Pollution de l'air : après Paris et Lyon, les interdictions de circulation dans Grenoble concerneront les véhicules les plus polluants ce 24 janvier 2017.

Paris, Lyon, Grenoble : les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion se suivent et ne se res­semblent pas

Paris, Lyon, Grenoble : les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion se suivent et ne se res­semblent pas

EN BREF – Les véhi­cules les plus pol­luants ne pour­ront pas cir­cu­ler dès mardi 24 jan­vier dans Grenoble et aux abords de la ville. La faute à un épi­sode de pol­lu­tion qui touche désor­mais une grande par­tie de l’Hexagone. Alors que le nombre de villes qui ont mis en place de telles mesures se compte sur les doigts d’une seule main, la carte de France des dis­po­si­tifs de lutte contre la pol­lu­tion de l’air res­semble pour l’heure à un grand bazar.

Pollution atmosphérique : limitation de vitesse sur la Rocade Sud de Grenoble

Pollution atmo­sphé­rique : limi­ta­tion de vitesse sur la rocade Sud de Grenoble – © Véronique Serre

Après cinq jours consé­cu­tifs de pol­lu­tion de l’air aux par­ti­cules fines et alors que l’épisode s’étend à toute la France, les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion se suivent… et ne se res­semblent pas.

Après Paris et Lyon lundi, Grenoble va donc inter­dire, dès ce mardi 24 jan­vier dans son centre et à ses entrées, la cir­cu­la­tion des véhi­cules les plus anciens, consi­dé­rés comme les plus polluants.

Les voi­tures imma­tri­cu­lées avant le 1er jan­vier 1997 n’ont donc plus le droit de tra­ver­ser la capi­tale du Dauphiné, de même que les poids lourds imma­tri­cu­lés avant le 1er jan­vier 2001 et les véhi­cules uti­li­taires légers d’avant le 1er octobre 1997, tant que le dis­po­si­tif pré­fec­to­ral est maintenu.

Moyennant quoi, un seul ticket per­met­tra de cir­cu­ler tout au long de la jour­née sur l’ensemble du réseau des trans­ports en com­mun, que ce soit de la Métropole, du Voironnais ou du Grésivaudan, ainsi que sur le réseau TransIsère qui dépend du Département. Mais pas dans les TER qui, eux, relèvent de la Région…

Finie la péda­go­gie, place aux contrôles ?

Reste que, pour l’heure, la carte des quelques mesures anti-pol­lu­tion mises en place dans l’Hexagone res­semble encore à un grand fou­toir. Paris qui, pour la pre­mière fois lundi, a mis en place la cir­cu­la­tion dif­fé­ren­ciée après avoir fait une croix sur la cir­cu­la­tion alter­née, reprend le dis­po­si­tif gre­no­blois… en le restrei­gnant aux entour­nures. En effet, dans la capi­tale et la petite cou­ronne, l’interdiction concerne non seule­ment les véhi­cules non clas­sés, c’est‑à dire-imma­tri­cu­lés avant 1997, mais éga­le­ment les voi­tures de classe 5, imma­tri­cu­lées avant 2001.

A Lyon et Villeurbanne au contraire, le choix a, là, été fait de cou­pler la vignette Crit’air et la cir­cu­la­tion alter­née. Ce mardi, par exemple, seuls les véhi­cules qui ont la bonne vignette ou des plaques paires peuvent rouler.

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

Pollution dans la cuvette gre­no­bloise : pour la pre­mière fois, les véhi­cules les plus pol­luants (imma­tri­cu­lés avant 1997) étaient inter­dits de cir­cu­ler le 10 décembre 2016. © Patricia Cerinsek

En décembre der­nier, Grenoble avait déjà res­treint la cir­cu­la­tion pen­dant huit jours. Une mesure alors à visée péda­go­gique (les éven­tuels contrôles n’étant pas ver­ba­li­sés), qui avait offi­ciel­le­ment per­mis de repor­ter une par­tie du tra­fic sur les trans­ports en com­mun et le vélo, mais dont on ignore tou­jours l’impact sur les niveaux de pol­lu­tion de l’air.

Des inter­dic­tions de cir­cu­la­tion mal­gré le défaut d’informations

Depuis le 1er jan­vier, chan­ge­ment de ton : tout contre­ve­nant est ver­ba­li­sable (22 euros l’amende), même si tout n’est pas au point… Le dis­po­si­tif d’information sur les axes rou­tiers concer­nés par l’abaissement des vitesses maxi­males – préa­lable aux inter­dic­tions de cir­cu­ler et cen­sées jugu­ler les pics de pol­lu­tion –, laisse par exemple à dési­rer. On cherche tou­jours les pan­neaux limi­tant la vitesse à 70 km/h dans la tra­ver­sée de Grenoble. Ce week-end, les véhi­cules res­pec­tant les limi­ta­tions de vitesse revues à la baisse ne cour­raient pas les rues…

Comme on attend tou­jours que sorte le décret minis­té­riel ren­dant obli­ga­toire la fameuse vignette cen­sée faci­li­ter les contrôles par les forces de l’ordre. En atten­dant, le défaut de pas­tille n’est pas ver­ba­li­sable. Mais le fait de cir­cu­ler avec un véhi­cule inter­dit de rou­ler ce jour-là si…

Patricia Cerinsek

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !