Pollution de l’air : la vitesse toujours abaissée mais pas (encore) de gratuité

sep article

Internationaux de France de patinage du 1er au 3 novembre 2019 à Grenoble

Troisième jour de pollution aux particules fines dans la région et deuxième jour de limitation de vitesse dans la cuvette grenobloise. Le dispositif, prévu pour tenter de juguler les pics de pollution, est donc maintenu : la vitesse est encore ce jeudi 8 décembre réduite de 20 km/h sur les voies où elle est d’ordinaire supérieure à 90 km/h et abaissée à 70 km/h sur les autoroutes A51, A480, A48 entre les péages de Vif et Voreppe et A41 entre la Carronnerie et le péage de Crolles.

 

 

Les consignes restent donc les mêmes : lever le pied et, mieux, opter pour les transports en commun, le vélo ou la marche à pied. Si l’épisode de pollution persiste, rien ne devrait changer jusqu’à samedi. Car ce n’est qu’à partir du cinquième jour de pollution que le nouveau dispositif, lancé le 1er novembre 2016 sur les territoires de la Métropole grenobloise, le Grésivaudan et le Voironnais, passera la deuxième vitesse.

 

A savoir l’interdiction de circuler pour les véhicules les plus polluants et le ticket unique sur Métrovélo et dans les transports en commun. Enfin, pas tous, le Département ne s’étant pas rallié à cette mesure tarifaire sur son réseau… Pour la gratuité, il faudra attendre le septième jour de pollution.

 

 

La gratuité des transports collectifs, de nouveau en question

 

 

La gratuité, elle, faisait pourtant partie des engagements du maire Eric Piolle pendant la campagne des municipales. Une promesse, celle de « mettre en place une gratuité complète des transports collectifs de l’agglomération dès les seuils d’information, c’est-à-dire en prévention des pics de pollution » que vient de lui rappeler le chef de file de l’opposition de droite républicaine.

 

« Cette solution permettrait de sortir de la crise actuelle, d’agir utilement pour la santé des habitants et de redonner un début de crédibilité à la parole publique », souligne ainsi Matthieu Chamussy dans un communiqué.

 

A Lyon, c’est le préfet qui invite le maire à mettre en place la gratuité alors que la ville, elle aussi dans un nuage de pollution, n’a pas encore envisagé de restrictions de circulation. En attendant, la circulation alternée sera instaurée dès le 9 décembre.

 

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
2109 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Intéressant l’intervention de M. Chamussy dont ses collègues des Républicains bloquent toute avancées au niveau départemental et au niveau du Syndicat Mixte des Transports en Commun ou le département a ses représentants (pour mémoire, il n’y a que 3 élus du Rassemblement des Citiyens de la Gauche et des Ecologistes sur 17 membres).

    Pour connaitre le positionnement du parti de Matthieu Chamussy, on peut lire le plaidoyer de Les Républicains de l’Isère: http://www.republicains38.fr/agglo-grenobloise-le-departement-dit-non-a-la-vignette-auto/

    Sinon pour la gratuité des transports en commun, il faut se rappeler qu’en 2014, ce n’est qu’au bout de dix jours que le Préfet a exigé la gratuité des transports en commun des élus (http://www.placegrenet.fr/2014/03/18/pollution-grenoble-les-ransports/27096). Dans le protocole d’accord sur les pics de pollution, peu soutenu par la majorité départementale, il est prévu que la gratuité soit effective dès la restriction de circulation mais simplement sur le territoire de la métropole Grenoblois, le Grésivaudan et le Pays Voironnais.

    La majorité Départementale à laquelle appartient Matthieu Chamussy a refusé la gratuité du réseau départemental de transport TransIsère… Comme quoi, nul n’est prophète en son pays !

    sep article