipes russes, alle­mandes, polo­naises, bri­tan­niques etc. venues spé­cia­le­ment pour la semaine du go, comptent en effet mettre à pro­fit leur venue pour décou­vrir la région.

Enfin, la ville réunit une large com­mu­nauté de joueurs. Particulièrement actif, le Club de go de Grenoble, qui compte envi­ron soixante joueurs, est le plus titré des clubs à l’International, rap­porte Gre Mag.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AMa

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Activités organisées par la Ville d'Eybens durant les temps périscolaires. DR
Au conseil muni­ci­pal de Grenoble, les élus se sont échar­pés sur la ques­tion du périscolaire

FOCUS - La question de la politique éducative, et du temps périscolaire en particulier, était au centre du conseil municipal de Grenoble du 27 juin Lire plus

Deux affaires de tirs par arme à feu à Grenoble jeudi 30 juin: une personne blessée, une autre décédée
Deux affaires de tirs par arme à feu à Grenoble jeudi 30 juin : une per­sonne bles­sée, une autre décédée

FLASH INFO – La victime n'a pas survécu. Les policiers grenoblois ont été avertis de coups de feu à Grenoble, rue Louis-le-Cardonnel, aux alentours d'une Lire plus

école maternelle la savane grenoble
Grenoble : l’école mater­nelle de La Savane va-t-elle fer­mer après sa fusion avec l’école Paul-Painlevé ?

EN BREF - Les écoles maternelles de La Savane et de Paul-Painlevé, dans le quartier des Eaux-Claires à Grenoble, vont fusionner à la rentrée 2022. Lire plus

La librairie la caverne (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
La Caverne, une nou­velle librai­rie indé­pen­dante qui veut faire vivre le livre à Grenoble

EN BREF - Phénomène rare de nos jours, une nouvelle librairie indépendante vient d'ouvrir à Grenoble : la Caverne, située 11 rue Montorge. Son propriétaire, Lire plus

Simone Torres, Bernard Ferrari, Jérémie Giono et Anouck Templé, organisateurs de la fête du travailleur alpin 2022 (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Fête du Travailleur alpin 2022 : démé­na­ge­ment sous ten­sion de Fontaine à Grenoble

FOCUS - Une tradition quasi quarantenaire est rompue. Pour la première fois depuis 1983, la Fête du Travailleur alpin organisée par la fédération de l'Isère Lire plus

L'Ouvre porte Grenoble, dédiée à l'accueil des personnes exilées, a fêté ses trois ans
L’Ouvre porte Grenoble, dédiée à l’ac­cueil des per­sonnes exi­lées, a fêté ses trois ans

FLASH INFO – Le bar grenoblois Le Commun des mortels accueillait mercredi 8 juin 2022 un anniversaire pas comme les autres: l'association L’Ouvre Porte Grenoble Lire plus

Flash Info

|

02/07

15h57

|

|

01/07

12h07

|

|

01/07

11h33

|

|

01/07

11h04

|

|

01/07

10h14

|

|

30/06

16h28

|

|

30/06

15h43

|

|

30/06

14h25

|

|

30/06

11h19

|

|

30/06

10h44

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

Culture| La Caverne, une nou­velle librai­rie indé­pen­dante qui veut faire vivre le livre à Grenoble

Abonnement| Élisa Martin, pas­sio­na­ria gre­no­bloise LFI, fait son entrée à l’Assemblée natio­nale après avoir ren­versé Émilie Chalas

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin