Appel Forêt -
Candidat à la présidence de la Communauté université Grenoble Alpes, Bernard Augier réclame plus de transparence et de démocratie.

Université Grenoble-Alpes : la drôle de répartition des primes sur fond de déficit

Université Grenoble-Alpes : la drôle de répartition des primes sur fond de déficit

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les représentant des personnels de l’Université Grenoble-Alpes réclamaient pour le personnel non enseignant une prime exceptionnelle de fin d’année d’au moins 300 euros nets. Elle devrait s’échelonner entre 95 et 250 euros. C’est en tout cas ce qui a été voté par le conseil d’administration de l’université le 16 décembre dernier, après le mouvement de grogne qui a agité le campus fin novembre.

 

 

En proie à des dif­fi­cul­tés bud­gé­taires, l’université de Grenoble avait notam­ment décidé, pour se ser­rer la cein­ture, de sup­pri­mer les primes de fin d’année à ses per­son­nels Biatss, les agents des biblio­thèques, ingé­nieurs, admi­nis­tra­tifs, tech­ni­ciens, social et santé. Avant de faire machine arrière.

 

En tout, c’est une enve­loppe glo­bale de 560 000 euros qui sera répar­tie entre les per­son­nels. Un « effort consé­quent dans un contexte bud­gé­taire contraint », pour sa pré­si­dente Lise Dumasy, mais un geste jugé insuf­fi­sant par les repré­sen­tants des personnels.

 

 

Des primes deux fois moindres qu’avant la fusion

 

Avant la fusion, dans le meilleur des cas, la prime de fin d’année ver­sée aux Biatss se mon­tait à 600 euros. Las, en ces temps de disette bud­gé­taire, pas ques­tion pour la direc­tion de s’aligner sur le mieux-disant qui pré­va­lait avant la fusion. Ce sera deux fois moins.

 

Contexte bud­gé­taire contraint ? L’université de Grenoble, dont le bud­get 2017 affiche un défi­cit de 5,2 mil­lions d’euros (1,5 mil­lion d’euros de plus qu’en 2016), se dit sous dotée. Les 352 mil­lions d’euros de sub­ven­tions de l’État ? Pas suf­fi­sants alors que les charges de per­son­nel se montent à elles seules à 363 mil­lions d’euros.

 

 

Vers une université à deux vitesses ?

 

La pilule de l’aus­té­rité serait peut-être pas­sée si elle avait été équi­ta­ble­ment dis­tri­buée. La prime de charge admi­nis­tra­tive allouée aux quinze vice-pré­si­dents et quinze char­gés de mis­sion ? 205 000 euros. Soit res­pec­ti­ve­ment 12 000 et 5 000 euros cha­cun. La prime fusion ver­sée à 1 700 des 2 400 Biatss ? 390 000 euros. Soit entre 200 et 260 euros bruts cha­cun. Et encore pas tous.

 

Les repré­sen­tants des per­son­nels, qui récla­maient que la prime ver­sée aux vice-pré­si­dents et char­gés de mis­sion soit dimi­nuée de moi­tié, comme a été divi­sée par deux le mon­tant des primes de fin d’an­née ver­sées aux Biatss, ont demandé l’ouverture de négo­cia­tions sur l’amélioration du régime indem­ni­taire pour les caté­go­ries B et C. Car contrai­re­ment à la caté­go­rie A, les ingé­nieurs d’études, de recherches et assis­tants d’ingénieurs, les tech­ni­ciens et adjoints tech­niques n’ont pas été rééva­lués en 2016… Université à deux vitesses ?

 

 

Discussions en vue sur la politique RH

 

En atten­dant, l’UGA a pris les devants pour 2017. Et adopté une motion affir­mant « qu’aucune prime excep­tion­nelle de fin d’année ne pourra dans l’avenir être ver­sée au per­son­nel tant que l’établissement est en défi­cit ». Pour le reste, des dis­cus­sions devraient s’ou­vrir sur la poli­tique des res­sources humaines, avec l’objectif de réduire la pré­ca­rité et de rééva­luer le socle indem­ni­taire des plus basses caté­go­ries. Une ren­contre entre la direc­tion et les syn­di­cats est d’ailleurs pré­vue dès ce 2 jan­vier 2017. A suivre donc…

 

 

PC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les militants brandissent leur banderole © Simon Marseille - Place Gre'net
“Nous ne serons pas la génération sacrifiée” : à Grenoble, des étudiants en colère contre le gouvernement

  REPORTAGE AUDIO - Un rassemblement a eu lieu ce jeudi 11 février à midi sur le parvis de la bibliothèque universitaire de Saint-Martin-d’Hères. Une Lire plus

Sans surprise, Yassine Lakhnech succède à Patrick Lévy à la tête de la nouvelle Université Grenoble Alpes. Le processus d'intégration se poursuit
Yassine Lakhnech élu président de l’Université Grenoble Alpes version (presque) intégrée

  EN BREF - Sans surprise, Yassine Lakhnech succède à Patrick Lévy à la tête de la nouvelle Université Grenoble Alpes. Alors que l'Idex est Lire plus

Admission Parcoursup : début le 19 mai
Élections à l’Université Grenoble Alpes : vers un rapport de force au sein de la future université intégrée ?

  EN BREF - L'Université de Grenoble Alpes devient université intégrée au 1er janvier 2020. Avec un nouveau conseil d'administration, un nouveau président… et l'instauration Lire plus

Les principaux financeurs du nouvel Institut de Formation des Professionnels de Santé (IFPS) à l'inauguration. © Raphaëlle Denis - Place Gre'net
Le CHU et l’Université Grenoble-Alpes innovent avec leur institut de formation des professionnels de santé

  FOCUS - De nombreux élus ont inauguré, ce mardi 12 novembre, les nouveaux locaux de l’Institut de formation des professionnels de santé sur le Lire plus

Une trentaine d'étudiants et de militants syndicaux manifestent pour l'inscription de tous les étudiants. Crédit photo : Thomas Courtade
Plusieurs étudiants toujours en attente d’inscription à l’Université Grenoble Alpes

  EN BREF - À quelques jours du début des cours, plusieurs étudiants ne savent toujours pas s'ils pourront commencer leur année à l'Université Grenoble Lire plus

UGA : une quinzaine de candidats sans place selon les syndicats étudiants, mais en cours de réexamen selon la direction

  FIL INFO – En mai 2018, à la suite des fortes mobilisations à l’encontre de Parcoursup, l’Université-Grenoble-Alpes promettait une place à tous les bacheliers Lire plus

Flash Info

|

31/07

20h28

|

|

30/07

12h07

|

|

29/07

19h56

|

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin