La commission européenne traine des pieds pour définir et, derrière, réglementer les perturbateurs endocriniens. DRSlama, Bruxelles, parabènes, phtalates, bisphénol, pesticides, biocides

Perturbateurs endo­cri­niens : le cher­cheur gre­no­blois Rémy Slama tance Bruxelles

Perturbateurs endo­cri­niens : le cher­cheur gre­no­blois Rémy Slama tance Bruxelles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - En Europe, les perturbateurs endocriniens ne sont toujours pas réglementés. Alors que Bruxelles invoque un manque de consensus scientifique pour justifier son inaction, des chercheurs montent au créneau. Pour l’épidémiologiste grenoblois Rémy Slama, dont une étude a montré le lien entre certaines de ces substances chimiques et l'obésité chez les jeunes garçons, rien n'empêche d'encadrer ces molécules dangereuses pour la santé. Si ce n'est le lobbying des industriels…

 

 

 

La commission européenne traine des pieds pour définir et, derrière, réglementer les perturbateurs endocriniens. DR

La commission européenne traine des pieds pour définir et, derrière, réglementer les perturbateurs endocriniens. DR

Alors que la Commission européenne rechigne à définir et classifier les perturbateurs endocriniens, bloquant toute possibilité de réglementer ces substances chimiques accusées d’interférer avec le fonctionnement hormonal des humains et des animaux, sept chercheurs indépendants, dont l’épidémiologiste grenoblois Rémy Slama, montent au créneau*.

 

Bruxelles avait jusqu’à décembre 2013 pour présenter ces fameux critères scientifiques, préalables à une définition opérationnelle de ces molécules chimiques qui agissent comme des leurres hormonaux dans les organismes. Ne voyant rien venir, la Cour européenne de justice avait même tancé Bruxelles en décembre 2015. Las…

 

« La question actuelle au niveau européen, pour pouvoir permettre l’application de lois sur les pesticides et les biocides qui ne pourront plus être mis sur le marché, réclame une définition officielle reconnue pour les perturbateurs endocriniens, explique Rémy Slama, directeur de recherches Inserm à l’Institut Albert Boniot à Grenoble. En Europe, on a une définition des cancérigènes, des reprotoxiques mais pas des perturbateurs endocriniens. »

 

 

 

L'excuse du manque de consensus scientifique

 

 

Pourquoi cette inaction ? Absence de consensus scientifique, a répondu le commissaire européen à la Santé. Une excuse qui a fait bondir les chercheurs. Sept d’entre eux s’en sont émus dans un article paru lundi 25 avril 2016 dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le nouveau maire d'Eybens, Nicolas Richard et son adjointe Élodie Taverne © Antoine Beau - placegrenet.fr
La Ville d’Eybens inter­dit à son tour l’u­sage de pes­ti­cides sur son territoire

  FIL INFO — Après Grenoble, Eybens vient d'adopter un arrêté anti-pesticides sur son territoire. Si les agents de la commune n'emploient plus de produits Lire plus

L’exposition aux pesti­cides double quasi­ment le risque de survenue de la maladie de Parkinson parmi les agri­cul­teurs
Pesticides : la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l’Isère signent une charte « de bon voisinage »

  FIL INFO — La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de l'Isère ont signé une « charte de bon voisinage » à l'occasion de la Foire de Lire plus

Dans un communiqué commun, Paris, Lille, Nantes, Clermont-Ferrand et Grenoble annoncent prendre un arrêté pour interdire les pesticides.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Aux côtés de Paris, Lille, Nantes et Clermont-Ferrand, Grenoble adopte un arrêté anti-pesticides

  EN BREF — Paris, Nantes, Lille, Clermont-Ferrand et Grenoble viennent d'engager "une démarche concertée pour faire changer la loi ». Les cinq villes annoncent Lire plus

L’élu d’op­po­si­tion de Meylan Philippe Cardin appelle le maire à adop­ter à son tour un arrêté anti-pesticides

  FIL INFO — Philippe Cardin, élu d'opposition de la Ville de Meylan et candidat déclaré aux municipales de 2020, appelle le maire Jean-Philippe Blanc Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Pollution de l’air en Rhône-Alpes : une amé­lio­ra­tion qui cache les lacunes de la sur­veillance et de la réglementation

EN BREF - La qualité de l'air s'améliore doucement en Auvergne Rhône-Alpes et en Isère. Mais les taux de particules fines et surtout de dioxyde Lire plus

L’association de protection de la nature Le Pic Vert organise un rassemblement contre les pesticides ce vendredi 5 avril devant la mairie de La Buisse
Rassemblement du mou­ve­ment « Nous vou­lons des coque­li­cots ! » à La Buisse… et tou­jours à Grenoble

FIL INFO - L’association Le pic vert organise un rassemblement pacifique contre l'utilisation des pesticides, ce vendredi 5 avril devant la mairie de La Buisse. Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin