Cinquante-sept migrants accueillis à Saint-Hilaire-du-Rosier

sep article



Cinquante-sept migrants sont pris en charge depuis ce jeudi 17 novembre par le centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Saint-Hilaire-du-Rosier, géré par l’association Adoma. L’arrivée de ces adultes isolés en provenance d’Île de France – c’est la seule précision apportée par la préfecture dans un communiqué – porte à un peu plus de 130 le nombre de personnes accueillies en Isère.

 

D’où viennent-ils exac­te­ment ? Que fuient-ils ? Où vont-ils ? Qui sont-ils ? Des migrants éco­no­miques ? Des réfu­giés ? Des deman­deurs d’a­sile ? On ne le saura pas. Depuis la fer­me­ture du camp de Calais, et la répar­ti­tion de 6 à 8 000 migrants vers 450 centres d’ac­cueil et d’o­rien­ta­tion en France,  la com­mu­ni­ca­tion est réduite à sa plus simple expres­sion.

 

 

Des arrivées dispersées en Isère

 

Combien ont-ils été, et sont encore, accueillis en Isère ? Initialement, l’Isère devait prendre en charge 249 migrants. C’est ce qui avait été annoncé à la mi-sep­tembre. Avant rétro-péda­lage un mois plus tard. Le 22 octobre, ils n’é­taient plus que cent annon­cés… Finalement, vingt-cinq sont arri­vés le 27 octobre, pris en charge par le CAO de Saint-Martin-d’Hères, rejoints par cin­quante-deux autres per­sonnes le 2 novembre. Puis cin­quante-sept ce 17 novembre.

 

Plus soixante-dix mineurs accueillis début novembre plus ou moins tem­po­rai­re­ment dans le dépar­te­ment avant, pour cer­tains d’entre eux, d’être redi­ri­gés vers la Loire. Ce qui ne fera donc qu’à peine plus de cent trente per­sonnes accueillies si nos (froids) cal­culs sont bons, et soixante-dix autres prises momen­ta­né­ment en charge. Et puis­qu’on ne doit s’en tenir qu’aux chiffres et une stricte comp­ta­bi­lité humaine, on peut aussi rap­pe­ler que l’Isère compte 1,2 mil­lions d’ha­bi­tants.

 

PC

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
1920 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.