Après l'annonce par Laurent Wauquiez, le président de la Région, de la gratuité des TER pour les fonctionnaires de polices, les élus régionaux réagissent.

TER gra­tuits pour les poli­ciers : « Une fausse bonne idée » pour les écologistes

TER gra­tuits pour les poli­ciers : « Une fausse bonne idée » pour les écologistes

FOCUS - Laurent Wauquiez, le pré­sident de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé, ce lundi 24 octobre, la gra­tuité des TER pour les fonc­tion­naires de police. Cette mesure, des­ti­née à rendre les trains plus sûrs avec des poli­ciers auto­ri­sés à conser­ver leur arme de ser­vice, a vive­ment fait réagir les conseillers régio­naux éco­lo­gistes, qui dénoncent « une fausse bonne idée » et taclent le pré­sident de la Région.

Après l'annonce par Laurent Wauquiez, le président de la Région, de la gratuité des TER pour les policiers, les élus régionaux réagissent.Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’Net

« Pour sécu­ri­ser nos trains et comme signe de recon­nais­sance de leur tra­vail, la Région accorde la gra­tuité des TER aux poli­ciers et gen­darmes », pou­vait-on lire, ce lundi 24 octobre, sur le compte Twitter de Laurent Wauquiez, le pré­sident Les Républicains de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La future mise en place du dis­po­si­tif a été annon­cée à l’is­sue d’une réunion avec le syn­di­cat Alliance police natio­nale qui avait enfour­ché, dès cet été, ce che­val de bataille. Cependant, rien n’est fait. La mesure – dont le coût est estimé à 500 000 euros par an – sera exa­mi­née avec d’autres pro­po­si­tions concer­nant la sécu­rité devant l’as­sem­blée plé­nière régio­nale, le 17 novembre prochain.

Pour les élus éco­lo­gistes régio­naux du Rassemblement citoyen, éco­lo­giste et soli­daire (RCSE) qui dénoncent « une fausse bonne idée », la pilule ne passe pas.

« Un pas­sa­ger dans un train pourra être un policier »

Outre le geste sym­bo­lique de recon­nais­sance que consti­tue la gra­tuité, la mesure devrait inci­ter un maxi­mum de fonc­tion­naires de police à emprun­ter les TER et ainsi offrir plus de sécu­rité aux voya­geurs. C’est du moins ce que sou­haite le pré­sident de la Région… « Désormais, il fau­dra savoir qu’un pas­sa­ger dans un train pourra être un poli­cier et qu’il pourra avoir son arme de ser­vice avec lui », pré­vient Laurent Wauquiez.

Rassemblement spontané de policiers rue Félix Poulat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Rassemblement spon­tané de poli­ciers rue Félix Poulat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Avec cette ini­tia­tive, ce der­nier ne fait d’ailleurs pas figure de pré­cur­seur. Il emboîte le pas aux exé­cu­tifs des régions Paca et Hauts de France qui l’ont déjà mise en place. De fait, tech­ni­que­ment, la mesure est pos­sible puisque les poli­ciers sont désor­mais auto­ri­sés à por­ter leur arme de ser­vice en per­ma­nence, y com­pris lorsque l’é­tat d’ur­gence va être levé.

Pour lever toute ambi­guïté, le syn­di­cat Alliance police natio­nale a de son côté tenu à pré­ci­ser que l’i­dée était dans les tuyaux depuis cet été et qu’au­cun rap­pro­che­ment ne sau­rait être fait entre cette déci­sion et les récentes mani­fes­ta­tions de poli­ciers.

Les poli­ciers devront-ils assu­rer la sécu­rité bénévolement ?

Les élus éco­lo­gistes de la région bro­car­dant ainsi Laurent Wauquiez le rebap­tisent « Monsieur une fausse bonne idée par jour » et dénoncent une nou­velle opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion. Pour eux, « la prio­rité n’est pas là ». Ils estiment en effet que ce droit qu’ont les poli­ciers de por­ter leur arme en dehors des heures de ser­vice serait, au contraire, une source d’in­quié­tude pour les voyageurs.

Gratuité des TER pour les policiers : les élus régionaux réagissent.MyriamLaidounisDenisCreditSeverineCattiaux

Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régio­nale RCSE de l’Isère. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Cela aurait plu­tôt ten­dance à pro­vo­quer chez les usa­gers un sen­ti­ment de crainte et de méfiance », argu­mentent-ils. « Les usa­gers veulent aussi de la sécu­rité dans les TER, mais la direc­tion de la SNCF et les pré­si­dents de Région n’ont de cesse de sup­pri­mer la pré­sence humaine à bord… », poursuivent-ils.

Et de tacler, taxant au pas­sage le pré­sident de la Région de cynisme :

« Après avoir sup­primé les per­son­nels d’accompagnement, il leur [les poli­ciers, ndlr] demande d’assurer la sécu­rité, béné­vo­le­ment, sur leurs temps de repos, avec leur arme de ser­vice, en échange d’une caca­huète : le tra­jet gra­tuit ! », iro­nisent les écologistes.

« Encore une fausse bonne idée ? »

Les élus s’in­ter­rogent éga­le­ment sur le carac­tère réel­le­ment inci­ta­tif du dis­po­si­tif pour les poli­ciers. Selon eux, ceux qui ont le plus besoin d’a­mé­na­ge­ments tari­faires pour se dépla­cer, ce sont les plus précaires.

Jean-Charles Kohlaas, tête de liste du rassemblement du rassemblement d’EELV, du Parti de Gauche et de Nouvelle Donne. © Service communication du Rassemblement 2015

Jean-Charles Kohlaas, élu RCES, membre de la com­mis­sion trans­ports – DR

« Or, depuis juillet, la majo­rité régio­nale a remis en cause le tarif Illico soli­daire, mul­ti­pliant ainsi par deux le prix d’un aller-retour Grenoble-Lyon pour une per­sonne en situa­tion de pré­ca­rité », sou­lignent les conseillers régionaux.

Pour Jean-Charles Kohlhaas, élu RCES, membre de la com­mis­sion trans­ports, il faut res­ter sérieux.

« Pour que les poli­ciers et les gen­darmes prennent le TER, il faut qu’il y en ait et qu’ils fonc­tionnent bien. Comme pour les autres citoyens, ce n’est pas le prix qui déclenche ou non l’utilisation des trans­ports col­lec­tifs, c’est le niveau de ser­vice », tance le conseiller régio­nal, qui s’in­quiète. « La Région devrait voter et signer une nou­velle conven­tion avec la SNCF dans les pro­chains jours, avec un niveau de ser­vice que tous les usa­gers espèrent amé­lioré et… silence radio. Après les annonces toni­truantes de M. Wauquiez sur les péna­li­tés, rien ! Encore une fausse bonne idée ? », ques­tionne l’élu écologiste.

Enfin, en guise de clin d’œil et « puisque Laurent Wauquiez a lancé le concours de l’idée la plus sau­gre­nue », les élus avancent l’une des leurs. « Nous pro­po­sons le TER gra­tuit à vie pour celui qui, béné­vo­le­ment, pen­dant ses tra­jets en TER, fera com­prendre à M. Wauquiez ce qu’est la réa­lité d’un ser­vice public de trans­port…, mais pour cela, il fau­drait que M. Wauquiez prenne le TER… »

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La ville a signé un bail emphytéotique avec la SAS des Minimes, qui sera désormais seule gestionnaire du lieu. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
À Grenoble, la nou­velle vie du Couvent des Minimes devrait s’é­crire au début de l’été 2023

FOCUS - D'importants travaux ont commencé au Couvent des Minimes, à Grenoble. Objectif : donner au lieu une nouvelle vie, à partir de l'été 2023. Lire plus

Grenoble-Alpes en lice pour le titre de "meilleure destination européenne 2023" jusqu'au 10 février
Grenoble-Alpes en lice pour le titre de « meilleure des­ti­na­tion euro­péenne 2023 » jus­qu’au 10 février

FLASH INFO - Il ne reste plus que quelques heures pour voter en faveur de Grenoble-Alpes comme "meilleure destination européenne 2023", dans le cadre du Lire plus

Une militante du groupe grenoblois d'Extinction Rebellion en train d'enduire de « faux pétrole » un distributeurs de billets de la banque BNP Paribas. © Extinction Rebellion
Grenoble : action choc de mili­tants d’Extinction Rebellion contre la BNP, accu­sée de « greenwashing »

FOCUS - Des militants grenoblois d'Extinction Rebellion ont dégradé quatre distributeurs de billets de la BNP Paribas dans la nuit du 6 au 7 février Lire plus

Le conseil métropolitain du 3 février 2023.
La Métropole de Grenoble a adopté son bud­get pri­mi­tif 2023, avec des débats reflé­tant les cli­vages poli­tiques traditionnels

FOCUS - Le conseil métropolitain a adopté, vendredi 3 février 2023, son budget primitif 2023 d'un montant de 851 millions d'euros. La Métropole de Grenoble Lire plus

Vente des actions Grenoble habitat de la Ville de Grenoble: premières réactions des oppositions grenobloises
Vente des actions Grenoble habi­tat de la Ville de Grenoble : pre­mières réac­tions des oppo­si­tions grenobloises

FLASH INFO - Ce n'est pas une surprise: l'annonce de la cession de la totalité des actions Grenoble Habitat détenues par la Ville de Grenoble Lire plus

Nouvelle labellisation Grand Insep, dédiée à la performance sportive de haut niveau, pour le campus de la Brunerie de Voiron
Nouvelle label­li­sa­tion Grand Insep, dédiée à la per­for­mance spor­tive de haut niveau, pour le cam­pus de la Brunerie de Voiron

FLASH INFO - Le campus de la Brunerie de Voiron a vu son label Grand Insep renouvelé vendredi 27 janvier 2023, à l'occasion d'une cérémonie Lire plus

Flash Info

|

09/02

12h28

|

|

08/02

18h42

|

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Politique| Nouvel appel à la mobi­li­sa­tion à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 jan­vier 2023

Agenda

Je partage !