Nahida Nakad. © Edyta Tolwinska

Laïcité : “Les entreprises anticipent, avant les politiques et les médias, ce qui va devenir un problème”

Laïcité : “Les entreprises anticipent, avant les politiques et les médias, ce qui va devenir un problème”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À – La religion est-elle soluble dans le monde de l’entreprise ou faut-il l’en écarter à toute force ? Quid de la laïcité ? L’auteure du livre Derrière le voile Nahida Nakad a tenté, en finesse, de tracer une troisième voie, devant un public de cadres et de chefs d’entreprise réunis, ce mercredi 19 octobre à Grenoble.

 

 

 

Nahida Nakad, journaliste, grand reporter et auteur de « Derrière Le Voile » aux éditions Don Quichotte, 2013. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Nahida Nakad, jour­na­liste, grand repor­ter et auteur de « Derrière Le Voile » aux édi­tions Don Quichotte, 2013. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Ce mer­credi 19 octobre, Interclub Grenoble, grou­pe­ment d’associations réunis­sant 500 cadres et chefs d’entreprise en Isère, rece­vait pour sa confé­rence annuelle Nahida Nakad. Le thème de la soi­rée : « Laïcité au tra­vail : quelles pers­pec­tives pour le vivre-ensemble ? »

Pourquoi avoir fait appel à Nahida Nakad ? Pour son vécu, ses expé­riences et sa réflexion sur les inter­ac­tions entre laï­cité et reli­gion. « Il faut avoir vécu en France et à l’étranger pour mieux com­prendre pour­quoi les rap­ports entre l’Islam et la République sont si sou­vent conflic­tuels », a d’ailleurs déclaré l’intéressée, au cours de son intervention.

 

« D’origine arabe et laïque » (sic), comme pré­cisé dans sa bio­gra­phie, Nahida Nakad a cou­vert durant de nom­breuses années les conflits au Moyen-Orient, dans les Balkans et en Afrique en tant que grand repor­ter pour TF1. Elle a aussi dirigé les rédac­tions fran­çaise, arabe et anglaise de France 24.

 

DerriereLeVoileNahidaNakad.inddDepuis 2013, Nahida Nakad est consul­tante en rela­tions inter­na­tio­nales. Cette même année, elle publie un ouvrage « Derrière le voile » qu’elle a voulu didac­tique, où elle parle sans tabou du voile, « en éclair­cis­sant les faits et en rap­pro­chant les idées », avec pour seule volonté, écrit-elle, de « des­si­ner des pistes pour ouvrir le dia­logue ».

C’est avec ce même souci – sans cacher ses craintes pour l’avenir – qu’elle a envoyé ce mes­sage, mer­credi soir aux entre­prises de l’Isère : « La laï­cité est pré­cieuse en France, mais ne l’érigeons pas en dogme […] Même si nous sommes ten­tés, moi la pre­mière, de dire que je ne veux pas vivre dans une société reli­gieuse et cer­tai­ne­ment pas fon­da­men­ta­liste, la reli­gion existe et il faut trou­ver la meilleure solu­tion de l’intégrer sans qu’elle prenne le des­sus mais sans non plus la bri­mer. »

 

 

 

Vous êtes intervenue sur un ton particulièrement grave devant des cadres et chefs d’entreprise de l’Isère, ce mercredi soir à Grenoble. Vous redoutez en effet une crise majeure dans la société, une rupture du dialogue entre les chrétiens et les musulmans, du fait notamment de la montée de l’intégrisme. Face à ce constat, quelles actions préconisez-vous en entreprise ? Faut-il « tendre la main aux Français musulmans » ?

 

 

Nahida Nakad : L’idée n’est pas de « tendre la main aux Français musul­mans ». L’idée, c’est de débattre et d’a­voir un débat ouvert, de lais­ser tout le monde don­ner son avis sans qu’il y ait de murs, de bar­rières, de gens qui disent : « Je ne peux pas dire cela parce que je vais être jugé. » Je crois qu’il manque vrai­ment deux choses, aujourd’hui. La pre­mière, c’est d’avoir un débat serein, dans lequel cha­cun essaie de com­prendre la réa­lité des choses et de les voir de la façon la plus neutre et la plus objec­tive possible. […]

 

Pour Nahida Nakad, consultante en relations internationales : en matière de laïcité et de religion au travail, il faut faire preuve de discernement. © Edyta Tolwinska

Nahida Nakad. © Edyta Tolwinska

 

La seconde, qui est aussi impor­tante, est que des spé­cia­listes neutres expliquent ce qui se passe dans la société fran­çaise. Qu’il y a l’Islam d’un côté et, de l’autre, « un pro­jet poli­tique isla­miste ». Et si on ne sait pas faire la dif­fé­rence, on n’en sor­tira jamais.

 

Autrement dit, il faut abso­lu­ment essayer de faire la dif­fé­rence entre la croyance, la pra­tique, la piété qu’est la reli­gion musul­mane et, de l’autre, un pro­gramme poli­tique qui existe, qu’il faut regar­der en face, qui est inté­griste, et qui vou­drait enfer­mer les musul­mans dans une idéo­lo­gie réac­tion­naire, avec comme but essen­tiel de vivre dans un monde musul­man, de juri­dic­tion musul­mane. Ce que l’on appelle la cha­ria, où le vivre au quo­ti­dien est conforme à la loi musul­mane… Et ça c’est inacceptable.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 68 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Guillaume Gontard, sénateur EELV de l'Isère (capture d'écran Public Sénat)
Église traditionaliste de Meylan : le sénateur Guillaume Gontard interpelle le Premier ministre

  FOCUS - Guillaume Gontard apporte son soutien aux élus de Meylan qui s'opposent à la construction d'une église catholique traditionaliste sur leur commune. Le Lire plus

Meylan : le maire s’oppose à la construction d’une église catholique traditionaliste sur sa commune et interpelle l’État

  FOCUS - Le tribunal administratif de Grenoble a rejeté, jeudi 15 avril 2021, le recours en annulation du permis de construire déposé par l'association Lire plus

Place Notre-Dame. ©Leo Graff - Placegrenet.fr
Grenoble : le préfet de l’Isère interdit un rassemblement de chrétiens prévu dimanche, les fidèles s’indignent

  EN BREF - Le préfet de l'Isère Lionel Beffre a décidé d'interdire une manifestation déclarée qui devait se tenir ce dimanche 15 novembre. Comme Lire plus

COUV Professeur de droit présent au rassemblement en l'hommage de Samuel Paty sur la place Verdun à Grenoble, dimanche 18 octobre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
La parole se libère chez les enseignants de l’agglomération grenobloise, après l’assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste

  TÉMOIGNAGES – Tristesse, colère, effroi, inquiétude, ras-le-bol suite à l'assassinat de Samuel Paty, l'un de leurs confrères, les «hussards de la République» de l'agglomération Lire plus

Un snapshot de la vidéo Instagram de Mila
Mila, Iséroise de 16 ans, relance le débat sur la liberté de blasphémer… en France

  FOCUS - Mila est une lycéenne iséroise passionnée par le chant, ouvertement hostile aux religions et à l'islam en particulier. Bref, laïcarde et fière Lire plus

A Grenoble le 24 janvier, l'islamologue Ghaleb Bencheik revient sur la nécessaire séparation entre le politique et le religieux.
Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’islam de France : “l’affaire du burqini vise à tester la République”

  TROIS QUESTIONS À - L'islamologue Ghaleb Bencheikh sera vendredi 24 janvier au Musée de Grenoble[mfn]Vendredi 24 janvier à 18 h 30 à l'auditorium du Musée de Lire plus

Flash Info

|

26/10

15h52

|

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin