Un an après leur création, les conseils citoyens indépendants doivent se remettre en question. Ils n'ont pas renouvelé la démocratie locale à Grenoble.

A Grenoble, les conseils citoyens indé­pen­dants… se cherchent un second souffle

A Grenoble, les conseils citoyens indé­pen­dants… se cherchent un second souffle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE - Les conseils citoyens indépendants (CCI) ont été mis en place, il y a un an. A quoi ont-ils servi depuis ? La plupart tâtonnent. D’où leur difficulté à attirer des participants, en dehors du cercle des professionnels de la participation ? Renouveler la démocratie locale était pourtant la mission numéro 1 des CCI. Le dispositif n'est tout de même pas à enterrer trop vite. 

 

 

 

unebilanunanrapportccicreditsc

Présentation du bilan "Les conseils citoyens indépendants, un an après" par trois membres du conseil de suivi et d'évaluation. De gauche à droite, Paul Bron, élu de l'opposition (Rassemblement de gauche et de progrès), Marina Girod de l'Ain, adjointe à l'évaluation et la prospective et Thierry Chastagner, élu du secteur 5.  © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Voilà plus d’un an que les sept nouveaux « conseils citoyens indépendants » (CCI) œuvrent dans les différents quartiers de Grenoble. Le dispositif devait être l'un des piliers du renouveau de la démocratie participative à Grenoble. Leur but initial ? Redynamiser la citoyenneté locale. Qu'en est-il ? L'objectif est-il atteint ? Partiellement, complètement ?

 

Pas vraiment. Pas encore, en tous les cas… C’est le message principal qui ressort du bilan « Les conseils citoyens indépendants à Grenoble, un an près », remis par le comité de suivi et d'évaluation des CCI [lire encadré], piloté par Marina Girod de l'Ain, adjointe à l'évaluation et la prospective.

 

 

 

Le difficile recrutement des bénévoles

 

 

Force est de constater que les premiers mois de vie des CCI ont été employés au rodage de cette nouvelle structure, qui se veut originale dans son fonctionnement : « sans président et sans bureau, sans élu aussi, à la différence des anciens conseils consultatifs de secteur [coprésidés par un élu et un habitant, ndlr]. C’est d’ailleurs un avantage et une difficulté, il faut que les conseils citoyens se trouvent eux-mêmes leurs modalités de fonctionnement », rappelle Marina Girod de l’Ain.

 

marinagiroddelainbilanunanrapportccicreditsc

© Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Les premiers mois ont été consacrés à recruter les premiers membres. Contre toute attente, trouver des bénévoles pour faire vivre les CCI s'est révélé assez laborieux… Ces conseils n’ont pas suscité l’engouement escompté. Si le renouvellement des forces vives citoyennes tant espéré n’est pas un échec total, il n'est pas franchement une réussite.

 

 

Alors quoi ? Qu’est-ce qui fait défaut aux conseils citoyens indépendants pour donner envie au citoyen lambda de s’y investir ? Manque d’attractivité, de visibilité, de reconnaissance ou de pouvoir d’agir réel ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 86 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De gauche à droite : Bruno de Lescure, président de l'association Vivre à Grenoble, Éric Le Gulludec, et Michel Vernerey, membres du conseil d'administration. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le col­lec­tif Vivre à Grenoble dénonce le « désert aqua­tique gre­no­blois » avec 71 % des fon­taines de la ville hors service

FOCUS - L'association Vivre à Grenoble a tenu à dénoncer, ce mercredi 6 juillet 2022, le « désert aquatique » qu'est devenue Grenoble, avec 71 % Lire plus

L'association Les Jardins de la Buisserate dénonce la "répression policière" et appelle au dialogue
À Saint-Martin-le-Vinoux, le pro­jet immo­bi­lier sur les jar­dins de la Buisserate fait polémique

  FOCUS - Le collectif Avenir des terres, soutenu par Vivre à Grenoble et la FNE Isère, s'oppose au projet de construction d'immeubles sur les Lire plus

Deux mil­lions d’eu­ros pour un recours ? Visés par une plainte de Grenoble Habitat, des Grenoblois inter­pellent les élus

  FIL INFO — Deux familles voisines du chantier Galtier de Grenoble Habitat interpellent les élus du conseil municipal de Grenoble. L'objet de leur courrier ? Lire plus

L’association Vivre à Grenoble accuse la Ville de vou­loir faire taire toute « oppo­si­tion citoyenne »

EN BREF - L'association Vivre à Grenoble crie son ras-le-bol face à ce qu'elle considère comme des pressions, voire des intimidations juridiques et financières, de Lire plus

Réunion de concertation à Grenoble en vue de la préparation du Plui. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Plan local d’ur­ba­nisme : la Métropole gre­no­bloise a rendu sa copie – un bon com­pro­mis… “illi­sible” pour le citoyen ordinaire ?

DÉCRYPTAGE – Les habitants de la Métropole grenobloise auront bientôt à donner leur avis sur le Plan local d'urbanisme intercommunal, soumis à enquête publique. Le Lire plus

Réaménagement « en tranches » de la place Saint-Bruno : les élus face aux inquiétudes

FOCUS - À l'occasion de la réunion publique entre élus et habitants organisée fin mars par l'union de quartier Berriat, Saint-Bruno et Europole, la question Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

Les plus lus

À voir| Sécheresse en mon­tagne : l’eau, une res­source vitale… de plus en plus rare dans les Alpes

À voir| Incendie de végé­ta­tion à La-Buisse et à Voreppe : pas de répit pour les secours et déjà 80 hec­tares ravagés

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin