Des étudiants dénoncent la présence d’une « salle sale » au cœur de l’université Stendhal

sep article



La « salle sale » fait désordre. Des élus étudiants du syndicat marqué à droite Uni dénoncent dans un communiqué l’existence dudit local qui ferait, semble-t-il, office de squatt dans les locaux de l’université Stendhal. Son état et son entretien tranchent en effet avec le caractère usuellement feutré des lieux. Les étudiants vont jusqu’à évoquer une « urgence sanitaire. »

 

 

Exemple de tags dans la « salle sale ». DR

Exemple de tags dans la « salle sale ». DR

On retrouve dans cette salle, indiquent les signa­taires du com­mu­ni­qué, « des mégots de ciga­rettes et autres sub­stances illi­cites, des cro­quettes et des gamelles, des mate­las, des tags aux pro­pos inju­rieux et inci­tant à la haine, des vête­ments, beau­coup de pou­belles et des bou­teilles d’alcool vides. »

 

Les pho­to­gra­phies accom­pa­gnant le com­mu­ni­qué per­mettent en effet de consta­ter la pré­sence de tags d’ins­pi­ra­tion liber­taire, tels que « Moins de cow­boys plus d’a­paches » ou encore le tra­di­tion­nel « Acab » (acro­nyme de « All cops are bas­tards », lit­té­ra­le­ment tra­duit « Tous les flics sont des salauds »). Un gros plan sur un cen­drier signale éga­le­ment la pré­sence de mégots, notam­ment de joints de haschich.

 

 

 

Une « salle sale » qui pourrait être utile à d’autres, jugent les signataires

 

 

« Nous sou­hai­te­rions rap­pe­ler à l’université qu’un grand nombre d’associations étu­diantes, mais aussi du per­son­nel, ayant une réelle uti­lité et fai­sant preuve d’un réel enga­ge­ment vis-à-vis de l’u­ni­ver­sité, cherchent aujourd’hui à dis­po­ser d’un tel local, mais se voient oppo­ser une fin de non-rece­voir alors qu’elles en pren­draient assu­ré­ment beau­coup plus soin que les occu­pants actuels », dénonce encore le com­mu­ni­qué.

 

La « Salle sale ». DR

La « Salle sale ». DR

 

Un com­mu­ni­qué signé par Quentin Fères, élu étu­diant à la Commission de la for­ma­tion et de la vie uni­ver­si­taire (CFVU) et pré­sident du Bureau des étu­diants en droit, Gaël Baud, res­pon­sable du syn­di­cat étu­diant Uni Grenoble, et d’un élu étu­diant à l’u­nité de for­ma­tion et de recherche Langues étran­gères, éga­le­ment pré­sident adjoint de l’Uni Grenoble, et ancien réfé­rent de comité de sou­tien à Nicolas Sarkozy en Isère.

 

FM

 

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2987 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.