Le plan de déplacements urbains de Grenoble est loin du consensus. Les citoyens consultés lors de l'enquête publique le jugent peu ambitieux et partiel.

Grenoble : après sept jours d’interdiction de rouler, la qualité de l’air… se détériore

Grenoble : après sept jours d’interdiction de rouler, la qualité de l’air… se détériore

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Grenoble est la première ville en France à avoir interdit à ses véhicules les plus anciens de rouler lors des épisodes de pollution. Alors que le dispositif doit être généralisé en France dès 2017, reléguant la circulation alternée sur une voie de garage, et que la gratuité des transports en commun dès le premier jour de pollution est encore loin d’être acquise, quelle est l’efficacité de telles mesures ? A Grenoble, au 11e jour de pollution, au 7e jour d’interdiction de circuler, la qualité de l’air est toujours aussi mauvaise. Pire, elle se détériore…

 

 

 

En ville, le diesel pollue car le filtre à particules est souvent inopérant. Pollution carbone

DR

Les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion en fonc­tion de l’ancienneté des véhi­cules, Grenoble est la pre­mière en France à les avoir appliquées.

 

Pendant que Paris se débat­tait, et se débat tou­jours, avec sa cir­cu­la­tion alter­née, que Lyon pres­sée de ne rien déci­der, se la voyait impo­ser, la capi­tale du Dauphiné a mis, à la faveur de ce long épi­sode de pol­lu­tion, son dis­po­si­tif régulé au moyen des cer­ti­fi­cats qua­lité de l’air en appli­ca­tion. Résultat, depuis le week-end der­nier, les voi­tures, poids lourds et deux-roues plus ou moins pol­luants sont pro­gres­si­ve­ment exclus du trafic.

 

Depuis mardi, le dis­po­si­tif est même monté en puis­sance : désor­mais un quart du parc auto­mo­bile est prié de res­ter au garage. Et, avec le main­tien des condi­tions anti-cyclo­niques, cela ne devrait guère s’arranger d’ici la fin de la semaine. Les inter­dic­tions de cir­cu­ler, tout comme les limi­ta­tions de vitesse et la gra­tuité dans les trans­ports en com­mun, sont ainsi main­te­nues ce ven­dredi 16 décembre.

 

 

 

La gratuité oui, mais au 5e jour consécutif de pollution… pour l’instant

 

 

Évidemment, le dis­po­si­tif, encore en rodage, reste à amé­lio­rer. La troi­sième vitesse – l’élargissement des inter­dic­tions aux die­sels de plus de dix ans – a mis un peu de temps à pas­ser. La gra­tuité dans les trans­ports en com­mun a fini par ral­lier un Département de l’Isère au début réfrac­taire mais n’a pas convaincu la Région. Résultat, le voya­geur paie tou­jours plein pot son billet dans un TER… excepté sur le réseau fer­ro­viaire dans le péri­mètre de la Métro où, moyen­nant un ticket Tag, aller de Grenoble gare à Gières est gratuit.

 

Les transports en commun gratuits les jours de pollution

Les trans­ports en com­mun gra­tuits sur la Métro, le Voironnais, le Grésivaudan, rejoints par le Département. © Patricia Cerinsek

 

En atten­dant que tout ce petit monde accorde ses vio­lons, l’utilisateur va devoir faire un effort pour s’y retrou­ver. Car tout de suite, tra­ver­ser la France relève quelque peu du par­cours d’obstacles. Ce ven­dredi, les voi­tures imma­tri­cu­lées paires sont par exemple inter­dites de cir­cu­ler dans Paris. Mais pas à Lyon puisque le dis­po­si­tif a été levé. Un peu plus bas, à Grenoble, alors même que la pol­lu­tion est loin d’atteindre des niveaux record, le dis­po­si­tif est tou­jours activé, l’idée étant de jugu­ler une pous­sée de fièvre. Là, pour mon­trer patte blanche, il faut “juste” que le véhi­cule ne soit pas trop vieux.…

 

Impossible pour les voi­tures de plus de vingt ans et les die­sels de plus de dix ans de tra­ver­ser la capi­tale des Alpes ?

 

Une personne tient une nouvelle pastille Crit'air catégorie 4 devant un véhicule diesel polluant. © Montage : Paul Turenne - placegrenet.fr

© Montage : Paul Turenne – pla​ce​gre​net​.fr

En théo­rie oui. Dans la pra­tique non, le dis­po­si­tif étant jusqu’au 31 décembre dans sa phase péda­go­gique. Les inter­dic­tions de passer/rouler dans Grenoble et les amendes (22 à 35 euros) ne tom­be­ront en fait qu’à comp­ter du 1er jan­vier 2017. Cela devrait lais­ser le temps à l’automobiliste fran­çais d’y voir plus clair.

 

Car, après plus d’un an de ter­gi­ver­sa­tions, Ségolène Royal a fini par faire une croix sur la cir­cu­la­tion alter­née pour prô­ner, et géné­ra­li­ser dès 2017 la voie emprun­tée par Grenoble. Paris a d’ailleurs déjà annoncé déployer ses vignettes le 16 jan­vier prochain.

 

 

 

Grenoble, précurseur ? Reste à connaître l’efficacité du dispositif sur la pollution…

 

 

Alors Grenoble pré­cur­seur ? Pour un peu, la capi­tale du Dauphiné se sen­ti­rait pous­ser des ailes. Les forces de l’ordre, gen­dar­me­rie natio­nale, polices natio­nale et muni­ci­pale, sont prêtes et devraient pour­suivre jusqu’à la fin de l’année, lors des épi­sodes de pol­lu­tion, leur mis­sion de sen­si­bi­li­sa­tion. Le nombre de vignettes ache­tées s’est envolé en quelques jours pour atteindre 75 000 cer­ti­fi­cats déli­vrés. Soit un tiers désor­mais des véhi­cules équi­pés. Et en s’inscrivant sur Métromobilité, tout le monde peut rece­voir les alertes pollution/restrictions par SMS sur son télé­phone por­table ou par mail.

 

Les aires de rabat­te­ment à proxi­mité de trans­ports en com­mun sont iden­ti­fiées, qui accueille­ront dès le 1er jan­vier les auto­mo­bi­listes qui auront eu la mal­en­con­treuse idée de prendre le volant d’une voi­ture jugée inapte à rou­ler ce jour-là. Ils devront alors la lais­ser sur ces aires ou… faire demi-tour.

 

Pollution dans la cuvette grenobloise : pour la première fois, les véhicules les polluants (immatriculés avant 1997) seront interdits de circulation dès samedi 10 décembre. Lundi, avec la persistance du pic de pollution, l'interdiction devrait être élargie. Crédit Patricia Cerinsek

Pollution dans la cuvette gre­no­bloise. © Patricia Cerinsek

Tout n’est pas réglé pour autant. Car le pro­blème est un tan­ti­net plus com­pli­qué aux bar­rières de péage de Voreppe et Crolles où ont lieu l’essentiel des contrôles.

 

Là, pas de par­kings de rabat­te­ment à proxi­mité en vue. Et impos­sible de les faire sor­tir de terre d’un cla­que­ment de doigts, d’autant que la Métropole et le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun de l’agglomération gre­no­bloise (SMTC), moteurs de ce dis­po­si­tif, ne sont plus sur leur ter­ri­toire mais sur ceux res­pec­ti­ve­ment du Voironnais et du Grésivaudan.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 54 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Deux jeunes de 22 et 25 ans, soupçonnés d'avoir participé à l'incendie des locaux de la police municipale de Pont-de-Claix, mis en examen.
Le Pont-de-Claix : deux personnes interpellées après de nouveaux incendies sur des véhicules

FIL INFO - Deux personnes ont été interpellées au Pont-de-Claix après l'incendie, dans la nuit du 17 au 18 novembre, de plusieurs véhicules. Depuis quelques Lire plus

Le public a un mois pour donner son avis sur l'élargissement de la zone à circulation restreinte autour de Grenoble. Visés : les véhicules de livraison.
Grenoble signe un pacte avec l’État pour renforcer les restrictions de circulation

FIL INFO - Comme treize autres métropoles françaises, Grenoble vient de signer un pacte d'engagement avec l'État visant à renforcer sa zone faibles émissions, traduction Lire plus

Les restrictions de circulation se durcissent dans l'agglomération. Premiers concernés, les véhicules de livraison. Mais Grenoble pousse à la roue.
L’agglomération grenobloise veut accélérer les restrictions de circulation mais zappe une partie du territoire

FOCUS - Au 1er janvier 2019, la circulation sera interdite aux véhicules de livraison les plus polluants sur dix communes de l'agglomération autour de Grenoble Lire plus

Les restrictions de circulation se durcissent dans l'agglomération. Premiers concernés, les véhicules de livraison. Mais Grenoble pousse à la roue.
Périmètre trop restreint, contrôles impossibles… les difficiles premiers pas de la zone à circulation restreinte

FOCUS - La zone basses émissions de l'agglomération grenobloise sera en 2019 l'une des zones à circulation restreinte les plus larges de France. Mais circonscrite Lire plus

A Grenoble, le ministre de la Transition écologique a dit espérer que les efforts de la France lui épargneront les sanctions de Bruxelles. Pas gagné...
Pollution de l’air : Nicolas Hulot conquis par le modèle grenoblois… mais peut-être pas Bruxelles

REPORTAGE -  À Grenoble, le ministre de la Transition écologique et solidaire a vanté le modèle grenoblois. Mais la feuille de route tracée en Isère, Lire plus

Les restrictions de circulation se durcissent dans l'agglomération. Premiers concernés, les véhicules de livraison. Mais Grenoble pousse à la roue.
Grenoble pousse le diesel sur une voie de garage et restreint ses accès… mais l’État freine encore

DÉCRYPTAGE - Depuis 2017, Grenoble interdit l'accès à son centre aux véhicules de livraison de marchandises les plus polluants. En 2019, ce périmètre sera étendu Lire plus

Flash Info

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin