Candidat à la présidence de la Communauté université Grenoble Alpes, Bernard Augier réclame plus de transparence et de démocratie.

Université Grenoble-Alpes : la drôle de répar­ti­tion des primes sur fond de déficit

Université Grenoble-Alpes : la drôle de répar­ti­tion des primes sur fond de déficit

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les repré­sen­tant des per­son­nels de l’Université Grenoble-Alpes récla­maient pour le per­son­nel non ensei­gnant une prime excep­tion­nelle de fin d’année d’au moins 300 euros nets. Elle devrait s’échelonner entre 95 et 250 euros. C’est en tout cas ce qui a été voté par le conseil d’administration de l’université le 16 décembre der­nier, après le mou­ve­ment de grogne qui a agité le cam­pus fin novembre.

En proie à des dif­fi­cul­tés bud­gé­taires, l’université de Grenoble avait notam­ment décidé, pour se ser­rer la cein­ture, de sup­pri­mer les primes de fin d’année à ses per­son­nels Biatss, les agents des biblio­thèques, ingé­nieurs, admi­nis­tra­tifs, tech­ni­ciens, social et santé. Avant de faire machine arrière.

En tout, c’est une enve­loppe glo­bale de 560 000 euros qui sera répar­tie entre les per­son­nels. Un « effort consé­quent dans un contexte bud­gé­taire contraint », pour sa pré­si­dente Lise Dumasy, mais un geste jugé insuf­fi­sant par les repré­sen­tants des personnels.

Des primes deux fois moindres qu’a­vant la fusion

Avant la fusion, dans le meilleur des cas, la prime de fin d’année ver­sée aux Biatss se mon­tait à 600 euros. Las, en ces temps de disette bud­gé­taire, pas ques­tion pour la direc­tion de s’aligner sur le mieux-disant qui pré­va­lait avant la fusion. Ce sera deux fois moins.

Contexte bud­gé­taire contraint ? L’université de Grenoble, dont le bud­get 2017 affiche un défi­cit de 5,2 mil­lions d’euros (1,5 mil­lion d’euros de plus qu’en 2016), se dit sous dotée. Les 352 mil­lions d’euros de sub­ven­tions de l’État ? Pas suf­fi­sants alors que les charges de per­son­nel se montent à elles seules à 363 mil­lions d’euros.

Vers une uni­ver­sité à deux vitesses ?

La pilule de l’aus­té­rité serait peut-être pas­sée si elle avait été équi­ta­ble­ment dis­tri­buée. La prime de charge admi­nis­tra­tive allouée aux quinze vice-pré­si­dents et quinze char­gés de mis­sion ? 205 000 euros. Soit res­pec­ti­ve­ment 12 000 et 5 000 euros cha­cun. La prime fusion ver­sée à 1 700 des 2 400 Biatss ? 390 000 euros. Soit entre 200 et 260 euros bruts cha­cun. Et encore pas tous.

Les repré­sen­tants des per­son­nels, qui récla­maient que la prime ver­sée aux vice-pré­si­dents et char­gés de mis­sion soit dimi­nuée de moi­tié, comme a été divi­sée par deux le mon­tant des primes de fin d’an­née ver­sées aux Biatss, ont demandé l’ouverture de négo­cia­tions sur l’amélioration du régime indem­ni­taire pour les caté­go­ries B et C. Car contrai­re­ment à la caté­go­rie A, les ingé­nieurs d’études, de recherches et assis­tants d’ingénieurs, les tech­ni­ciens et adjoints tech­niques n’ont pas été rééva­lués en 2016… Université à deux vitesses ?

Discussions en vue sur la poli­tique RH

En atten­dant, l’UGA a pris les devants pour 2017. Et adopté une motion affir­mant « qu’aucune prime excep­tion­nelle de fin d’année ne pourra dans l’avenir être ver­sée au per­son­nel tant que l’établissement est en défi­cit ». Pour le reste, des dis­cus­sions devraient s’ou­vrir sur la poli­tique des res­sources humaines, avec l’objectif de réduire la pré­ca­rité et de rééva­luer le socle indem­ni­taire des plus basses caté­go­ries. Une ren­contre entre la direc­tion et les syn­di­cats est d’ailleurs pré­vue dès ce 2 jan­vier 2017. A suivre donc…

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Campagne de l'Association de la fondation étudiante de la ville (Afev)
Soutien sco­laire dans les quar­tiers : l’Afev manque d’é­tu­diants béné­voles pour son pro­gramme de mentorat

EN BREF - Dans le cadre de son programme d'accompagnement individualisé, l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) recherche des étudiants bénévoles pour Lire plus

Lancement du programme « UGA, campus solidaires et citoyens » au siège du Crédit Agricole à Grenoble le 23 novembre
« UGA, cam­pus soli­daires et citoyens » : le pro­gramme de sou­tien qui veut faire face à la pré­ca­rité étudiante

EN BREF - L’Université et le Crous Grenoble-Alpes, ainsi que la Fondation UGA viennent de lancer un nouveau programme d'aide. Baptisé "UGA, campus solidaires et Lire plus

Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble a signé une convention de partenariat sur les signalements d’agressions sexistes ou sexuelles le monde étudiant avec l’Université Grenoble-Alpes, Grenoble École de management, la DDSP de l'Isère et d’autres établissements d'enseignement supérieur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Étudiants vic­times de vio­lences sexuelles et sexistes : une conven­tion signée entre le par­quet de Grenoble et plu­sieurs établissements

FOCUS - Le parquet de Grenoble et plusieurs établissements d'enseignement supérieur grenoblois ont signé, ce 15 octobre 2021, une convention régissant la prise en charge Lire plus

UGA : les syndicats protestent contre un plan d'austérité
UGA : les syn­di­cats étu­diants et de per­son­nels pro­testent contre un plan d’aus­té­rité pré­voyant le gel de 256 postes d’ici 2028

FOCUS - Des étudiants et personnels de l'Université Grenoble Alpes (UGA) se sont rassemblés devant le conseil d'administration de l'Université, ce lundi 11 octobre 2021, Lire plus

Les militants brandissent leur banderole © Simon Marseille - Place Gre'net
“Nous ne serons pas la géné­ra­tion sacri­fiée” : à Grenoble, des étu­diants en colère contre le gouvernement

  REPORTAGE AUDIO - Un rassemblement a eu lieu ce jeudi 11 février à midi sur le parvis de la bibliothèque universitaire de Saint-Martin-d’Hères. Une Lire plus

Produits 100 % halal à Sciences-Po Grenoble: une "erreur de communication", s'excuse l'association
Fermeture tem­po­raire de l’Institut d’études poli­tiques de Grenoble pour cause de Covid-19

  FOCUS - À compter du mercredi 23 septembre et jusqu’au dimanche 4 octobre 2020 inclus, l’Institut d’études politiques de Grenoble (IEP) fermera ses portes Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin