Pierre Mériaux. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Ratification du traité sur le Lyon – Turin : un « scan­dale d’État » pour Pierre Mériaux

Ratification du traité sur le Lyon – Turin : un « scan­dale d’État » pour Pierre Mériaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité et sans véritable débat, le 22 décembre dernier, la ratification du traité franco-italien sur la ligne à grande vitesse Lyon - Turin. Ce vote autorise notamment le lancement des travaux du tunnel transfrontalier de 57 km estimé à 11 milliard d'euros. De quoi faire vivement réagir Pierre Mériaux, conseiller municipal délégué au tourisme et à la montagne, qui dénonce un « scandale démocratique et une gabegie d'argent public » sur fond de conflits d'intérêts croisés.

 

 

 

Les travaux de la ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin. © Leila Shahshahani - Montagnes magazine

Les travaux de la ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin. © Leila Shahshahani - Montagnes magazine

« C'est un scandale démocratique, un scandale d'État que je tiens à dénoncer fortement parce que voter 11 milliards d'euros sur un projet inutile, sans débat démocratique, c'est vraiment incroyable ! », vitupère Pierre Mériaux, conseiller municipal EELV délégué au tourisme et à la montagne. La raison de ce coup de gueule de l'élu écologiste ?

 

L'adoption éclair (à partir de 0' 38 dans la vidéo) par l'Assemblée nationale, le 22 décembre 2016 – en première lecture dans un hémicycle quasi désert –, de l’accord franco-italien autorisant les travaux définitifs de la section transfrontalière de la très controversée ligne à grande vitesse (LGV) Lyon - Turin. Dont ceux concernant son ouvrage principal, le tunnel de 57 km devant relier Saint-Jean-de-Maurienne au Val de Suse, en Italie.

 

 

 

Des lobbies privés qui pèseraient sur les décisions publiques

 

 

Seuls Cécile Duflot et Noël Mamère, les deux élus du parti Europe écologie - Les Verts (EELV) pour lequel milite également Pierre Mériaux, ont voté contre ce texte porté à bout de bras par son rapporteur, Michel Destot, député de la 3e circonscription de l'Isère. Une ratification adoptée « en moins de cinquante secondes », au grand dam des adversaires du projet, dont ceux de la Coordination des opposants au projet Lyon-Turin qui ont vivement réagi. Tout comme Pierre Mériaux qui, s'appuyant sur son expertise du dossier, continue imperturbablement à dénoncer un projet inutile et ne décolère pas.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

A Grenoble, la pollution automobile a baissé de 72 % avec le confinement. Pendant que le chauffage faisait grimper les niveaux de particules fines.
La pol­lu­tion de l’air liée au tra­fic rou­tier en baisse de 72 % dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FIL INFO - Sans surprise, de nouvelles mesures d'Atmo viennent confirmer l'impact du confinement sur la pollution de l'air dans l'agglomération grenobloise. Mais si celle Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
La pol­lu­tion de l’air en baisse dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, mais les inéga­li­tés accrues face au covid-19

  FOCUS - Avec le confinement, la pollution de l'air a notablement baissé dans l'agglomération grenobloise, notamment le long des grands axes routiers. C'est ce Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Lutte contre la pol­lu­tion de l’air : Grenoble sacrée meilleure élève der­rière Paris… mais peut mieux faire

  FOCUS - Grenoble a été classée deuxième agglomération de France derrière Paris pour ses efforts en matière de lutte contre la pollution de l'air Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air à Grenoble : la France condam­née par la cour de jus­tice de l’Union européenne

EN BREF - Dans un arrêt rendu le 24 octobre, la cour de justice de l'Union européenne a condamné la France pour son incapacité à Lire plus

Coup d'envoides premières mesures pour réduire la pollution à l'ozone. Mais les interdictions de circulation attendront lundi et la fin du chassé-croisé...
Pollution de l’air : Bruxelles lève le ton contre le statu quo, Grenoble concernée

Régulièrement épinglée par Bruxelles pour dépasser les seuils de pollution de l'air, la France va-t-elle finir devant la Cour de justice de l'Union européenne ? Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Air Atmo constate une hausse de pol­lu­tion “modé­rée” depuis CVCM… sans clore le débat

DÉCRYPTAGE - Quel impact a d'ores et déjà Cœurs de ville, cœurs de métropole sur la qualité de l'air à Grenoble ? Atmo Auvergne Rhône-Alpes Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin