Secours populaire : une journée d’évasion pour les “oubliés des vacances”

sep article

EN BREF – Le Secours populaire français (SPF) organise, partout en France et pour tous les enfants privés de vacances, une journée au bord de la mer, à la montagne, dans un parc d’attractions ou à Paris. C’est la « Journée des oubliés des vacances » (JOV). 1 200 jeunes Isérois ont ainsi pu vivre, ce 24 août, une journée d’évasion dans les parcs d’attractions du Pal et Alexis Gruss, respectivement situés dans l’Allier et le Vaucluse.

 

 

 

Les enfant assistent à la toilette de l'éléphant au parc Alexis Gruss (Vaucluse). © SPF 38

Les enfant assistent à la toi­lette de l’é­lé­phant au parc Alexis Gruss (Vaucluse). © SPF 38

« Après le 15 août, un enfant qui n’est pas parti en vacances ne par­tira plus. » Ce simple constat, à la fois bru­tal et sans appel, rap­pelle que quatre-vingt ans ans après le vote de la loi sur les congés payés, près d’un enfant sur trois ne part pas en vacances.

 

C’est la rai­son pour laquelle, depuis près de qua­rante ans, le Secours popu­laire fran­çais orga­nise, pour ces mil­liers d’enfants en pro­ve­nance de toutes les régions de France, les « Journées des oubliés des vacances ».

 

 

 

Des souvenirs à raconter à la rentrée

 

 

Un signe fort de l’asso­cia­tion dans son enga­ge­ment à faci­li­ter l’accès et le droit aux vacances pour tous. L’objectif ? Faire en sorte qu’un maxi­mum d’enfants, de jeunes, de familles et de per­sonnes han­di­ca­pées ou âgées pri­vés de vacances, puissent par­tir durant l’été.

 

Si cette ini­tia­tive n’a certes pas la pré­ten­tion de rem­pla­cer les vacances dont tous les enfants devraient pou­voir béné­fi­cier, ces sor­ties à la mon­tagne, à la mer, au zoo, dans des parcs d’at­trac­tions ou encore à Paris repré­sentent pour eux de vraies jour­nées de vacances. Et leur per­mettent de vivre au moins un moment d’é­va­sion.

 

Une manière de s’ex­traire de chez eux et d’un quo­ti­dien bien sou­vent dif­fi­cile. Autant de temps de ren­contres, d’émotions et de sou­ve­nirs à racon­ter aux cama­rades, le jour de la ren­trée, pour se sen­tir comme tout le monde.

 

 

 

En Isère, 1 200 enfants bénéficiaires

 

 

En 2016, dans toute la France, près de 50 000 enfants vont par­ti­ci­per à ces jour­nées. En Auvergne – Rhône-Alpes, ils sont 4 300 à avoir béné­fi­cié de l’o­pé­ra­tion orga­ni­sée par le Conseil de région du SPF et ses fédé­ra­tions dépar­te­men­tales, dont celle de l’Isère. 1 200 petits Isérois sont ainsi par­tis ce mer­credi 24 août pour se rendre soit au parc Le Pal dans l’Allier, soit au parc Alexis Gruss dans le Vaucluse. L’occasion pour eux de pro­fi­ter de nom­breuses attrac­tions des­ti­nées aux enfants.

 

Un futur musicien ? © SPF Isère

Un futur musi­cien ini­tié au parc Alexis Gruss © SPF Isère

Pour autant, cette opé­ra­tion n’est pas le seul pro­jet esti­val de la fédé­ra­tion isé­roise du Secours popu­laire fran­çais qui a mené bien d’autres actions durant l’été. Au nombre d’entre elles, des séjours en familles de vacances qui ont per­mis d’ac­cueillir des enfants de Suisse et de France, ou encore des séjours en colo­nie, comme celui du Village Kinder, dans le Lot-et-Garonne. Enfin, des enfants du monde entier ont pu se retrou­ver dans des vil­lages Copains du monde, tels que celui de Meraz, en Ardèche.

 

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
1960 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.